Canal-U

Mon compte

ASPECT Alain

Alain Aspect est un physicien français, connu notamment pour avoir conduit le premier test concluant portant sur un des paradoxes fondamentaux de la mécanique quantique, le paradoxe Einstein-Podolsky-Rosen.
Ancien élève de l'École Normale Supérieure de Cachan (ex- École Normale Supérieure de l'Enseignement Technique), agrégé de physique (1969), titulaire d'une thèse de troisième cycle en optique (Orsay, 1971), Alain Aspect enseigne 3 ans durant à l'École Normale Supérieure de Yaoundé (Cameroun) où il forme les professeurs de physique et chimie de lycée. En 1974, il entreprend à l'Institut d'Optique d'Orsay un travail expérimental sur les fondements de la mécanique quantique, connu sous le nom de " Tests des Inégalités de Bell ". Les expériences originales présentées dans le cadre de sa thèse d'état, en 1983, font encore autorité. En 1984-86, il utilise la source de paires photons corrélés mise au point lors de sa thèse pour réaliser, avec son élève Philippe Grangier, un certain nombre d'expériences sur les propriétés quantiques de la lumière, en particulier sur les états à un seul photon. De 1985 à 1992, il travaille avec Claude Cohen-Tannoudji au laboratoire Kastler Brossel de l'ENS, sur le refroidissement d'atomes par laser, et plus particulièrement sur une méthode de refroidissement " sous le recul du photon ". En 1991, il crée à l'Institut d'Optique d'Orsay le groupe d'Optique Atomique. Ses travaux actuels portent sur les miroirs à atomes, la condensation de Bose Einstein, les lasers à atomes. Tout en poursuivant ces travaux de recherche fondamentale, il oeuvre au rapprochement entre la recherche académique et les industriels de l'optique.
Il est membre de l'Académie des sciences et de l'Académie des technologies. Il est lauréat du prix Holweck en 1991. Le 9 novembre 2005, le CNRS lui a décerné sa médaille d'or. En septembre 2006, il a été nommé membre du Haut conseil de la science et de la technologie. En avril 2008, il devient membre de la National Academy of Sciences américaine. En 2010 il reçoit, conjointement avec l'américain John F. Clauser et l'autrichien Anton Zeilinger, le prix Wolf de physique pour ses contributions conceptuelles et expérimentales à la physique quantique. Il a été nommé, en 2011, à la Thomson Reuters citation Laureate, ce qui fait de lui une personnalité « officiellement » nobélisable. Il a obtenu la médaille Albert-Einstein en 2012.
> Voir sa page personnelle (laboratoire Charles Fabry / Institut d'optique).


 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte