Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 127
Label UNT Cours magistraux

le (1h29m26s)

L'idée d’État de droit - Cours n°09

Introduction à la philosophie politique, l'idée d'état de droit.Le despotisme de l’Etat de bien-être (Wohlfahrtsstaat). Sa critique par un disciple de Kant, Wilhelm von Humboldt (1767-1835). Humboldt, théoricien de l’Etat de droit ? Etude de son article « Idées sur la constitution civile » (1791). Son attitude par rapport à la Révolution française (« une constitution réalisable, mais qui ne peut réussir » : explication de ce paradoxe). La Révolution comme remède au mal extrême de l’Etat absolutiste de bien-être. Genèse de l’idéologie du bien-être comme finalité de l’Etat.Equipe technique :Directeur de la production: Christophe Porlier, Responsable des moyens techniques: ...
Voir la vidéo
Label UNT Cours magistraux

le (59m41s)

L'idée d’État de droit - Cours n°11

Introduction à la philosophie politique, l'idée d'état de droit.Humboldt (fin). L’Etat minimal, forme pure de l’Etat de droit ? L’analyse de P. Rosanvallon : de l’Etat protecteur classique à l’Etat-providence. Refus de cette évolution par Humboldt. Sa limitation du champ d’action de l’Etat, plus restrictive que celle de Kant. Critique de la thèse de Humboldt a) par les théoriciens libéraux du Rechtsstaat (R. von Mohl) : réintroduction de la finalité du bien-être dans la définition de l’Etat de droit ; b) par Hayek (nécessité de distinguer les activités coercitives et non coercitives de l’Etat ; le problème du contrôle juridictionnel ...
Voir la vidéo
Label UNT Cours magistraux

le (53m44s)

L'idée d’État de droit - Cours n°12

Introduction à la philosophie politique, l'idée d'état de droit.Concept matériel et concept formel de l’Etat de droit. Le tournant formaliste du XIXe siècle : F. J. Stahl (1802-1861). Conséquences de ce tournant : (I) le déplacement de la notion d’Etat de droit du plan constitutionnel au plan administratif. L’Etat de droit comme « Etat du droit administratif bien ordonné » (O. Mayer). Le principe du contrôle juridictionnel de l’administration. Importance de ce principe pour Hayek. L’application du principe de l’Etat de droit dans l’ordre économique (Foucault). (II) La transformation du concept jusnaturaliste d’Etat de droit en un concept positiviste : ...
Voir la vidéo
Label UNT Cours magistraux

le (51m21s)

L'idée d’État de droit - Cours n°13

Introduction à la philosophie politique, l'idée d'état de droit.Le positivisme juridique de Hans Kelsen (1881-1973). (I) L’objet de la science du droit : A) Séparation de la science juridique avec la politique. Caractère anti-idéologique de la théorie pure du droit. B) Séparation de la science juridique avec les sciences de la nature. Différence entre le principe de causalité et le principe d’imputation. Le droit comme ordre normatif. (II) La hiérarchie des normes et la norme fondamentale (Grundnorm). La recherche du fondement de la validité des normes conduit à l’hypothèse d’une norme fondamentale.Equipe technique :Directeur de la production: Christophe Porlier, Responsable ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (46m18s)

La condition urbaine (Olivier Mongin)

La question de la relation au territoire est aujourd’hui centrale. La mondialisation technologique et économique a des effets immédiats sur le territoire. Alors que les philosophes grecs ont pensé un espace d’agglomération (y compris des savoirs) et que la ville médiévale se vivait comme un espace de contacts très fort, en quelques siècles, nous sommes passés à un espace de proximité : un territoire de flux et de mobilité totale. Cet espace urbain conjoint un territoire et un imaginaire, sans quoi il ne serait pas habitable.
Voir la vidéo
Label UNT Cours magistraux

le (1h1m41s)

L'idée d’État de droit - Cours n°14

Introduction à la philosophie politique, l'idée d'état de droit.Kelsen (suite). Le statut épistémologique de la norme fondamentale. Validité de tout ordre juridique positif. (III) La théorie de l’Etat. Contre le dualisme de l’Etat et du droit. A) Critique du concept de souveraineté ; ses fondements théologiques. B) L’identité de l’Etat et du droit. Définition de l’Etat comme ordre normatif. Signification des concepts d’autorité, de volonté et de puissance à la lumière de cette définition. L’Etat, personnification de l’ordre juridique. Tout Etat est un Etat de droit. Schmitt contre Kelsen.Equipe technique :Directeur de la production: Christophe Porlier, Responsable des moyens techniques: ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte