Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 4
Entretiens

le (4m40s)

#159 - Isaïe Dougnon - La crise de la liberté académique avant et après la démocratie : la résistance des étudiants et des professeurs, le syndicalisme et le radicalisme dans l’éducation supérieure au Mali

...https://www.iea-nantes.fr/fr/chercheurs/dougnon-isaie_418 Ce projet explore la dynamique de la crise de la liberté académique au Mali au cours d’une période charnière de l’histoire du pays : le passage de la dictature à la démocratie et les...
Voir la vidéo
Autres

le (1h45m27s)

L'Institut d'études avancées de Nantes - 10 ans / Table ronde 2 avec Alain Supiot, Vincent Caupin, Daniel Damasio Borges, Aiqing Zheng, Supriya Routh, Jeseong Park, Isaïe Dougnon, Lionel Fournier, Cyril Cosme

... Spittler (Université de Bayreuth, Allemagne), Aiqing Zheng (Université Remnin, Chine), Supriya Routh (Université Nationale des sciences juridiques, Inde), Jeseong Park (Institut du Travail Coréen, Corée du Sud) et Isaïe Dougnon (Université de Fordham,...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h18m30s)

Conférence #202 de Danièle Dehouve : " Anthropologie du néfaste et Société du risque chez les populations indiennes du Mexique "

https://www.iea-nantes.fr/fr/actualites/anthropologie-du-nefaste-et-societe-du-risque-chez-les-populations-indiennes-du-mexique-par-daniele-dehouve_856À l’inverse de la société du danger que l’on retrouve chez les populations indiennes du Mexique, nos sociétés modernes occidentales ont été caractérisées comme des sociétés du risque. Les risques s’y construisent par la confrontation de groupes d’intérêts antagoniques. Cette société du risque se développe aujourd’hui dans le monde entier, y compris chez les populations amérindiennes, si bien que l’on peut se demander comment y coexistent le danger et le risque. Danièle Dehouve est une anthropologue et ethnohistorienne française, spécialiste du Mexique. Directrice ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h3m28s)

Conférence #205 d'Alain Supiot : " Le travail au XXIe siècle "

Le travail au XXIe siècle, conférence d’Alain Supiot au Lieu Unique Il y a cent ans, l’Organisation internationale du travail se donnait pour mission de soutenir les efforts des pays voulant améliorer le sort des travailleurs et d’éviter que ces efforts ne les désavantagent vis-à-vis des pays qui s’en abstiennent. En 1944, la déclaration de Philadelphie préconisait que « tous les programmes d’action et mesures d’ordre économique et financier » soient de nature « à favoriser et non à entraver […] le droit [de tous les êtres ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte