Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

Les "Maximes" de La Rochefoucauld sont-elles des apophtegmes ? / Maxime Normand


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="http://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/les_maximes_de_la_rochefoucauld_sont_elles_des_apophtegmes_maxime_normand.11002?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les "Maximes" de La Rochefoucauld sont-elles des apophtegmes ? / Maxime Normand

Les "Maximes" de La Rochefoucauld sont-elles des apophtegmes ? / Maxime Normand. In journées d'études "Usages et enjeux de l'apophtegme dans les littératures européennes des XVIe et XVIIe siècles", organisées par l'équipe « Littérature et Herméneutique » du laboratoire Patrimoine, Littérature, Histoire (ELH-PLH) à Université de Toulouse-Le Mirail, les 2 et 3 février 2012.

Les Maximes de La Rochefoucauld sont-elles des apophtegmes ? La question peut sembler absurde. Pourtant, elle ne peut être résolue sans une enquête préalable qui permettra de mieux identifier les spécificités de ces formes brèves qui occupent l’une et l’autre le champ du discours moral. Après tout, La Rochefoucauld fut un homme « illustre » et ses Maximes sont des énoncés « notables ». Il a aussi pu vouloir s’inscrire dans la continuité des héros antiques qui sont pour lui des modèles. 
Néanmoins, les Maximes ne sont pas des apophtegmes. La différence essentielle tient à la dimension « orale » et « spontanée » de l’apophtegme et à la présence d’un contexte. Celui-ci lui donne une vie et une épaisseur humaines qui font défaut à la maxime. Celle-ci tend à la perfection formelle et vise à l’universel. Ces différences se font sentir tant en ce qui concerne les préférences poétiques : concret/abstrait, émotionnel et imaginaire/conceptuel, qu’en ce qui concerne les tendances des contenus moraux du discours : pratique et prescriptive/descriptive. Force est de constater que le cadre mental qui permet l’apophtegme, avec la valorisation de la mémoire qu’il suppose, n’est plus celui de la maxime, engagée dans un processus de réduction de la matière humaine à des formules essentielles. 
Conscient cependant de la porosité de ces microformes, qui ne se distinguent vraiment nettement entre elles que lorsqu’elles sont constituées en ensembles, on suggérera quelques contextes -dont certains tirés des Mémoires de La Rochefoucauld- qui pourraient permettre de métamorphoser certaines maximes en apophtegmes.

  •  
  •  
    Date de réalisation : 2 Février 2012
    Durée du programme : 33 min
    Classification Dewey : Littérature française : Histoire et étude par points spécifiques (courants littéraires, thèmes etc.)
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : niveau Licence (LMD), niveau Master (LMD)
    Disciplines : Littérature française et de langue française
    Collections : Usages et enjeux de l'apophtegme dans les littératures européennes (XVIe-XVIIe siècles)
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : NORMAND Maxime
    producteur : Université Toulouse II-Le Mirail
    Réalisateur(s) : JIMENEZ Jean
    Editeur : SCPAM Université Toulouse II-Le Mirail
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : parémies, littérature française (17e siècle), François de La Rochefoucauld (1613-1680)
    Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l'Université Toulouse II-Le Mirail et aux auteurs.
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte