Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 14333
Conférences

le (1h5m35s)

Prix Charles et Monique Morazé 2015 : Enseignement supérieur, justice et société

Le Prix Charles et Monique Morazé, remis par la Fondation Maison des sciences de l’homme pour la troisième fois, a été créé pour distinguer des travaux portant sur deux grands thèmes : éducation et société d’une part ; sciences et société d’autre part.Le Prix 2015 est attribué à Monsieur Yang Dongping, professeur à l’Institut de technologie de Pékin, Chine.A l’occasion de la cérémonie de remise du Prix, le professeur Yang donnera une conférence intitulée : « Enseignement supérieur, justice et société ».
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h5m36s)

Bonheur et Béatitudes

Université de Strasbourg - Faculté de théologie protestante « Faut-il être heureux ? » La question a de quoi surprendre… Qui ne souhaite l’être ? Aristote déjà, dans sa célèbre Éthique à Nicomaque, définissait le bonheur comme la finalité de nos actions : il est la seule chose que l’on recherche pour elle-même, et non en vue d’autre chose. Mais aujourd’hui chacun semble sommé d’être heureux : une ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h5m36s)

Langue française et art de seconde rhétorique: sur quelques leçons de maître Clément / Jean-Charles Monferran

Langue française et art de seconde rhétorique : sur quelques leçons de maître Clément / Jean-Charles Monferran, in "Clément Marot, Adolescence clémentine. Conférences d’Agrégation de Lettres", organisées dans le cadre de la préparation à l'agrégation 2019, par Pascale Chiron, Olivier Guerrier et Agnès Rees, avec le soutien du Département de Lettres modernes de l'UFR de Lettres, Philosophie et Musique, Université Toulouse Jean-Jaurès, 14 décembre 2018. [Ill. : photographie de Chevanon (sur freepik.com)]. Conférence destinée aux étudiants préparant les concours d'Agrégations de Lettres (externe) et de Grammaire 2019.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h5m39s)

La chute des idoles ? L’iconoclasme protestant

Partout en Europe, y compris dans les territoires qui resteront ensuite durablement attachés à l’Église romaine, la naissance et la diffusion des protestantismes s’accompagnent de la multiplication de gestes iconoclastes. Les images deviennent ainsi très vite, dès les années 1520-1530, l’un des enjeux et l’un des moyens de la fracture confessionnelle et l’affirmation des identités religieuses rivales. Mais pour rendre compte de cette dynamique, il faut renoncer à tenir les iconoclastes ordinaires – ceux qui renversaient les croix de Calvaires, décapitaient les Vierges au coin des rues, pénétraient dans les églises avec des masses, des bâtons et des cordes pour ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte