Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

Traduire les images du Goulag : problème de fidélité et d'opacité / Liuba Jurgenson


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="http://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/traduire_les_images_du_goulag_probleme_de_fidelite_et_d_opacite_liuba_jurgenson.21924?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


Traduire les images du Goulag : problème de fidélité et d'opacité / Liuba Jurgenson

Traduire les images du Goulag : problème de fidélité et d'opacité / Liuba Jurgenson, conférence dans le cadre des journées d'études  "Introduction à la traductologie" organisées sous la direction scientifique de Vladimir Beliakov (section de slavistique du  département Langues étrangères) et du laboratoire LLA-Creatis de l'Université Toulouse Jean  Jaurès, le 25 mars 2016.

Parce qu'il se réfère au réel, dans un rapport au vécu particulier, le témoignage se trouve être un texte dont la langue de l'original constitue un contexte indissociable de la création du texte. En ce qui concerne les témoignages sur le Goulag, dans les textes traduits du russe, l'événement lui-même a été vécu dans la langue russe y compris par des sujets non russes. Lorsque l'on va traduire ces textes vers une autre langue, ce sont non seulement les modalités de transposition, que le traducteur va élaborer individuellement, qui vont compter,  mais aussi la culture d'accueil qui participe de l'élaboration de l'événement. Dans cette communication, Liuba Jurgenson questionne le statut du témoignage comme construction d'une trace sur l'héritage des violences extrêmes, les mécanismes de transmission de textes qui voulaient faire preuve du système concentrationnaire russe, la traduction du témoignage, parfois 40 à 50 ans après la publication du texte original.
« On sort des problématiques purement traductologiques et purement littéraires, puisque la traduction va participer de l'élaboration de l'événement dans une culture donnée. La construction de l'événement Goulag dans la culture française s'est faite à partir de traductions, elle ne s'est pas faite à partir de textes originaux. Réfléchir sur la traduction va plus loin que les simples questions techniques de vocabulaires ou de style (...) Une autre question quand on passe de l'original à la traduction, est que cette mise en mots, ce passage de l'écrit des survivants a souvent été pensé par eux-mêmes comme une sorte de traduction, vers une langue autre que celle du vécu. Les témoignages eux-mêmes sont traversés par une réflexion sur l'impossibilité de restituer une expérience trop violent, trop dure, une expérience qui suppose une dissolution du sujet, d'absence du sujet à lui-même ». Faire l'épreuve d'un intraduisible relève t-il de la traduction, comment traduire cette dimension justement intraduisible ?
Le témoignage, habituellement considéré comme une source primaire par un historien, un sociologue ou un anthropologue, est-il encore une source primaire lorsque il a été traduit, même le plus fidèlement possible ? « Il y a toujours une médiation qui tire les textes hors de leur origine apportant une sorte d'indistinction entre source primaire et source secondaire ». Enfin, dit Liuba Jurgenson, « pour réfléchir au témoignage et à la traduction u témoignage, on evrait interroger aussi le rapport que notre culture entretient avec la vérité ».

  •  
  •  
    Date de réalisation : 25 Mars 2016
    Durée du programme : 96 min
    Classification Dewey : Traduction (linguistique), Littératures slaves du groupe oriental (littérature russe)
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : niveau Master (LMD), niveau Doctorat (LMD), Recherche
    Disciplines : Langue et Littérature russe
    Collections : Grandes conférences
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : JURGENSON Liuba
    producteur : Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail
    Réalisateur(s) : BOUHARAOUA Samir
    Editeur : SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : pratique de la traduction, récit (témoignage), interprétation (traduction), récits de détention russes
    Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés aux auteurs et à l'Université Toulouse Jean Jaurès.
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Épistémologie féministe : le mirage de la connaissance objective / María Luisa Femenías
 Visualisation, analyse et évaluation automatique de la prosodie de la parole / Daniel Hirst
 Les métamorphoses de la fiction / Jacques Rancière
 Escribir en comunidad en tiempos de violencia / Cristina Rivera Garza
 Les sociétés littorales face au défi du changement climatique / Virginie Duvat
 Les excès du genre : concept, image, nudité / Geneviève Fraisse
 Sur les traces de "Little Foot" / Laurent Bruxelles
 Jacques Lordat (1773-1870) ou la naissance de la neuropsycholinguistique cognitive. Du vitalisme au cognitivisme ? / Jean-Luc Nespoulous
 Réussir son apprentissage en FOAD : poids de l’intuition / Jean Frayssinhes
 Propriété intellectuelle et plagiat / Stanley Claisse
 Singapour : tête de pont chinoise ? État des lieux des relations diplomatiques et culturelles / Louis Borer
 De la peur à l'espérance / Jean Delumeau
 Apprendre pour transmettre. L'éducation contre l'idéologie managériale / François Rastier
 Épistémologie ou diététique de la recherche interdisciplinaire ? / Yves Michaud
 Histoire des traductions, histoire culturelle / Yves Chevrel
 Nouveaux modes de gouvernance des universités. Quand la fusion s'impose : la (re)naissance de l'université de Strasbourg / Christine Musselin
 Interroger la politique, interroger le commun / Jean-Luc Nancy
 Renouer avec la chaîne vertueuse de l'alimentation / Carlo Petrini
 La France de 2012 a-t-elle encore une identité géographique ? / Armand Frémont
 La géographie des conflits / Yves Lacoste
 Pouvons-nous construire des universités ? / François Dubet
 Le monde et la diversité des langues / Claude Hagège
 La théorie des opérations énonciatives / Antoine Culioli
 Les formations de l'inconscient : le séminaire V de Lacan / Jacques Alain Miller
 Le rôle historique des institutions dans le progrès des sciences / Jacques Blamont
 La néolithisation de l'Europe : questions ouvertes / Jean Guilaine
 La sociologie peut-elle prévoir ? / Edgar Morin
 La laïcité dans l'Union européenne (1) / Jean Baubérot
 Construction, crise et renouveau de la morale laïque en France face à l'Europe (2) / Jean Baubérot
 Le jugement esthétique / Gérard Genette
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte