Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 12667
Documentaires

le (1h17m36s)

J’ai fait de jolis coups !

J’ai fait de jolis coups ! Claude, pêcheur de Kerity Penmarc’h (2019, 1h17)En présence de son épouse, Claude, déclare de manière affirmative au début du film, qu’il « voulait être marin ! ». Il fait l’école des mousses à Audierne et embarque à 15 ans sur des chalutiers en mer d’Irlande, puis aux Antilles, avant de rentrer à Penmarc’h. Avec l’humour qui le caractérise, Claude raconte que lorsqu’il est parti en mer, il rêvait de s’acheter une Simca Horizon dont il avait emporté la photo sur le bateau, caressant l’espoir de pouvoir se l’offrir à son retour à terre, mais ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (12m40s)

Croissance des végétaux

Document d'archives. Par le "ralenti", la cinématographie modifie la durée apparente des phénomènes et elle rend visibles des mouvements que nous ne pouvions percevoir. Il en est ainsi des mouvements de végétaux que montre ce film et qui sont souvent d'une remarquable élégance. Mouvements d'éclosion de fleurs, le mécanisme des plantes grimpantes, la formation et l'action des vrilles, le sommeil nocturne de certaines plantes, comme le trèfle et la délicieuse petite pâquerette.
Voir la vidéo
Documentaires

le (38m0s)

Nous continuons

Ce film présente l'action de la COMMISSION CENTRALE DE L'ENFANCE auprès de l'UJRE (*) née à la Libération. Au début de 1945, la CCE a poursuivi au grand jour l'action de la résistance en faveur de l'Enfance juive. Sa tâche principale et immédiate fut le regroupement des enfants juifs, victimes du nazisme et du régime de Vichy, orphelins ou demi orphelins, l'aide aux familles éprouvées (aux mères ou pères restés seuls avec un ou plusieurs enfants), la prise en charge et le placement en nourrice ou en établissement médical des enfants fragiles et malades. Par ailleurs ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (23m52s)

Absence maternelle et traumatisme de l'enfance

Document d'archives. Le film montre les effets, sur de jeunes enfants, de l'absence prolongée de la mère. Si celle-ci reste absente moins de trois mois, l'enfant se remet rapidement. Par contre, si la séparation est plus longue, l'enfant devient passif, apathique ; sa personnalité subit une dégradation irréversible. Ce qui tend à prouver l'importance, pour un développement psychique normal, du climat affectif créé par la présence maternelle.Titre original : "Grief - a peril in infancy"Film Noir et Blanc - muet.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte