Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 387
Conférences

le (1h35m59s)

Quelles éditions pour les jeunes cinéphiles ? Table ronde

Table ronde sur le thème de l'édition de cinéma pour le jeune publicAujourd'hui, pourquoi accompagner les premières découvertes du cinéma par le livre ? Quelles initiatives en ce sens, comment écrire le cinéma, non pas comme c'est l'usage, pour des adultes, mais pour des enfants et des adolescents ? Quelles perspectives à l'échelle européenne ? Points de vue croisés d'éditeurs, d'auteurs et d'acteurs de l'éducation artistique.Une rencontre animée par Antoine Guillot (journaliste).Intervenants :- Thierry Magnier (éditeur)- Chloé Mary (responsable de collection)- Malika Ferdjoukh (écrivain)- Nathalie Bourgeois (directrice du service pédagogique de la Cinémathèque française)- Carole Desbarats (directrice des études à ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h25m25s)

Mai 68 : images, écrits. Table ronde

Entre 1968 et 2008, quelles images et quels mots produits par le mois de Mai : photos, affiches, caricatures, caméras sauvages, chansons, slogans, autant de signes déchaînés qui n’ont plus cessé d’inspirer les pratiques artistiques et de hanter les imaginaires. Mais aussi quelles images-icônes produites par 68, jusqu’à l’idolâtrie parfois… ? De même, que penser de la profusion éditoriale à laquelle nous assistons quarante ans après les événements ? De quoi cette profusion est-elle le symptôme ?Avec Gérard Fromanger, Didier Daeninckx, Thierry Lefebvre, Sébastien Layerle, Roei Amit...Rencontre animée par Bernard Benoliel (Cinémathèque française).
Voir la vidéo
Conférences

le (1h16m29s)

Easy Rider et les routes paradoxales du Nouvel Hollywood. Conférence de Jean-Baptiste Thoret

Réalisé en 1969, coup d'envoi d'un âge d'or du cinéma américain baptisé le Nouvel Hollywood, Easy Rider invente l'une des formes reines de la décennie à venir (le road movie), impose une représentation du hippie et de ses aspirations, et s'achève par une réplique énigmatique de Peter Fonda improvisée sur le tournage : « We blew it! » (« On a tout foutu en l'air ! »). Au cinéma, la révolution contre culturelle débute à peine mais l'un de ses initiateurs prophétise déjà son échec. Il s'agit donc de s'interroger sur les possibilités de cette mort annoncée (genèse, triomphe et ...
Voir la vidéo
Conférences

le (42m45s)

Comment le corps vient aux hommes : jeux de l'acteur américain. Conférence de Vincent Amiel

Après la génération de l'Actor's Studio, puis les folles embardées d'un Cassavetes, les acteurs américains des années 70 marquent-ils une approche nouvelle du jeu cinématographique ? Faut-il voir dans l'avènement d'un Nicholson, d'un de Niro, d'un Hackman une liberté nouvelle du corps, une autre façon d'occuper le monde, ou un retour à un certain classicisme dramatique ?
Voir la vidéo
Conférences

le (1h23m41s)

America at Large : grands espaces, peintures murales et recherche de l'utopie. (Matthieu Orléan)

Dans le cinéma américain des années 70, dont Easy Rider est un emblème, la reconquête physique de l'espace (territoires vierges ou frontaliers, en bordure des mégalopoles) s'accompagne d'une recherche spirituelle. Une recherche qui croise ou rencontre bien des expériences plastiques des artistes de la même époque (Ed Ruscha, Jasper Johns, Allan Kaprow, Roy Lichtenstein). Trois femmes de Robert Altman, réalisé en 1977, est un film hanté par cette question du territoire, et s'y mêlent, dans un débordement chromatique inédit, la folie (version schizophrénie), l'onirisme (version dédoublement), et la création artistique (version peinture murale at large).
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte