Canal-U

Mon compte
Université de tous les savoirs

Transport, vitesse, energie


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="http://www.canal-u.tv/video/universite_de_tous_les_savoirs/embed.1/transport_vitesse_energie.959?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
ORFEUIL Jean-Pierre

Producteur Canal-U :
Université de tous les savoirs
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


Transport, vitesse, energie

Le développement des systèmes de transport répond aux logiques techniques, économiques, sociales, politiques et militaires. Les transports maritimes, terrestres et aériens relèvent de trois histoires différentes du point de vue de l'innovation technique et de l'impact sur le cours des sociétés. Sur mer, des innovations constantes au fil des siècles dans l'utilisation des vents, le positionnement et le contrôle de trajectoire, mais aussi l'étonnante volonté de savoir et de conquête des hommes concourront à poser les bases d'une économie-monde dès avant la révolution industrielle. Sur terre, il faut attendre cette révolution pour que le rail et la machine à vapeur ouvrent des marchés aux produits les plus pondéreux, spécialisent et mettent en concurrence des territoires éloignés et contribuent au brassage des populations. On attendra encore la fin du XIXème siècle pour voir apparaître, dans un contexte mêlant à la méfiance des uns l'enthousiasme des autres, les objets qui nous entourent aujourd'hui : la bicyclette, puis l'automobile ajouteront à la liberté de la mobilité autoproduite les caractéristiques de confort et de rapidité du chemin de fer. Ce n'est qu'au début du XXème siècle que la maîtrise du plus lourd que l'air introduira une rupture radicale dans les vitesses potentiellement praticables et ouvrira la voie à un transport aérien commercial qui arrivera à la maturité technique et commerciale dans les années 1950. Du milieu du XIXème siècle au milieu du XXème siècle, les vitesses potentielles seront multipliées par 10, au prix d'une consommation de carburant qui absorbe aujourd'hui la moitié de la production pétrolière mondiale. Hors conquête de l'espace et usages militaires les quarante dernières années sont plus marquées par la diffusion du potentiel de vitesse dans des populations toujours plus nombreuses que par de nouvelles ruptures techniques, tandis que les télécommunications explosent et satisfont toujours de nouveaux besoins d'échanges.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte