Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 6
Conférences

le (30m25s)

Émile Benveniste et Jean-Luc Nancy : la personne et la présence temporelle / Marc Derycke

Émile Benveniste et Jean-Luc Nancy : la personne et la présence temporelle / Marc DERYCKE. In "L'Impersonnel", colloque international organisé par le Laboratoire ERRAPHIS (Équipe de Recherches sur les Rationalités Philosophiques et les Savoirs) et EuroPhilosophie dans le cadre du programme ANR “Subjectivité et aliénation. Université Toulouse II-Le Mirail, 24-25 juin 2010.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h8m45s)

Extraire la beauté du trivial / Jean-Michel Maulpoix

Extraire la beauté du trivial / Jean-Michel Maulpoix. Conférence organisée par le groupe de recherche "Cultures Anglo-Saxonnes" (CAS), dans le cadre de l'axe de recherche Poéthiques, et le groupe de recherche "Patrimoine, Littérature, Histoire" (PLH), Université Toulouse II-Le Mirail, 4 décembre 2012.« La poésie moderne a tendance à étendre ou à aggraver la part du banal dans l'écriture, par souci de se rapprocher au plus près du réel. La poésie moderne ne se contente pas de puiser une part de son inspiration au plus près de la vie courante, elle tend aussi à faire du commun sa nourriture, à faire de l'ordinaire son territoire ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (46m56s)

Albert Camus, morale et littérature

Dans quelle mesure la morale que Camus a tenté de concevoir après Le Mythe de Sisyphe a-t-elle infléchi sa conception de littérature ? Dans quelle mesure cette conception a-t-elle pu se soumettre à une pensée morale ? Il faut partir de l’idée que Le Mythe de Sisyphe définit une morale personnelle, tandis que L’Homme révolté, dix ans plus tard, cherche à formuler une morale collective dont la clef de voûte est la notion de communauté. Il devient ensuite nécessaire de s’interroger sur la tâche assignée par Camus à la création littéraire, sur la nature de l’esprit de révolte, sur le ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte