Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

Le "Recueil des apophtegmes mis en vers français" de Michel Mourgues (1694) / Philippe Chométy


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="http://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/le_recueil_des_apophtegmes_mis_en_vers_francais_de_michel_mourgues_1694_philippe_chomety.11003?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Le "Recueil des apophtegmes mis en vers français" de Michel Mourgues (1694) / Philippe Chométy

Le Recueil des apophtegmes mis en vers français de Michel Mourgues (1694) / Philippe Chométy. In journées d'études "Usages et enjeux de l'apophtegme dans les littératures européennes des XVIe et XVIIe siècles", organisées par l'équipe « Littérature et Herméneutique » du laboratoire Patrimoine, Littérature, Histoire (ELH-PLH) à Université de Toulouse-Le Mirail, les 2 et 3 février 2012.

Dans son recueil d’apophtegmes dédié au duc de Bourgogne, le jésuite Michel Mourgues, professeur de rhétorique et de mathématiques à l’université de Toulouse, consacre une bonne partie de l’ouvrage à des « sentences choisies par rapport à la profession des anciens Philosophes ». Alors que l’apophtegme fait parler des rois, des chefs d’armées et d’autres grands personnages, dont les « pensées fortes et généreuses [...] faites pour les rois, et par les rois mêmes » sont importantes pour l’institution du petit-fils de Louis XIV, pourquoi Michel Mourgues s’ingénie-t-il à rapporter les « bons mots » des philosophes ? S’il s’inscrit dans une longue tradition issue du XVIe siècle, il semble aussi reprendre l’exemple de Nicolas Perrot d’Ablancourt qui, dans sa traduction en prose des Apophtegmes des Anciens, tirés de plusieurs auteurs (1664), prend le parti de ne pas « exclure les philosophes ». En effet, dans le sens où ils méritent le nom de rois, puisqu’ils « règnent sur leurs passions », les philosophes sont dignes à leur tour d’instruire les rois. Mais alors pourquoi mettre en vers les « bons mots » des philosophes ? En faisant appel aux ressources de la poésie, Michel Mourgues entend contribuer à faciliter la mémorisation des apophtegmes, tout en concourant au resserrement de l’expression. Mais ce qui est beaucoup plus surprenant, c’est qu’en prenant des libertés par rapport à ses modèles, le poète place le traitement poétique de l’apophtegme au-dessus de la simple mise en vers : dans sa démarche d’imitation créatrice, Michel Mourgues cherche à relever et à ennoblir sa matière. Chemin faisant, il facilite l’accès du « bon mot » de philosophe au rang de la poésie d’idées, où poésie et philosophie sont dans un rapport d’imbrication.

  •  
  •  
    Date de réalisation : 2 Février 2012
    Durée du programme : 29 min
    Classification Dewey : Critique et histoire de la littérature de langue française (études stylistiques et thématiques...)
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : niveau Licence (LMD), niveau Master (LMD)
    Disciplines : Lettres classiques
    Collections : Usages et enjeux de l'apophtegme dans les littératures européennes (XVIe-XVIIe siècles)
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : CHOMÉTY Philippe
    producteur : Université Toulouse II-Le Mirail
    Réalisateur(s) : JIMENEZ Jean
    Editeur : SCPAM Université Toulouse II-Le Mirail
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : parémies, littérature française (17e siècle), Michel Mourgues (1642?-1713), recueil de textes choisis
    Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l'Université Toulouse 2-Le Mirail et aux auteurs.
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte