Canal-U

Mon compte

Institut d'astrophysique de Paris

L'Institut d'astrophysique de Paris (IAP) est une Unité Mixte de Recherche (UMR 7095) de l'Université Pierre et Marie Curie et du Centre national de la recherche scientifique (CNRS). L'IAP est devenu un Observatoire des Sciences de l'Univers en décembre 2005, ce qui lui confère le rang d'École Interne au sein de l'Université Pierre et Marie Curie.

Laboratoire d'interface entre deux disciplines, l'IAP regroupe des astrophysiciens du secteur des sciences de l'Univers et des physiciens théoriciens du secteur des sciences physiques et mathématiques. Les recherches conduites à l'IAP portent sur les domaines de pointe de l'astrophysique : la formation des systèmes planétaires et la recherche de planètes extrasolaires, la physique stellaire, l'évolution des galaxies, les structures à grande échelle, la cosmologie observationnelle et théorique, la physique de l'Univers primordial et les phénomènes d'énergie extrême.

Les chercheurs de l'IAP sont des observateurs, des modélisateurs et des théoriciens. Leurs recherches s'appuient sur de grands programmes observationnels, des calculs numériques intensifs, ou des calculs analytiques poussés. L'IAP compte environ 150 chercheurs, ingénieurs, techniciens, administratifs, post-doctorants et doctorants, et accueille régulièrement de nombreux stagiaires et visiteurs étrangers.

Il héberge le Master 2 spécialité « Astronomie, Astrophysique et Ingénierie Spatiale », ainsi que l'antenne UPMC de l'École Doctorale d'Astronomie et d'Astrophysique d'Île-de-France (ED 127). Il entretient des liens de partenariat privilégiés avec l'Observatoire de Paris, situé sur le même campus. Depuis 1988, il héberge le secrétariat général de l’Union Astronomique Internationale (UAI). L'IAP participe activement à la diffusion de la science, en particulier par l'organisation de conférences publiques chaque premier mardi du mois. Il organise également de nombreux séminaires, des colloques internationaux et des cours spécialisés.

Note : jusqu'en 2014, les conférences publiques de l'IAP étaient filmées en partenariat avec le CERIMES. Vous pouvez donc également retrouver les vidéos de ces conférences sur le site Canal-U/CERIMES :

http://www.canal-u.tv/producteurs/cerimes/les_conferences_de_l_institut_d_astrophysique_de_paris_iap

Pour vous abonner au flux RSS de Institut d'astrophysique de Paris, cliquez sur l’icône de votre lecteur favori :

Liste des programmes

L'imagerie haut contraste est une méthode directe de détection de planètes extrasolaires. Elle consiste à résoudre spatialement l'orbite de la planète tout en atténuant l'étoile avec diverses techniques instrumentales ou numériques. La formation d'images directes donne également accès aux autres composantes des systèmes exoplanétaires, en particulier la poussière qui se ...
Dans le cadre des Journées de la Société Française d'Astronomie et Astrophysique (SF2A), qui se sont tenues à Paris du 4 au 7 juillet 2017, une conférence grand public dont le titre est « Les comptes des mille et une exoplanètes » a été organisée le mardi 4 juillet à 19h30 ...
L'observatoire ALMA (Atacama Large Millimeter/submillimeter Array), situé dans le nord du Chili, a réalisé ses premières images d'objets célestes en octobre 2011. Depuis cette date, ALMA a permis de nombreux résultats scientifiques spectaculaires et fondamentaux offrant des vues nouvelles des étoiles jeunes aux premières galaxies formées dans l'Univers. Après la ...
La mission New Horizons, la bien nommée, a exploré le 14 juillet 2015 une nouvelle région de notre Système Solaire, encore vierge de l'exploration spatiale : Pluton et la Ceinture de Kuiper. La sonde a visité un monde semblable à aucun autre. Les surprises ont été nombreuses. Elle a révélé ...
L'histoire de la découverte des éléments chimiques dans l'Univers, racontée par Hubert Reeves, à l'invitation de Jean Eisenstaedt et Nicolas Prantzos, dans le cadre du séminaire d'histoire de l'astronomie de l'Observatoire de Paris. Hubert Reeves intègre à son propos des bribes de l'histoire de son parcours scientifique, bien évidemment indissociable ...
Les objets même les plus simples racontent une longue histoire, celle de leurs éléments forgés dans les étoiles, transportés dans l'espace jusqu'à la Terre, puis extraits et transformés pour devenir pièce de monnaie, bijou ou être vivant. J'illustrerai ce long chemin à partir de quelques exemples qui nous entraîneront dans ...
La construction du plus grand télescope au monde a débuté dans le désert d'Atacama au Chili. Ce télescope européen aura un miroir principal de 39 mètres de diamètre, constitué de plus de 700 segments individuels. La construction et la mise en opération de ce miroir, ainsi que de nombreux autres ...
Au-delà de Neptune, le Système solaire est une vaste zone qui a gardé la mémoire de la formation, comme par exemple la migration primordiale des planètes ou la composition initiale du disque proto-planétaire. Dans ce contexte, la technique d'occultation stellaire est un outil puissant pour étudier les objets trans-neptuniens, en ...
Après avoir exploré l'Univers dans toutes les couleurs du visible et de l'invisible, après avoir repoussé les limites de l'Univers observable jusqu'à l'aube des premières lumières cosmiques, un autre invisible s'impose aux astrophysiciens. Une part invisible qui se révèle par ses effets sur la dynamique de l'Univers, de ses galaxies, ...
Si le dix-huitième siècle fut celui des Lumières, les suivants ont peut-être été, moins idéalement et plus concrètement, ceux de la lumière, dont la science a pu explorer la nature profonde. Des concepts nouveaux ont été forgés pour en révéler la nature quantique, transcendant de classiques oppositions (onde/corpuscule). Après des ...
 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte