Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 379
Conférences

le (4m57s)

Lettre de Jafar Panahi lue au public de la Cinémathèque française

Le cinéma entre parfois en résonance avec l'Histoire en train de se faire, des films rencontrent un moment politique ou le provoquent. Le cinéma iranien des dix dernières années se révèle comme un écho puissant des déchirures et des évolutions de la société iranienne. Depuis un an, la contestation prouve que le pays réel veut faire entendre sa voix et reprendre en mains sa destinée. Des cinéastes tournent...À la suite de la projection des Chats Persans, rencontre avec Marjane Satrapi (Persepolis), Nader T. Homayoun (Tehroun), Sou Abadi (SOS à Téhéran), Rafi Pitts (The Hunter), Behi Djanati-Ataï (actrice de Pour un ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h37m14s)

Alice Guy a-t-elle existé ? Une conférence de Maurice Gianati

Une absence quasi-totale de documents de première main et contemporains sur la présence d'Alice Guy dans la société Léon Gaumont pour les années 1895-1906 a entrainé chez les historiens anciens et modernes qui se sont intéressés à cette pionnière du cinématographe une grande dispersion et confusion dans l'établissement de la chronologie de ses débuts et de sa filmographie. Il était donc nécessaire d'effectuer une relecture critique des écrits et mémoires d'Alice Guy afin de tirer une vision plus resserrée et plus exacte du démarrage de sa carrière de metteur en scène, comme de son œuvre filmique. En parallèle, on parlera ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h4m15s)

Hanoun par Hanoun : une leçon de cinéma (1/3)

Une histoire simple (1957-59), hommage à Bernard (dit "Gaston"), faire des films au présent, "Mon cinéma est absolument politique", la contingence et le hasard."C'est au quotidien, dans une pratique réfléchie, élaborée, nécessaire, dans le travail d'un questionnement constant que le cinéaste peut et doit avoir exprimé ses affirmations, ses doutes, ses réserves, ses affects, ses indignations, non dans la médiatisation de sa parole. (...) La création – au travail – est en soi cri de non-obéissance. (...) TRAVAIL est le maître-mot de la création cinématographique, travail infinitésimal et de tous les instants, travail des mots, des sons et des images, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (32m20s)

Hanoun par Hanoun : une leçon de cinéma (2/3)

2ème partie : L'Authentique procès de Carl Emmanuel Jung (1966), "Je ne crois pas à la direction d'acteur", l'esprit du film, refus de la maîtrise et éloge de l'accident, le montage au tournage."C'est au quotidien, dans une pratique réfléchie, élaborée, nécessaire, dans le travail d'un questionnement constant que le cinéaste peut et doit avoir exprimé ses affirmations, ses doutes, ses réserves, ses affects, ses indignations, non dans la médiatisation de sa parole. (...) La création – au travail – est en soi cri de non-obéissance. (...) TRAVAIL est le maître-mot de la création cinématographique, travail infinitésimal et de tous les ...
Voir la vidéo

le (20m34s)

Hanoun par Hanoun : une leçon de cinéma (3/3)

3ème partie : Je meurs de vivre (1994) + Jeanne aujourd'hui (2000), le désir de tourner qui fait les films, la vraie censure (la diffusion des films en salles)."C'est au quotidien, dans une pratique réfléchie, élaborée, nécessaire, dans le travail d'un questionnement constant que le cinéaste peut et doit avoir exprimé ses affirmations, ses doutes, ses réserves, ses affects, ses indignations, non dans la médiatisation de sa parole. (...) La création – au travail – est en soi cri de non-obéissance. (...) TRAVAIL est le maître-mot de la création cinématographique, travail infinitésimal et de tous les instants, travail des mots, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (56m45s)

Babelsberg et les autres studios berlinois (...). Conférence de Werner Sudendorf

« Babelsberg et quelques autres studios berlinois des années 10 aux débuts du parlant : une course entre technique et esthétique »Werner Sudendorf est directeur des collections de la Deutsche Kinemathek de Berlin. Il est l’auteur de nombreuses contributions sur le cinéma allemand de l’entre-deux-guerres, sur Marlene Dietrich et le décorateur Erich Kettelhut, notamment.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte