Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 15349
Entretiens

le (1h57m57s)

ALAIN TAILLEMITE, ANCIEN DIRECTEUR DE LA COMPAGNIE NATIONALE DE PORCELAINE.

Alain Taillemite intègre en 1963 la Compagnie Nationale de Porcelaine au côté de son père, Roger Taillemite. Il fait ses armes en prenant en charge la réorganisation de l’atelier de décoration de l’usine de Saint-Genoup puis occupe le poste de directeur de la CNP (partie commerciale). Dans cet entretien, il s’appuie sur ses propres souvenirs et fait appel aux souvenirs familiaux pour raconter l’histoire des Etablissements Taillemite depuis l’achat en 1911 par son grand-père Lucien Taillemite de la fabrique Darmet jusqu’à l’intégration de l'entreprise familiale au sein de la Compagnie Nationale de Porcelaine créée en 1960 pour faire face à ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (48m20s)

JACQUES BLONDEAU, ANCIEN SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L'UNION LOCALE CGT, PARCOURS ET RÉFLEXIONS SUR LE SYNDICALISME.

Cet entretien est l’occasion pour Jacques Blondeau de retracer les débuts de sa vie professionnelle et surtout son engagement syndical et son évolution au sein de la CGT jusqu’au poste de secrétaire général à Vierzon. Il se souvient de manifestations et de grèves et des avancées qu’elles ont permises, notamment en mai 1968 et insiste sur l’importance des débats pour convaincre les ouvriers. Il évoque la vague de fermetures d’usines à Vierzon à partir des années 1980, la mondialisation de l’économie et l’évolution actuelle du syndicalisme. Cet entretien a été réalisé dans ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (38m4s)

NICOLE PAJON, OUVRIÈRE AU MONTAGE PUIS AU CONTRÔLE CHEZ NADELLA DE 1962 À 2003.

Nicole Pajon convoque ici le souvenir de sa carrière professionnelle, entre ses débuts comme tricoteuse chez Versinger, puis sa carrière, non sans rebondissements, chez Nadella. On entend à travers son récit la mémoire d'une ouvrière femme, face à une hiérarchie exclusivement masculine, mais aussi sa confrontation au temps qui passe, et à un monde du travail qui s'est transformé très vite à la fin de sa carrière. L'entretien est plus court que le reste du corpus de témoignages non pas par choix, mais pour des raisons d'imprévus sur le tournage.Cet entretien a été réalisé dans le cadre de la ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h25m38s)

GUY GITTEAU, ANCIEN TOURNEUR CHEZ CASE.

Guy Gitteau fait ici le récit de son quotidien chez Case et de sa progression au sein de l'entreprise. Il aborde les conditions de travail, les relations entre salariés et supérieurs, les conflits mais aussi les temps de sociabilité. Il en profite pour évoquer quelques souvenirs de guerre et l'histoire de Vierzon-Village où il vit depuis 1984.Cet entretien a été réalisé dans le cadre de la recherche MEMOVIV menée par une équipe de chercheurs en sociologie de l'Université de Tours (CITERES/CETU ETIcS), avec le soutien des archives départementales du Cher et de CICLIC, L'agence du Centre-Val de ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h24m3s)

JACQUES GIRAUDON, ANCIEN TOURNEUR, MONTEUR PUIS EMPLOYÉ À L'EXPÉDITION CHEZ UNELEC.

L'entretien filmé de Jacques Giraudon est l'occasion de convoquer le souvenir d'une carrière dans l'industrie mécanique particulièrement marquée par l'engagement syndical et les solidarités entre ouvriers. La machine et les savoirs-faires techniques ne sont dans ce récit que des figurants du monde de l'usine, dont l'ancien tourneur garde avant-tout un souvenir humain.Cet entretien a été réalisé dans le cadre de la recherche MEMOVIV menée par une équipe de chercheurs en sociologie de l'Université de Tours (CITERES/CETU ETIcS), avec le soutien des archives départementales du Cher et de CICLIC, L'agence du Centre-Val de Loire pour le livre, l'image ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h9m47s)

JEAN-CLAUDE MARTINEAU, ANCIEN CHEF D'ATELIER CHEZ CASE DE 1972 À 1996.

Dans ce récit de carrière, Jean-Claude Martineau raconte sa vie professionnelle au sein de l'usine CASE, dans laquelle il est embauché comme forgeron en 1972. Il relate la manière dont il a gravi les échelons au sein des différents ateliers dans lesquels il a travaillé. Au moment de la fermeture du site à Vierzon en 1995, il a occupé pratiquement tous les postes possibles. "J'ai fait une grande partie de ma carrière chez CASE jusqu'à la fermeture, et j'ai poussé un peu après par rapport aux autres parce qu'en tant que chef d'atelier, j'ai été chargé de vider l'usine malheureusement..."Cet ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (32m36s)

MARCEL DIDAILLER, ANCIEN CHAUFFEUR MÉCANICIEN À LA SNCF (APPRENTISSAGE D'UN JEUNE CHEMINOT).

Cette partie d'entretien de Marcel Didailler est consacrée à un récit mémoriel sur les années d'apprentissage à Capdenac, puis entre Vierzon et Argenton-sur-Creuse sur la ligne du Paris-Orléans de la future SNCF.Cet entretien a été réalisé dans le cadre de la recherche MEMOVIV menée par une équipe de chercheurs en sociologie de l'Université de Tours (CITERES/CETU ETIcS), avec le soutien des archives départementales du Cher et de CICLIC, L'agence du Centre-Val de Loire pour le livre, l'image et la culture numérique. Enquête et réalisation : Nadine MichauMontage : Valentine Carneiro MEMOVIV a bénéficié du financement ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h18m47s)

JACQUELINE SVEC, MARIA DA SILVA ET FRANÇOISE SIMOES, ANCIENNES OUVRIÈRES EN CONFECTION.

Lors de cette rencontre, Jacqueline Svec, Françoise Simoes et leur amie Maria Da Silva se souviennent de leur quotidien de travail en tant qu'ouvrières en confection. Elles reviennent aussi sur l'ambiance de l'époque à Vierzon, les sociabilités et l'activité industrielle dans les années 1960. Ensemble, elles en profitent pour échanger sur les conditions de travail dans le secteur de la confection, les rythmes notamment, mais décrivent aussi les différentes techniques auxquelles elles étaient formées. Enfin, elles se rappellent des fêtes de travail, des grands dîners et nous expliquent ce qu'était "Les catherinettes".Cet entretien a été réalisé dans le cadre de ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h43m15s)

SUZANNE MARTINET, ANCIENNE COMPTABLE, ET ANDRÉ MOYON, ANCIEN MODELEUR, TOUS DEUX CHEZ RONDELEUX.

Suzanne Martinet, retraitée du secteur de la porcelaine et André Moyon, toujours salarié à Vierzon, se souviennent ensemble des évolutions techniques et des innovations que la porcelaine a connus, puis reviennent plus individuellement sur leurs carrières respectives, le quotidien de travail dans les usines de porcelaine dans lesquelles ils ont travaillé, ou encore la répartition du travail entre hommes et femmes dans les chaines de production. Tous deux s'expriment aussi sur la désindustrialisation à Vierzon et les conséquences de ces changements à Vierzon pour les populations jeunes.Cet entretien a été réalisé dans le cadre de la recherche MEMOVIV menée ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte