Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 387
Conférences

le (23m32s)

Michel Legrand et la musique de film (3/8) : Du jazz au cinéma

"Jacques Demy, Louis Malle, Jean-Luc Godard et les autres... Ils voulaient tous changer le cinéma et travailler avec des gens nouveaux. La musique de jazz collait merveilleusement à leurs films. Privé d'un repère mélodique précis, le spectateur ne pouvait pas anticiper l'évolution de la musique : les personnages devenaient ainsi plus imprévisibles, plus mystérieux. Ils étaient nombreux à fréquenter les clubs de Saint-Germain. Je pense à Roger Vadim, qui fit appel à Thelonious Monk pour la musique de ses Liaisons dangereuses, ou à Marcel Carné, qui décrivit cette atmosphère dans Les Tricheurs, avec des musiques de Dizzy Gillespie, Oscar Peterson ...
Voir la vidéo
Conférences

le (24m36s)

Télévision et radio, les perspectives de la numérisation. Intervention de Mathieu Gallet

COLLOQUE INTERNATIONAL 13 et 14 octobre 2011Organisé par le Centre National de la Cinématographie et de l’Image Animée et la Cinémathèque française :« Révolution numérique : et si le cinéma perdait la mémoire ? »Mathieu Gallet est le président-directeur général de l'INA depuis 2010. Il est également le président du comité d'histoire de la télévision (CHTV). Il est entré en 2007 au ministère de la culture et de la communication en tant que conseiller technique chargé de l'audiovisuel et des médias, puis est devenu directeur de cabinet adjoint du ministre de la culture et de la communication, Frédéric Mitterrand.
Voir la vidéo
Conférences

le (25m1s)

Michel Legrand et la musique de film (7/8) : Dialogue avec le cinéaste Jean-Paul Rappeneau

"Jacques Demy, Louis Malle, Jean-Luc Godard et les autres... Ils voulaient tous changer le cinéma et travailler avec des gens nouveaux. La musique de jazz collait merveilleusement à leurs films. Privé d'un repère mélodique précis, le spectateur ne pouvait pas anticiper l'évolution de la musique : les personnages devenaient ainsi plus imprévisibles, plus mystérieux. Ils étaient nombreux à fréquenter les clubs de Saint-Germain. Je pense à Roger Vadim, qui fit appel à Thelonious Monk pour la musique de ses Liaisons dangereuses, ou à Marcel Carné, qui décrivit cette atmosphère dans Les Tricheurs, avec des musiques de Dizzy Gillespie, Oscar Peterson ...
Voir la vidéo
Conférences

le (25m49s)

Le film a de l'avenir. Intervention de Clive Ogden

COLLOQUE INTERNATIONAL 13 et 14 octobre 2011Organisé par le Centre National de la Cinématographie et de l’Image Animée et la Cinémathèque française :« Révolution numérique : et si le cinéma perdait la mémoire ? »Clive Ogden a travaillé pendant presque 20 ans pour la division film de Kodak. Il occupe actuellement le poste de responsable technique pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique. Il a collaboré dans le cadre de son activité avec des réalisateurs de cinéma, des producteurs et des laboratoires cinématographiques. Aussi connaît-il la pré-production, la production, la post-production ou encore les lancements de films.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte