Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 190
Conférences

le (2h12m24s)

Ouvrir les sciences de la société à celles de la nature et… réciproquement !

Programmes communs, objets hybrides J’appelle précisément programmes communs les programmes de recherche impliquant plusieurs disciplines dans l’étude d’un objet hybride comme l’environnement. Les espaces temps et leurs échelles Le temps est peut-être le plus fascinant des objets hybrides. Il peut être abordé de façon claire par le versant sciences de le la nature (irréversibilité selon le second principe de la thermodynamique, systèmes dissipatifs créateurs d’auto-organisation). Son abord est beaucoup plus complexe par le versant sciences de la société (cas de l’histoire). ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h1m5s)

Alimentation, un enjeu du développement durable (2/3)

Deux conférences sur ce thème : LES MICROBES, AU COEUR D'UNE PRODUCTION ET D'UNE ALIMENTATION DURABLE, Marc-André SELOSSEComprendre que la réduction de pesticides permet de bénéficier des services écologiques rendus par les champignons. Connaitre l'interet des aliments fermentés en terme de développement durable : conservation des aliments, digestibilité, détoxification, enrichissement en vitamines et protection contre les pathogènes.AGRICULTURE ET ALIMENTATION : DES ENJEUX GEOPOLITIQUES DU DEVELOPPEMENT DURABLE, DE LA FOURCHE A LA FOURCHETTE, Matthieu BRUNDepuis des siècles, l'agriculture et l'alimentation font et défont l'Histoire : facteur de stabilité, mais aussi de désordre, vecteur de développement et de fragilités. Dans un contexte ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h50m37s)

Conférence de Gilles CLEMENT : Au delà de l'horizon

L'architecture est la science des correspondances subtiles. Le paysage est ce qui se trouve sous l'étendue du regard. Pour les non-voyants c'est ce qui se trouve sous l'étendue de tous les autres sens. Ainsi est-il question d'un monde subjectif soumis à la sensibilité et à la culture de chacun.   Quelles sont les limites du « paysage » ? Est-il possible d'en fixer le contour alors que l'horizon change ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h49m29s)

Sauvage ou régulier, mais toujours artificiel (cycle : Du côté des jardins 2/3)

Cycle : Du côté des jardins :  - Les fleurs entre passion et indifférence (1/3) - Sauvage ou régulier, mais toujours artificiel (2/3) - Les jardins de l'Anthropocène (3/3)Si l’histoire de l’art des jardins a opposé, à de nombreuses reprises, les partisans de la régularité géométrique à ceux d’un « naturel » libre, voire sauvage, celle-ci démontre aussi que tout jardin, en tant que lieu planté et organisé à l’écart de l’espace ordinaire, est nécessairement artificiel.En prenant appui sur des moments clés de l’histoire du jardinisme occidental, c’est ce ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h44m9s)

Du lac Tchad aux bords de la Seine : l’interdisciplinarité coule de source.

La multi/interdisciplinarité c’est d’abord se poser une question susceptible d’interpeller les différentes disciplines impliquées, ou qui nécessite une telle implication à l’exemple de l’approche systémique des interactions sociétés/milieux. L’interdisciplinarité n’est pas une fin en soi, c’est une manière de répondre à des questions que nous nous posons ou qui interpellent la société. C’est sur le terrain que je l’ai pratiquée selon la bonne formule : unité de temps, unité de lieu et unité d’action. C’est d’abord une aventure humaine et intellectuelle entre individus curieux de faire reculer la frontière des connaissances. C’est pourquoi elle ne se décrète pas mais on peut ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h42m58s)

Insectes pollinisateurs et plantes à fleurs : pas toujours une belle histoire d'amour (4/5)

Cycle : Les insectes, univers parallèle Les insectes pollinisateurs et les plantes à fleurs sont impliqués dans une relation d’interdépendance forte : les plantes fournissent des ressources alimentaires diverses aux pollinisateurs, qui en retour assurent la reproduction des plantes à fleurs. Cette relation mutualiste a conduit à l’évolution d’adaptations réciproques parfois très étonnantes : grande diversité de formes, de couleurs et d’odeurs chez les fleurs, comportements parfois sophistiqués chez les pollinisateurs pour assurer la pollinisation. Cependant tout n’est pas rose dans la relation entre les plantes et leurs pollinisateurs, qui ne partagent pas toujours des intérêts communs, et on observe assez souvent des tricheries (attraction des pollinisateurs sans fournir de ressources alimentaires, « vol » ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h41m55s)

L’Anthropocène, un récit pluriel / Catherine Jeandel, Sinda Haouès-Jouve, Matthieu Duperrex

L’Anthropocène, un récit pluriel / Catherine Jeandel, Sinda Haouès-Jouve, Matthieu Duperrex, conférence présentée dans le cadre de la série "Savoirs partagés" sur le thème "Transitions", animée par Nathalie Dessens, vice-présidente Diffusion des savoirs, Université Toulouse Jean Jaurès, 10 octobre 2019.Depuis que le chimiste Paul Crutzen, prix Nobel pour ses travaux sur la chimie de l’atmosphère, a suggéré l’emploi de ce terme en 2000, l’Anthropocène (littéralement, le nouvel âge de l’homme : anthropos, l’homme et kainos, nouveau) a fait une carrière aussi fulgurante qu’étonnante pour une notion scientifique émise dans le champ circonscrit de la géologie. C’est qu’avec ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte