Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 950
Reportages

le (7m54s)

Entre 2 cépières - installation dans l’espace public- atelier de projet S81 Espace entre les choses - EnsaToulouse

Restitution de l’atelier : installation dans l’espace public – Toulouse février-juin 2019 atelier de projet S81Atelier co-construit avec des étudiants de l’ENSA Toulouse et la compagnie d'arts de la rue Le Phun Exploration du quartier toulousain peu connu, Cépière-Beauregard, qui fait partie des quartier en Politique de la ville et en démarrage de requalification urbaine. La thématique portait plus spécifiquement sur l'axe routier de la « voie du TOEC », qui sépare clairement le quartier en deux (partie haute a  l'ouest et partie basse a  l'est) tout en le reliant au sud ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (50m11s)

Sans commentaires

Tourné en 1996 tout au long des répétitions de Commentaires de Georges Aperghis, le film observe le travail, les fulgurances et les vertiges du compositeur-metteur en scène et de ses interprètes, comme des funambules inventant à chaque pas leur propre fil. Sous nos yeux, se dévoile l'incroyable surgissement d'un spectacle de théâtre musical qui s'est construit au gré de la fantaisie musicale et poétique de Georges Aperghis.
Voir la vidéo

le (1h41s)

Federico Fellini et les Vitelloni : forever young. Conférence de Sergio Toffetti

Federico Fellini, pendant toute sa carrière, a raconté des histoires pour contourner le thème de la maturité, ce temps où l'âge adulte devient une sorte de centre vide, une ligne de démarcation indéfinie et indéfinissable entre une jeunesse éternellement mélancolique, et une vieillesse sombrement nostalgique.Sergio Toffetti a été responsable de la section film du Musée du Cinéma de Turin et directeur adjoint de la Cineteca Nazionale de Rome. Il est actuellement conservateur de l'Archive Nationale du Cinéma d'Entreprise. Parmi ses dernières publications : Corpus mechanicum et corpus mysticum : art, politique et cinéma (2002), I generi cinematografici in Italia : ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h31m41s)

Qui êtes-vous Laurel et Hardy ? Conférence de Stéphane Goudet

Stéphane Goudet est critique, maître de conférences en histoire du cinéma à l'Université Paris 1 et dirige le cinéma Georges Méliès de Montreuil. Très grand connaisseur de l'oeuvre de Jacques Tati, il fut, avec Macha Makeïeff, commissaire de l'exposition Tati, deux temps, trois mouvements à la Cinémathèque française au printemps 2009. Il est aussi l'auteur d'une monographie sur Buster Keaton (Cahiers du cinéma).
Voir la vidéo
Conférences

le (1h11m7s)

Robertson le fantasmagore. Conférence de Jérôme Prieur

Au détour du Père-Lachaise, se dresse le mausolée d'Étienne-Gaspard Robertson né à Liège le 15 juin 1763 et mort aux Batignolles le 2 juillet 1837. Physicien renommé en son temps et jusqu'à Saint-Pétersbourg pour ses ascensions aérostatiques et les séances de fantasmagories qu'il donnait à la fin du Directoire, au couvent des Capucines, Robertson avait inventé l'art de la nuit, la projection lumineuse, le cinématographe.
Voir la vidéo
Conférences

le (15m15s)

Hommage à Stanley Cavell

Un second souffle pour la philosophie du cinéma en FranceL’ambition de ce colloque interdisciplinaire est de contribuer à la réception de la pensée du cinéma du philosophe américain Stanley Cavell, en interrogeant ses travaux dans une perspective croisant la théorie cinématographique et philosophique avec la création cinématographique. Ce colloque est porté par la section arts de l’École normale supérieure Lyon en collaboration avec la section philosophie. À cette occasion seront présentées au public une nouvelle traduction française et deux rééditions d’ouvrages de Stanley Cavell : Dire et vouloir dire (trad. fr. C. Fournier et S. Laugier, Le Cerf, 2009), Qu’est-ce ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h36m44s)

Avant/après 2001 : Kubrick et la recherche de la nouveauté

Dès le début de son oeuvre, Kubrick s’est démarqué des styles hollywoodiens dominants, privilégiant la recherche de la singularité et de la nouveauté. C’est ainsi qu’il élabore son odyssée de l’espace, destinée à révolutionner la science-fiction. Nourri de plusieurs films des années 1950, qu’il améliore techniquement, 2001 puise dans les registres des cinémas expérimental et scientifique, comme dans la musique classique, avec l’idée, a priori paradoxale, d’un grand spectacle sidérant en Cinerama.Pierre Berthomieu est enseignant et critique à Positif. Il a publié une histoire des formes du cinéma américain, Hollywood classique : le temps des géants (2009) et, récemment, le ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte