Canal-U

Mon compte

Cinémathèque française

La Cinémathèque française expose, abrite, restaure, montre ses collections grâce à ses trois espaces d'exposition, programme les grands films de l'histoire du cinéma dans ses trois salles de projections, accueille étudiants et chercheurs dans une bibliothèque et un centre d'archives, anime des espaces pédagogiques destinés au jeune public... Depuis son installation, l'institution a reçu plusieurs centaines de milliers de visiteurs. Plusieurs expositions ont permis d'explorer de grands thèmes de l'histoire du cinéma ou de la production contemporaine : Renoir-Renoir, Pedro Almodóvar, le Cinéma expressionniste allemand, L'Image d'après en collaboration avec Magnum Photos, Sacha Guitry, une vie d'artiste, réalisée avec la Bibliothèque nationale de France.

Pour vous abonner au flux RSS de Cinémathèque française, cliquez sur l’icône de votre lecteur favori :

Liste des programmes

Conférence animée par Michael Koppetz et Natasza Chroscicki, avec présentation d'appareils et projections.<br>En 1917, August Arnold et Robert Richter, ingénieurs, cinéastes, techniciens, créent à Munich la société de fabrication d'appareils cinématographiques ARRI, contraction des deux premières lettres de leurs noms. À partir de cette date, la firme produit des appareils ...
C'est peut-être le film le plus connu de Frank Capra. Véritable institution nationale, programme idéal de Noël pour les télévisions des foyers américains, La Vie est belle, qui semble cumuler diverses inspirations, de la comédie au drame en passant par le conte fantastique, fait partie de ces œuvres qui se ...
Dans le cadre de la rétrospective que consacre la Cinémathèque française à Jane Birkin du 25 janvier au 11 février 2017,  dialogue entre Jane Birkin et Jacques Doillon autour des trois films qu'ils ont faits ensemble : La Fille prodigue, La Pirate et Comédie !Rencontre animée par Frédéric Bonnaud et ...
À sa sortie en 1953, Fièvre sur Anatahan est rejeté par le public et la critique du pays où il a été tourné, le Japon. Nombre de cinéphiles considèrent toutefois, comme le cinéaste lui-même, qu'il marque le sommet de l'oeuvre de Josef von Sternberg. Pour comprendre cet écart il faut ...
Le glamour, disait Sternberg, c'est « le traitement de la surface, une surface qui n'a même pas l'épaisseur de l'épiderme ». De L'Ange bleu à La Femme et le Pantin, le visage de Marlene Dietrich fut cette surface, pas plus épaisse que l'écran où Sternberg la livrait aux pleins pouvoirs ...
Le 14 avril 2016, Gus Van Sant donnait une leçon de cinéma à la Cinémathèque française à l'occasion de l'exposition qui lui était consacrée.<br>« J'ai toujours été influencé par des films avec des dispositifs forts. Des films remettant en question le système et les sacro-saintes règles. » (Gus Van Sant)Rencontre ...
À la fin des années 1950, John Huston, cinéaste passionné d'aventures et d'« exploration », a une idée doublement iconoclaste : consacrer un film de fiction au jeune Sigmund Freud, et en confier le scénario à... Jean-Paul Sartre, le philosophe de l'existentialisme qui avait pourtant dit et écrit ne pas croire à l'inconscient, ...
Scénariste privilégiant les adaptations impossibles, aventurier excentrique, John Huston fut d'abord un « cinéaste classique ». Son indépendance farouche révéla ensuite un grand narrateur mais anti classique – sans doute le véritable Huston, naturaliste, moderne, mais porté par l'obsession du mythique. On pourra ainsi traverser les périodes créatrices d'un cinéaste ...
Un comédien qui interprète plusieurs rôles attire irrésistiblement l'attention. Dans l'autre sens, les manipulations plastiques de son image, dédoublée ou transformée, peuvent démonter son jeu et menacer sa présence au point d'opérer un remplacement par un autre acteur. Ce sont ces destins d'images, spectaculaires et périlleux, qu'il s'agira de raconter, ...
Les expérimentations techniques sont au cœur de nombreux films de Raoul Ruiz, car il aimait faire des jeux d'images comme on fait des jeux de mots. Nombre de ses films ont été tournés avec des budgets souvent dérisoires, parfois avec des chutes de pellicule, une caméra prêtée et le concours ...
 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte