Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

"Knit together in brotherly society". L'idéal fraternel au sein des corporations de métiers londoniennes dans la seconde moitié du XVIe siècle : l'exemple des spectacles / Olivier Spina


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="http://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/knit_together_in_brotherly_society_l_ideal_fraternel_au_sein_des_corporations_de_metiers_londoniennes_dans_la_seconde_moitie_du_xvie_siecle_l_exemple_des_spectacles_olivier_spina.10360?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

"Knit together in brotherly society". L'idéal fraternel au sein des corporations de métiers londoniennes dans la seconde moitié du XVIe siècle : l'exemple des spectacles / Olivier Spina

"Knit together in brotherly society".  L'idéal fraternel au sein des corporations de métiers londoniennes dans la seconde moitié du XVIe siècle : l'exemple des spectacles / Olivier Spina. In "Frères et sœurs du Moyen Âge à nos jours", colloque international organisé par le laboratoire France Méridionale et Espagne: histoire des sociétés, du Moyen Âge à l'époque contemporaine (Framespa) de l'Université Toulouse II-Le Mirail et par le Centre de recherches historiques de l'Ouest (Cerhio) de l'Université Rennes 2. Toulouse, Université Toulouse II-Le Mirail, 22-23 mars 2012.
Session 4 : Fratrie/fraternité, le lien rêvé, 23 mars 2012.
[Ce colloque de Toulouse constitue la seconde partie d'un double colloque international dont la première partie s'est tenue à Rennes, les 1er et 2 décembre 2011].

Les corporations de métiers londoniennes sont fondées à partir du XIIe siècle comme des fraternités religieuses regroupant des "frères" aux activités économiques similaires (merciers, marchands-tailleurs...). Durant le XIVe et XVe siècles, ces fraternités religieuses ou brotherhoods se voient conférer par le pouvoir royal et le pouvoir municipal des compétences politiques et économiques de plus en plus vastes.
A la suite de la réforme protestante, le roi Edouard VI supprime en 1547 toutes les fraternités religieuses "ayant un but religieux supersticieux". Si les corporations de métiers échappent à la dissolution, elles sont privées de leur assise idéologique de communauté fraternelle unie par les prières pour les défunts et l'entraide des vivants. Sans cette raison d'être, comment légitimer le fonctionnement quotidien des institutions du métier et l'existence de rapports sociaux spécifiques entre les membres ? Refusant de faire du métier un simple corps institutionnel et économique, elles entendent le faire perdurer comme organisme social fraternel en conservant la "fraternité corporative" au coeur de l'imaginaire du groupe. Alors que les magistrats du corps civique londonien usent essentiellement de la métaphore patriarcale (les City fathers), les membres des métiers mobilisent un lexique adelphique. L'insistance sur le lien fraternel permet aux officiers de légitimer la hiérarchie au sein de la corporation sur la base d'une relation aînés/cadets. Il implique surtout un rapport d'amitié et d'égalité entre les frères, quelque soit leur richesse, leur âge, leur place dans le métier (assistant/maître/journalier). La corporation est donc un tissu d'obligations sociales réciproques, ce qui permet une certaine stabilité des relations socio-économiques entre "frères".
Les officiers du métier sont contraints de prendre en compte cette idéologie fraternelle dans chacune de leurs décisions sous peine de voir leur autorité remise en cause et voir menacée la légitimité de la corporation en tant que communauté. L'ensemble des décisions de la corporation sont ainsi marquées du coin de la fraternité. Loin d'être simplement un discours, la "fraternité" est une catégorie sociale, politique et économique.
Les spectacles organisés dans le dernier tiers du XVIe siècle par les corporations à l'occasion de l'élection d'un Lord Maire issu de leurs rangs (parade du Lord Maire) et les discussions autour de leur mode de financement sont un bon exemple de la complexité de la mise en oœuvre des "liens fraternels" par le métier. Les officiers entendent faire participer financièrement et matériellement à ce spectacles très onéreux le plus grand nombre de frères possible afin de manifester en acte la "fraternité corporative".
Dès lors, il apparaît que c'est au prisme du concept pluriel et complexe de fraternité que les membres des corporations vivent, pensent et comprennent leur position et leurs actions au sein de la communauté londonienne.

  •  
  •  
    Date de réalisation : 23 Mars 2012
    Durée du programme : 21 min
    Classification Dewey : Histoire de l'Angleterre et du pays de Galles (1485-1603), Travail par professions ou secteurs d'activités
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : niveau Licence (LMD), niveau Master (LMD)
    Disciplines : Histoire Moderne et Contemporaine : Monde
    Collections : Frères et sœurs du Moyen Âge à nos jours
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : SPINA Olivier
    producteur : Université Toulouse II-Le Mirail
    Réalisateur(s) : BOUHARAOUA Samir
    Editeur : SCPAM Université Toulouse II-Le Mirail
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : histoire des mentalités, ordres professionnels (Londres), Angleterre (16e siècle), communauté de métiers
    Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l'Université Toulouse II-Le Mirail et aux auteurs.
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Frères et sœurs du Moyen Âge à nos jours : ouverture du colloque / Fabrice Boudjaaba, Christine Dousset, Sylvie Mouysset
 Indivision et seigneurie entre frères à travers les successions féodales en Rouergue au XIVe siècle / Emmanuel Johans
 Faux frères-âmes sœurs ? Les relations ambiguës entre les bâtards royaux et les héritiers de la Couronne / Véronique Garrigues
 Des scènes du quotidien aux scènes historiques, images de frères et sœurs dans la peinture du XIXe siècle / Michaël Vottero
 "Le gardien de mon frère" : les relations adelphiques dans le christianisme, entre le meurtre d'Abel et les "frères en Christ" / Anne-Laure Zwilling
 Genre et fratrie dans les portraits de famille vénitiens du XVIe siècle / Fabien Lacouture
 Vigilantes de la sexualidad femenina, defensores del honor familiar. Hermanos guardianes de sus hermanas. El caso español de los Tiempos Modernos (siglo XVII-XVIII) / Marta Ruiz Sastre
 Fratries et fraternités en Italie entre le Risorgimento et la Première Guerre mondiale, ou comment la littérature vient au secours de l'histoire / Isabelle Payet
 L'évolution des attitudes dans la relation frère-sœur du XVIe au XVIIIe siècle / Michel Nassiet
 Parcours scolaires et socialisation du genre : frères et sœurs au sein des familles nombreuses / Julien Bertrand, Olivier Vanhée
 Frères, sœurs, contes de fées, peintures et correspondance : raconter, taire, imaginer les ressemblances dans les familles italiennes (XVIIe siècle) / Benedetta Borello
 La sœur dans la fratrie à travers l'étude des factums d'avocats (France, 1770-1780) / Géraldine Ther
 Cain y Abel. Conflictividad fraternal en el Reino de Aragón (siglos XVIII y XIX) / Francisco J. Alfaro Pérez
 Représentation de l'amitié masculine fraternelle dans les récits de vie des soldats à la fin de l'Ancien Régime / Naoko Seriu
 Frères et sœurs de Caïn. Le lien fraternel à l'épreuve du crime au XVIIIe siècle / Julie Doyon
 Aimer son frère, haïr sa sœur : affects et patrimoine dans la société roumaine (1700-1830) / Constanta Vintilă-Ghiţulescu
 Différence et indifférence. Le genre de la transmission et ses conséquences à partir des exemples parisiens et normands sous l'Ancien Régime / Jérôme-Luther Viret
 Vivre un idéal de fraternité universelle : la "Tribu Arc-en-ciel" de Joséphine Baker / Yves Denéchère
 Transmettre aux frères et sœurs : étude des liens adelphiques dans des testaments roussillonnais du XVe siècle / Laurence Alessandria
 Des liens d'amour et d'intérêt : système d'héritage, dotation et relations entre frères et sœurs dans l'Italie moderne (Turin XVIIIe siècle) / Béatrice Zucca Micheletto
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte