Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 127
Entretiens

le (29m15s)

Istanbul, la ville du "passage" (Christiane Garnero-Morena)

Istanbul conserve la mémoire de la ville, et la nôtre, la mémoire de l’Occident. Mais cette ville vit au jour le jour tant ses changements sont rapides, drastiques. Trop occupées par la quête vers la modernité, et à digérer les cohortes de migrants anatoliens, ou à satisfaire la demande des investisseurs privés, les autorités ont négligé le centre d’Istanbul. Depuis peu, cette expansion excessive et incontrôlable fait sentir que la péninsule historique risque de devenir un simple lieu pour touristes, une parodie de Paris en vis à vis d'un nouveau Dubaï attirant des capitaux étrangers.
Voir la vidéo
Entretiens

le (29m18s)

La mondialisation centrifuge (Saskia Sassen)

L'opposition du global et du local est trop simple. Une troisième sphère est plus difficile à théoriser que les grandes organisations mondiales. Nous manquons de mots pour parler des petites transformations qui introduisent de réelles innovations politiques. Deux institutions sont proprement « mondiales » : la Cour internationale de Justice (encore à peine fonctionnelle) et les règles de la propriété intellectuelle de l'OMC. La Cour pénale internationale peut être saisie par les citoyens de n'importe quel Etat, et l'OMC s'applique directement aux firmes sans passer par des transpositions juridiques. Des lois globales peuvent parfois être transposées localement sans passer par ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (30m36s)

Machiavel - Chapitre 8 du prince - la question de la morale en politique

Il s’agit, en plus de l’initiation à la pensée de Machiavel, de mettre en évidence une approche des textes dans une conjoncture (ce que Machiavel nomme la qualità dei tempi, la qualité des temps. Il s’agira donc d’initier les auditeurs à une lecture des textes liée aux enjeux historiques qui déterminent et donnent sens à leur écriture : philologie et historicisation seront donc au cœur de cette démarche. Une telle approche peut selon nous fournir des éléments de connaissance sur Machiavel et son époque et permettre une initiation à la méthodologie de l’approche critique des textes nécessaires aux étudiants qui ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (31m11s)

La vulnérabilité urbaine mondiale (Michel Lussault)

Quoi que nous fassions, notre horizon urbain est celui de la vulnérabilité. Celle-ci n'est pas un dysfonctionnement, mais le régime normal du système urbain. Agir dans un monde incertain (Lascoumes), appréhender les catastrophes (Dupuy), c'est accepter de rompre avec l'idée d'arraisonnement et de maîtrise du monde comme totalité. Loin d'opposer une prise de contrôle à ce qui serait du désordre, il s'agit d'observer les régulations spontanément à l'œuvre : des événements locaux mettent parfois leurs interactions en échec, rendant perceptible leur limitation. Les sociétés urbaines ne sont pas contrôlées car elles ne sont pas contrôlables. Il s'agit d'intégrer la vulnérabilité ...
Voir la vidéo
Conférences

le (31m29s)

14 Débat : La transmission des savoirs du monde arabo-musulman à l’Occident

Colloque L’Islam et l’Occident à l’époque médiévale. Transmission et diffusion des savoirs. (11, 12, 13 mars 2009) Equipe technique Directeur de la production: Christophe Porlier, Responsable des moyens techniques: Francis Ouedraogo, Réalisation : Service commun audiovisuel et multimédia Cadre: Mathias Chassagneux, Carine Doléac, Son: Xavier Comméat, Encodage-Montage-Diffusion Web : Jean-Claude Troncard
Voir la vidéo
Entretiens

le (31m51s)

Le migrant connecté (Dana Diminescu)

Partons de l'univers-maison d'une famille philippine de Paris : l'écran d'ordinateur donne accès à leur maison de Manille. D'où un paradoxe : au cœur du « déracinement », on trouve des attaches et des liens préservés. Le programme « TIC et migrations » montre que migrer n'est plus incompatible avec la conservation de liens et de contacts ! Nouvel enfermement communautaire ? Possible, mais s'accompagnant alors d'une manière nouvelle de vivre ensemble.
Voir la vidéo
Entretiens

le (32m9s)

"Des délits et des peines - Traduction" - (Philippe Audegean)

C’est à un jeune Milanais de 26 ans que l’on doit une œuvre majeure des Lumières européennes. Dans Des délits et des peines, Cesare Beccaria dénonce la torture, les supplices, les aberrations de la justice de son temps. En condamnant la peine de mort comme injuste et inutile, il devient, en 1764, le tout premier abolitionniste de l’histoire. Le livre a aussitôt déclenché un vaste débat qui, aujourd’hui encore, est loin d’être clos.De cette actualité de Beccaria témoigne la parution d’une nouvelle traduction française (Lyon, ENS Éditions, 2009), accompagnée d’une longue introduction et d’un important appareil critique. Philippe Audegean, auteur ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (32m41s)

Ville : un autre regard, le regard d'un autre (Marie Desplechin)

Marie Desplechin s’interroge sur la place "à l’autre, dans sa ville qui n’est pas la mienne, et à l’impression d’être autre partout où je suis…".Réflexions sur l’identité dans la ville. L’identité d’un être, c’est son adresse, là où il habite. On appartient à des lieux, soit l’endroit où on est né, soit celui où on habite. On peut n’appartenir à aucun lieu, ce qui est, à mon avis, appartenir à un non-lieu : l’absence de lieu, cela vous constitue. On ne peut pas vivre sans avoir une représentation de soi, et elle est liée à la géographie. On le voit ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte