Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 376

le (1h41s)

Federico Fellini et les Vitelloni : forever young. Conférence de Sergio Toffetti

Federico Fellini, pendant toute sa carrière, a raconté des histoires pour contourner le thème de la maturité, ce temps où l'âge adulte devient une sorte de centre vide, une ligne de démarcation indéfinie et indéfinissable entre une jeunesse éternellement mélancolique, et une vieillesse sombrement nostalgique.Sergio Toffetti a été responsable de la section film du Musée du Cinéma de Turin et directeur adjoint de la Cineteca Nazionale de Rome. Il est actuellement conservateur de l'Archive Nationale du Cinéma d'Entreprise. Parmi ses dernières publications : Corpus mechanicum et corpus mysticum : art, politique et cinéma (2002), I generi cinematografici in Italia : ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h35s)

Contre la contre-culture. Conférence de Jean-François Rauger

Il s'agira de mettre en évidence ce qui, dans le cinéma hollywoodien des années 1970, a pu critiquer l'esprit dit de la « contre-culture ». Car si celle-ci a simplement réaffirmé, par d'autres voies, une certaine tradition consolante et conformiste du cinéma américain, les films qui s'y sont opposé l'ont, plus subtilement et plus radicalement, marqué et transformé en profondeur. Il n'y a de mélancolie que dans la réaction.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h0s)

Autoritarisme politique et monde musulman - Nadine Picaudou

La formulation même du thème proposé : « Autoritarisme politique et monde musulman », m’interroge et me trouble à la fois. D’abord parce qu’en singularisant la notion d’autoritarisme politique, elle semble s’inscrire dans la postérité d’un lieu commun des représentations occidentales de l’Orient, le despotisme oriental, dont Lucette Valensi a montré ce qu’il devait à la République de Venise soucieuse de stigmatiser le rival ottoman. L’image a été reprise par Volney, l’un des pionniers du voyage en Orient, qui attribue la décadence historique de la Syrie à la tutelle despotique d’Istanbul. Mais la formule présente surtout l’inconvénient majeur de mettre ...
Voir la vidéo
Conférences

le (59m49s)

Altman : le sens du spectacle. Conférence de Vincent Amiel

Le spectacle selon Altman est toujours chargé d'Histoire, chargé des mythes et des représentations qui font l'identité d'une société, d'une nation, d'un groupe culturel. Mais, comme un substitut, ce spectacle remplace souvent le récit. Et pourquoi tant d'histoires qui se croisent, si ce n'est pour qu'aucune ne l'emporte ? Tant de destins, pour qu'aucun ne se dessine vraiment ? Si le cinéma américain sait raconter des histoires, Altman montre qu'il sait les arrêter aussi, les figer : en faire spectacle.
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (59m47s)

A life in Science

Prix Nobel de Chimie 2003Biologiste américain, Peter Agre s’est très tôt orienté vers la recherche médicale. En 1991, il isole la première protéine capable de faciliter les mouvements de l'eau à travers une membrane biologique, l’aquaporine. Cette découverte lui vaudra en 2003 le Prix Nobel de chimie. A l'occasion de cette conférence, il revient, non sans humour, sur ces années d’engagement et de combat pour la recherche scientifique. Cette conférence, qui retrace les moments clés de sa carrière de chercheur, a été donnée par le Pr Agre lors de la remise de son Doctorat Honoris Causa de l'Université Victor Ségalen ...
Voir la vidéo
Conférences

le (58m16s)

Godard-Tati, un burlesque erratique et discret. Conférence d'Alain Bergala

Il y a toujours eu chez Godard, cinéaste réputé sérieux, une tentation burlesque. Mais le burlesque, dans ses films, est erratique et discret. Comme chez Tati, avec le même goût du gag visuel et des breaks rythmiques. Godard a aussi rêvé de s'inventer un corps burlesque, celui d'un clown qui jouerait à l'idiot. On circulera entre extraits de Tati et extraits de Godard sur la piste d'une légèreté perdue.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte