Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

Le Mémorial Acte de Guadeloupe : réconcilier les mémoires, occulter l’histoire ? / Stéphanie Mulot


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="http://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/le_memorial_acte_de_guadeloupe_reconcilier_les_memoires_occulter_l_histoire_stephanie_mulot.35997?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Le Mémorial Acte de Guadeloupe : réconcilier les mémoires, occulter l’histoire ? / Stéphanie Mulot

Le Mémorial Acte de Guadeloupe : réconcilier les mémoires, occulter l’histoire ? / Stéphanie Mulot, in colloque "Mémoire et histoire de l'esclavage dans le monde atlantique", organisé dans le cadre du programme de recherche de l'accord franco-brésilien CAPES-COFECUB et du labex SMS Mémoires de l'Esclavage aux AMériques (MESCLAM) Université Toulouse Jean-Jaurès-campus Mirail, 17-18 octobre 2016.
Panel 5
: Les lieux de mémoire.

Inauguré par le Président de la République en 2015, le Mémorial Acte s’impose dans le paysage guadeloupéen comme le centre caribéen d’expression de la traite et des esclavages, et non pas comme un musée. Il ambitionne pourtant de retracer l’histoire de la traite et de l’esclavage et de réconcilier les différentes mémoires. Il insiste aussi sur le fait que les populations serviles du nouveau monde ont pu construire des sociétés, des cultures, des religions, des mouvements politiques, des œuvres scientifiques et artistiques, dans un geste de résilience. Ce faisant, le souci de réconciliation et révolution mémorielle semble préférer occulter, dans les expositions, la dimension politique et sociale de l’esclavage, les atrocités commises durant des siècles, et le quotidien douloureux des esclaves caribéens, pour souligner au contraire la fierté de peuples combattants, fiers et insoumis. « On n’est pas à Auschwitz ici ! », leitmotiv de ses responsables, résume cette posture paradoxale visant à occulter ou minimiser le poids de la souffrance et de l’histoire, pour valoriser la fierté de la résilience créole créatrice et des mémoires pacifiées.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.

Stephanie Mulot 12/08/2017 09h42

Bonjour, je dois ajouter au moins deux errata à ma communication. Victorin Lure le était président du conseil régional de Guadeloupe et non du conseil général. Et Luc Reinette a souhaité qu'un mémorial soit créé et l'a exprimé en 1998 lors du cent-cinquantenaire de l'abolition de l'esclavage (et non 160naire) et a porté la première pierre en 2008 lors du cent-soixantenaire anniversaire de l'abolition. Désolée de ces lapsus.
 

Dans la même collection

 Traite négrière et esclavage colonial : histoire de la mémoire (des années 1980 à aujourd’hui) / Marcel Dorigny
 Le rôle des associations antillaises dans la labellisation de l’esclavage comme crime contre l’humanité / Johann Michel
 Deux poètes esclaves et la mémoire de l’esclavage dans la littérature de cordel au Brésil / Emanuele Maupeou
 Le patrimoine culturel, le commerce et les habitations d’esclaves à Penedo / Luana Teixeira
 Le cinéma comme lieu de mémoire : filmer l’esclavage dans le cinéma hollywoodien contemporain / Hélène Charlery
 La casa-templo d’Elegguá Alagbara : la mémoire de l’esclavage à travers l’ethnographie du culte des Orichas (Cuba) / Maxime Toutain
 Quelques réflexions sur l’enseignement en France de l’histoire des traites, des esclavages et de leurs abolitions / Éric Mesnard
 Malunguinho : un esclave marron vénéré dans le culte de la Jurema (Pernambouc, Brésil) / Marcus J. M. de Carvalho
 De “l’histoire et de la culture afro-brésilienne et africaine” à la mémoire de l’esclavage : méandres de l’application de la loi 10639/2003 / Franck Ribard
 Enjeux mémoriels et identitaires chez les groupes d’origine servile de la société haalpulaar dans le contexte actuel des réformes de démocratisation en Mauritanie / Olivier Leservoisier
 Saint Nazaire : un mémorial sans mémoire / Richard Marin, Valérie Robin-Azevedo
 Discours croisés, mémoires partagées ? la plantation Whitney (Wallace, Louisiane) / Nathalie Dessens
 Mémoire et histoire de l'esclavage dans le monde atlantique : synthèse du colloque / Jean-Luc Bonniol
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte