Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 12499
Label UNT Entretiens

le (3m3s)

16. Vingt ans d’expérience en réserve de biosphère : Quel bilan pour la vallée du Galeizon ? Question à Yannick Louche, Maire de Cendras, Président du Syndicat Mixte d’Aménagement de la Vallée du Galeizon

...A l’occasion des vingt ans d’expérimentation du programme MAB dans la Vallée du Galeizon, Yannick Louche dresse un bilan des actions menées dans ce territoire en termes d’impact sur le développement économique, la...
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (4m40s)

12. Comment l’éducation à la biodiversité et au développement durable est-elle mise en œuvre ? Question à Catherine Cibien, Directrice scientifique du MAB France

Catherine Cibien présente les différents types d’activités pédagogiques proposées par les réserves de biosphère aux établissements scolaires locaux. Les activités scientifiques s’inscrivent souvent dans des projets de sciences participatives, à l’échelle nationale ou régionale. Un élément important est la possibilité ...
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (3m30s)

15. Les Réserves de Biosphère sont-elles propices au développement durable ? Question à Christophe Le Page, chercheur au CIRAD, comité MAB France

Après avoir brièvement exposé la question de la gestion durable de biens communs, casse-tête pour les économistes depuis plus de quarante ans, Christophe Le Page énonce les principales conditions nécessaires à la gestion collective et durable d’un système socio-écologique complexe : exploration du fonctionnement de ce système, partage des connaissances, donc recherche, éducation, communication, concertation entre les parties prenantes, mais aussi motivation des acteurs.Sachant que ces «prérequis» sont des objectifs prioritaires du MAB, il conclut que les réserves de biosphère offrent des conditions favorables à la gestion collective durable des ressources régionales.
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (4m8s)

2. Comment s'organise le MAB au niveau international ? Question à Mireille Jardin, juriste, Comité MAB France

Après un bref rappel des origines et grands concepts du MAB, Mireille Jardin présente son organisation et le fonctionnement de ses instances à différents niveaux d’intégration, depuis la réunion du Conseil intergouvernemental tous les deux ans jusqu’à la mise en œuvre et l’adaptation du programme par les gestionnaires et acteurs dans les réserves de biosphère.
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (4m4s)

3. Comment le programme MAB est-il mis en oeuvre en France ? Question à Catherine Cibien, Directrice scientifique du MAB France

Après avoir souligné que les Réserves de Biosphère ne sont pas inscrites dans la Loi française, et que de ce fait chacune d’elles doit s’appuyer sur une structure territoriale reconnue au plan juridique, Catherine Cibien dresse un panorama des structures qui portent et animent les réserves de biosphère en France, et montre comment les limites géographiques d’une réserve ...
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (2m45s)

4. Qu’apporte la désignation Réserve de Biosphère à un Parc National ? Question à Jacques Merlin, Directeur du Parc National – Réserve de Biosphère des Cévennes

Jacques Merlin explique pourquoi les concepts, méthodes et la philosophie générale du MAB ont séduit les gestionnaires du Parc National des Cévennes dès les années 1980, et donc pourquoi ceux-ci ont demandé à l’UNESCO la labellisation de ce Parc National comme Réserve de Biosphère, accordée en 1985.Les résultats obtenus dans la vallée du Galeizon sont tout à la fois source de satisfaction et d’inspiration pour mettre en oeuvre ce programme dans l’ensemble du territoire.
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (4m22s)

5. Quel est l’intérêt d’une réserve de biosphère à l’échelle d’un grand bassin versant ? Question à Frédéric Moinot, Coordinateur de la Réserve de Biosphère de Dordogne

En 2012, soit vingt ans après la mise en place d’une Charte de la Vallée - Dordogne pour lagestion de l’eau et des milieux aquatiques, le Bassin de la Dordogne a été labellisé«Réserve de Biosphère» par l’UNESCO. Après avoir rappelé l’unité fonctionnelle de ce va ste écosystème, qui s’étend sur onze départements et subit les pressions de multiples activités socio-économiquesliées à divers usages de l’eau, Frédéric Moinot souligne la nécessité d’une meilleure organisation et coordination intra-interdépartementale et interrégionale des habitants, pour gérer collectivement cette ressource commune - coordination qui sera favorisée par la mise en œuvre du programme MAB dans ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte