Canal-U

Mon compte
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Institut Français d'Études Anatoliennes Georges Dumézil



Fortifier un lieu, une ville, un territoire

Ce séminaire mensuel s'attachera à présenter un large panel de sites fortifiés bâtis entre le Xe et le XVe siècle en Anatolie et dans les régions voisines. Cette période est marquée entre autre par les dernières splendeures de l'empire byzantin avant sa désagrégation et l'avènement de l'empire ottoman. À travers les exemples présentés (Constantinople, Ani, Diyarbakır,...), les intervenants aborderont des questions liées à l'architecture militaire et, à une échelle plus large, à des notions de géostratégie ou de protection du territoire.

La période qui s'étend du Xe au XVe siècle a été fortement marquée par de nombreux remaniements géopolitiques en Asie Mineure. En effet, des reconquêtes byzantines réalisées par les empereurs macédoniens jusqu'à l'avènement de l'empire ottoman marqué par la prise de Constantinople en 1453, cette partie du monde qui était centrée sur l'Anatolie a été le théâtre de nombreux conflits marquant la naissance et la mort de plusieurs empires ou royaumes. Ils étaient byzantins, saldjuqides, croisés, arméniens, ottomans et bien d'autres encore.

Les multiples forteresses qui parsèment cette vaste étendue en sont les témoins. Leur étude a donc beaucoup à nous apprendre, et ce d'une part, à une échelle macroscopique, sur un territoire donné pour analyser des questions d'ordre géostratégique et politique, et d'autre part, à une échelle microscopique, au niveau d'un site, sur un château ou un rempart urbain par exemple, pour analyser les techniques de défense et de construction employées ainsi que leur évolution. A cet égard le territoire qu'occupe la Turquie contemporaine a beaucoup à offrir puisque en plus d'avoir été le centre des plus grands empires, elle fut également un des carrefours culturels des plus importants, en contact avec les Balkans et la Grèce à l'ouest, le monde arabe au sud-est, la Perse à l'est et le Caucase au nord-est, sans oublier des liens étroits avec l'Occident via les Croisades ou les échanges commerciaux et diplomatiques.

Ce séminaire est donc l'occasion de faire se rencontrer les acteurs de la recherche (chercheurs, professeur et étudiant, qu'ils soient archéologues, historiens ou historiens de l'architecture) des différentes périodes historiques (byzantine, saldjuqide, ottomane, ...) par le biais de ce thème commun à tous : l'architecture militaire. Les exemples présentés seront de Turquie bien sûr, mais également tirés des nombreux pays et cultures qui entourent l'Anatolie afin de permettre de faire des comparaisons avec les sites que les chercheurs locaux connaissent mieux.

Outre ce public spécialisé, ce programme de conférence s'adresse également aux acteurs du patrimoine (architectes, restaurateurs, et pourquoi pas personnalités politiques) ainsi qu'au grand public.

Ces séminaires auront lieu à un rythme mensuel à partir de février. Chaque séminaire consiste en une ou deux conférences données par des spécialistes (historien ou archéologue) suivies des questions du public et du traditionnel apéritif où intervenants et membres du public peuvent échanger plus directement.

 
 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte