Canal-U

Mon compte
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

École Supérieure d'Art et Design •Grenoble •Valence



1ère édition (2020)

La direction artistique de la première édition du Festival des Gestes de la Recherche est assurée par Katia Schneller et Simone Frangi, en collaboration avec Antoinette Ohannessian et Benjamin Seror et en dialogue avec Lotte Arndt (tou.te.s enseignant.e.s à l’ESAD). Sa conception a été élaborée en étroit échange avec Ilaria Gadenz et Carola Haupt du collectif Radio Papesse, curatrices encadrantes de l’axe de recherche “Contre l’univocité identitaire : vers une Europe diasporique et non homogène”.

Le Festival comprend un programme de huit invitations mêlant des interventions performatives, sonores, vidéos et théoriques à la présentation du travail de la résidence de recherche d’Abdellah M. Hassak effectuée avec les étudiant.e.s de l’ESAD. Il propose trois programmes radiophoniques live conçus par Radio Papesse qui seront lancés chaque jour à 18h et resteront ensuite 24h en ligne, une diffusion en ligne du film Amara (2019) de Pierre Michelon, les conférences de Lotte Arndt et de Samir Boumediene ainsi qu’une programmation de pièces sonores réalisées par des étudiant.e.s et de jeunes diplômé.e.s de l’ESAD. L’ensemble sera accessible en ligne sur les sites https://radiopapesse.org et http://pratiquesdhospitalite.com.

La programmation de la première édition est consacrée aux dynamiques diasporiques et au potentiel des entités mobiles en dispersion (populations, subjectivités, sons et ressources naturelles) à remettre en question toute homogénéité des identités culturelles, géographiques et politiques. Il s'agit de questionner le projet impérialiste moderne de l'Europe, compris à la fois comme une opération de colonisation de l'espace géographique mais aussi du savoir à partir du potentiel des pratiques sonores et d'écoute à déconstruire les récits politiques homogénéisant et soutenant la construction d’une identité européenne monolithique et à déployer de nouveaux récits géopolitiques d’ordre diasporique à la lumière de la notion de post-occidentalité. Il s’agit ainsi de comprendre comment l'expérience d'écoute - comprise non comme une réception passive, mais comme une négociation constante entre réception et interprétation - peut miner la nature binaire des États-nations (intérieur / extérieur, inclusion / exclusion, citoyen / non-citoyen). Sont ainsi particulièrement investigués les espaces liminaux et interstitiels exclus de la cartographie traditionnelle mais dont les paysages sonores s'ouvrent à des récits fluides.

La structure curatoriale du Festival 2020 découle du programme de l’Unité de Recherche pour l’année universitaire 2019/2020, qui a vu la collaboration avec les artistes: Abdellah M. Hassak pour une résidence de recherche organisée avec la complicité du collectif Radio Papesse et du laboratoire CRESSON; Jota Mombaça pour un workshop organisé en collaboration avec le MAC/VAL (Vitry-sur-Seine) et  Radouan Mriziga pour un workshop organisée en collaboration avec le CCN2 de Grenoble et le projet européen More Than This (www.morethanthis.eu).



 
 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte