Canal-U

Mon compte
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

MSH Val de Loire



LAT

Le LAT constitue l’un des principaux pôles de recherche en archéologie métropolitaine, de la Préhistoire récente à l’Epoque Moderne. Depuis sa création en 1992, il regroupe des archéologues et des historiens autour de l’étude des relations des sociétés du passé à l’espace. Comment s’articule l’inscription des sociétés dans un environnement et leur propre production d’espace construit ? Quels sont les systèmes de production, d’échanges et de consommation à l’œuvre ? L’originalité de la démarche du LAT est d’aborder ces questions en croisant les sources et les approches des sciences historiques dans la longue durée.

Le LAT a noué des collaborations nationales et internationales en participant et en pilotant des réseaux (PCR, ANR, GdR) ou en accueilant des chercheurs français et étrangers. En outre, le LAT est conventionné avec l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives). Par ailleurs, l’implication de chercheurs du laboratoire dans des programmes de recherches archéologiques à l’étranger se traduit par d’étroites collaborations avec l’antenne de l’IFPO de Amman et les travaux de Jacques Seigne sur la ville de Jerash (Jordanie) ainsi qu’avec l’EFEO et la participation de Philippe Husi au programme de Jacques Gaucher sur la ville d’Angkor Thom (Cambodge).

Localement, le programme du LAT contribue aux recherches transversales de CITERES avec le GdR MoDyS (Modélisation et Dynamiques Spatiales – http://modys.univ-tours.fr), et les travaux sur les relations Homme/Milieu dans le cadre de la Zone Atelier Loire et des collaborations avec l’équipe de géologie. Le LAT est également inscrit dans les axes « Val de Loire » et « Ville » du projet de la MSH ainsi que dans sa thématique « Alimentation ». L’équipe est l’une des têtes du réseau inter-MSH ISA (Information Spatiale et Archéologie), depuis sa création en 2001 (http://isa.univ-tours.fr).

Les spécificités du LAT sont sa pratique de l’archéologie métropolitaine de la Protohistoire au Moyen Âge, l’archéologie urbaine, son approche spatiale dans la longue durée, le croisement des sources, les réflexions épistémologiques et méthodologiques et l’archéomatique. Plus largement, le LAT accueille la formation d’archéologie de l’Université de Tours et est l’équipe d’adossement du projet de master « Recherche et métiers de l’archéologie ». Grace à la présence à l’Université de Tours du seul poste de Maître de conférences en archéozoologie, en dehors de ceux du Muséum national d’histoire naturelle, a investi dans la constitution d’une ostéothèque.

 
 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte