Canal-U

Mon compte

Educagri éditions

Sur les traces de... est une série de 36 programmes courts, ou "virgules", de vulgarisation scientifique de 2 minutes qui illustrent l'héritage de grandes personnalités des sciences : Charles Darwin, Parmentier, Olivier de Serres, Pasteur, René Dumont...
3 thèmes :
•    la naissance de l'agronomie,
•    l'évolution de l'espèce,
•    le comportement animal.

Ces films courts sont une succession de scénettes pédagogiques reliées entre elles par le propos scientifique d'un acteur-présentateur. L'information est renforcée par du texte, des mots clefs pour récapituler de façon simple et visuelle les données importantes et les propos explicatifs du présentateur.

18 virgules sont disponibles en ligne gratuitement.

Sur DVD, en vente sur notre site (http://editions.educagri.fr), retrouvez ces virgules, plus 18 virgules inédites :

- La naissance de l'agronomie : 12 virgules dont 6 inédites
- L'évolution de l'espèce : 12 virgules dont 6 inédites, à paraître en février 2014
- Le comportement animal : 12 virgules dont 6 inédites, à paraître en octobre 2014


Pour vous abonner au flux RSS de Educagri éditions, cliquez sur l’icône de votre lecteur favori :

Liste des programmes

Au 1er siècle, Columelle, ancien légionnaire romain, publie un ouvrage d'agronomie intitulé De l'agriculture. Il dénonce l'idée couramment répandue de l'épuisement de la terre par les cultures et donc du principe du temps de repos des sols. Selon lui, il suffit de restituer les débris végétaux au sol et de ...
En 1600, paraît le 1er traité sur l'agriculture en langue française :Le Théâtre d'agriculture et ménage des champs. Son auteur, Olivier de Serres, indique comment organiser une exploitation agricole idéale pour assurer la subsistance des personnes et produire un revenu. Il est reconnu comme le fondateur de l'agronomie. 
En 1771, Antoine Parmentier répond à un concours lancé par l'Académie de Besançon qui doit permettre de trouver un nouveau végétal à utiliser en période de disette. Parmentier remporte le concours en suggérant de fabriquer du pain à base de pommes de terre. Pour faire accepter l'idée que la pomme ...
En 1722, un botaniste confie au jeune Henri Duhamel de Monceau le soin d'enrayer la maladie de « la mort du safran ». Il se lance alors dans des travaux expérimentaux et observe la présence d'une plante parasite. Pour prouver son hypothèse, il réalise plusieurs expériences et devient ainsi un ...
En 1865, le gouvernement demande à Louis Pasteur de trouver une solution à la pébrine, la maladie du ver à soie, qui entraîne une chute importante de la production de soie en Europe. Ses études sur cette maladie sont un modèle de recherche et de méthode scientifique...  
En 1929, René Dumont, agronome, reçoit sa première affectation au Tonkin, afin de suivre des expérimentations sur l'efficacité des engrais. Rapidement, il élargit son travail au-delà du champ habituel de l'agronomie de cette époque et s'intéresse aux pratiques locales de production de riz. Il développe un modèle original qui associe ...
La transformation des espèces est le résultat de pleins de processus plus petits à l’échelle des populations. Darwin en a identifié le principal : la sélection naturelle. L’environnement y joue un rôle essentiel. C’est le cas pour la reproduction et la survie des individus où l’environnement agit comme un filtre ...
En 1973, le chercheur Ronald Pulliam est l’un des premiers à s’intéresser à la vie en groupe des espèces et des avantages qu’elle offre pour se protéger des prédateurs. A l’intérieur d’un groupe, chaque individu peut bénéficier de la vigilance des autres en diminuant son propre niveau de vigilance mais ...
Sir John Krebs développe la théorie de l’approvisionnement optimal selon laquelle la sélection naturelle favorise les comportements d’exploitation des ressources qui sont bien plus sobres au plan énergétique. De quelle manière le comportement animal se rapproche-t-il de l’optimum économique ? Le choix que les animaux réalisent ne relèvent pas de ...
Henry Walter Bates découvre que certains papillons présentent un aspect similaire à des espèces venimeuses alors qu’il s’agit d’espèces éloignés de papillons non venimeux. C’est ce qu’on appelle le mimétisme batésien. Cette forme d’adaptation allant jusqu’à tromper un prédateur est bien une marque de la sélection naturelle et aussi l’une ...
 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte