Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 949
Entretiens

le (1h5m22s)

Rencontre avec Franco Lolli autour de son film "Gente de bien" (France-Colombie, 2014) / Laurence Mullaly

Rencontre avec Franco Lolli autour de son film "Gente de bien" (France-Colombie, 2014) / Laurence Mullaly. In l'Atelier Cinéma organisé par l'Université Toulouse Jean-Jaurès-campus Mirail, en collaboration avec la Maison Universitaire Franco-Mexicaine dans le cadre du Festival Cinélatino 2015. Reprenant la thématique de la Muestra du festival Cinélatino 2015 consacrée cette année à l’adolescence sous le titre « L’âge des possibles : l'enfance filmée », l’Atelier Cinéma fera un pas de côté en proposant deux films sur l’enfance. Cette année, l'Atelier Cinéma reçoit le colombien Franco Lolli pour Gente de bien, un film qui est une peinture sociale forte,  qui ...
Voir la vidéo
Conférences

le (46m13s)

Caractéristiques de la joute de slam : règles du genre, contenus des textes, formes des performances, images du slam / Judith Émery-Bruneau, Valérie Yobé

Caractéristiques de la joute de slam : règles du genre, contenus des textes, formes des performances, images du slam / Judith Émery-Bruneau, Valérie Yobé, in colloque international "Performances poétiques", organisé par l'équipe "Textes, Contextes, Frontières" du Centre Universitaire Jean-François Champollion, le laboratoire "Lettres, Langages et Arts : Création, Recherche, Émergence, en Arts, Textes, Images, Spectacles" (LLA-CRÉATIS) de l'Université Toulouse Jean Jaurès-campus Mirail. Albi, Centre Universitaire Champollion, 19-20 mars 2015. Thématique 2 : Slam, etc.Ce colloque réunit des spécialistes de six pays différents, issus de disciplines diverses (littéraires, spécialistes des arts de la scène, sociologues, etc.), ...
Voir la vidéo
Conférences

le (39m4s)

Scénographie de l'écrit dans la poésie action de Bernard Heidsieck / Gaëlle Théval

Scénographie de l'écrit dans la poésie action de Bernard Heidsieck / Gaëlle Théval, in colloque international "Performances poétiques", organisé par l'équipe "Textes, Contextes, Frontières" du Centre Universitaire Jean-François Champollion, le laboratoire "Lettres, Langages et Arts : Création, Recherche, Émergence, en Arts, Textes, Images, Spectacles" (LLA-CRÉATIS) de l'Université Toulouse Jean Jaurès-campus Mirail. Albi, Centre Universitaire Champollion, 19-20 mars 2015. Thématique 3 : Études monographiques.Ce colloque réunit des spécialistes de six pays différents, issus de disciplines diverses (littéraires, spécialistes des arts de la scène, sociologues, etc.), pour réfléchir sur les enjeux de la diffusion orale ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h16m29s)

Easy Rider et les routes paradoxales du Nouvel Hollywood. Conférence de Jean-Baptiste Thoret

Réalisé en 1969, coup d'envoi d'un âge d'or du cinéma américain baptisé le Nouvel Hollywood, Easy Rider invente l'une des formes reines de la décennie à venir (le road movie), impose une représentation du hippie et de ses aspirations, et s'achève par une réplique énigmatique de Peter Fonda improvisée sur le tournage : « We blew it! » (« On a tout foutu en l'air ! »). Au cinéma, la révolution contre culturelle débute à peine mais l'un de ses initiateurs prophétise déjà son échec. Il s'agit donc de s'interroger sur les possibilités de cette mort annoncée (genèse, triomphe et ...
Voir la vidéo
Conférences

le (42m45s)

Comment le corps vient aux hommes : jeux de l'acteur américain. Conférence de Vincent Amiel

Après la génération de l'Actor's Studio, puis les folles embardées d'un Cassavetes, les acteurs américains des années 70 marquent-ils une approche nouvelle du jeu cinématographique ? Faut-il voir dans l'avènement d'un Nicholson, d'un de Niro, d'un Hackman une liberté nouvelle du corps, une autre façon d'occuper le monde, ou un retour à un certain classicisme dramatique ?
Voir la vidéo
Conférences

le (1h23m41s)

America at Large : grands espaces, peintures murales et recherche de l'utopie. (Matthieu Orléan)

Dans le cinéma américain des années 70, dont Easy Rider est un emblème, la reconquête physique de l'espace (territoires vierges ou frontaliers, en bordure des mégalopoles) s'accompagne d'une recherche spirituelle. Une recherche qui croise ou rencontre bien des expériences plastiques des artistes de la même époque (Ed Ruscha, Jasper Johns, Allan Kaprow, Roy Lichtenstein). Trois femmes de Robert Altman, réalisé en 1977, est un film hanté par cette question du territoire, et s'y mêlent, dans un débordement chromatique inédit, la folie (version schizophrénie), l'onirisme (version dédoublement), et la création artistique (version peinture murale at large).
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte