Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 48
Documentaires

le (24m52s)

Archéologie en laboratoire

Les fouilles effectuées dans la grotte du Lazaret à Nice ont permis de mettre en évidence une vaste cabane qui avait été construite par des acheuléens. Différentes méthodes d'études ont été appliquées pour déterminer la datation absolue du gisement (radioactivité des coquilles marines), le climat de la fin de la glaciation du Riss (sédimentologies, paléotempératures et paléosalinités), la flore (pollens fossiles) et la faune. C’est ainsi que l’on a pu reconstituer scientifiquement le milieu dans lequel vivait l'homme préhistorique. Puis, la répartition de l’industrie (lithique et osseuse), sur le sol même de la hutte a conduit à en connaître l’aménagement ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (26m0s)

L'Homme de Tautavel... 20 ans de recherches

450 000 ans après son occupation par l'homme de Tautavel, la caune de l'Arago est depuis plus de vingt ans le rendez-vous des chercheurs et étudiants, français et étrangers, de toutes disciplines. Après description de la méthode de fouille, le film présente les techniques les plus récentes ayant servi à retracer l'histoire géologique du lieu et à décrire le cadre et le mode de vie des hommes qui ont vécu dans le site il y a 450 000 ans : datation, paléoenvironnement, cadre paléoclimatique, habitat et mode de vie, contexte culturel, évolution morphologique de l'homme de Tautavel. Vues ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (26m0s)

Etre homme, c'est se tenir debout

Episode 8 de la série Le roman de l'homme proposée par Marcel Jullian. 1974, Ethiopie, vallée de l'Omo. Y. Coppens et C. Arambourg ont entrepris des fouilles depuis 7 ans. Ils découvrent la première femme préhistorique. Elle s'appellera Lucy. Taille : 1m 05, poids : 30 kg, âge : - 3 000 000 d'années. Pour les savants, c'est l'Australopithécus Afarensis. 1978. Tanzanie du Nord. Laetoli. Mary Leakey et son fils Richard découvrent parmi les empreintes fort anciennes d'animaux sauvages, celles d'un bipède adulte et d'un enfant. ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h17m26s)

Les bases génétiques de l'évolution humaine

Aucun élément du patrimoine génétique humain n'est spécifiquement propre à notre espèce. Nos gènes, nos chromosomes, nos cellules et nos ADN sont les mêmes que ceux des autres êtres vivants, d'autant plus partagés que ces derniers sont nos plus proches parents. Ces comparaisons nous obligent à une grande modestie quant a la spécificité humaine, qui réside ailleurs. Si elles ont des conséquences en matière d'éthique, notre société ne semble pas en être consciente. A un autre niveau, la variation des gènes entre individus et leurs diverses fréquences entre populations nous permet de reconstituer, de plus en plus précisément, l'histoire de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h17m50s)

De l'homme - et de la femme - préhistoriques

Depuis leur fondation au milieu du XIXème siècle, les sciences de la préhistoire ont situé le devenir de la famille humaine dans les 5 ou 7 millions d'années de son existence. Ils ont déployé une rigueur et une inventivité extraordinaires pour faire parler les vestiges rares, disséminés et fragmentaires dont ils disposent. La théorie de l'évolution conduit à penser l'origine de l'Homme, non comme création, moment ponctuel miraculeux où il serait triomphalement apparu sur la terre, mais comme filiation, qui enracine notre espèce dans l'ensemble du règne animal, dans les embranchements et les buissonnements multiples de l'histoire du vivant. Anthropologues ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h24m20s)

Volcanisme et évolution de la vie sur terre

Les causes les plus fréquemment citées des extinctions en masse des espèces biologiques comprennent les impacts d'astéroides, les éruptions volcaniques massives (traps), les variations du niveau de la mer, les événements anoxiques (plus d'oxygène dans les eaux profondes des océans), et aussi des mécanismes purement biologiques liés a la dynamique des espèces. Cet exposé fera le point sur les résultats récents concernant l'âge des principaux traps continentaux et océaniques et montrera un nombre croissant de corrélations avec les extinctions et les événements anoxiques. Seule la limite Jurassique-Crétacé (145 millions d'années) ne semble pas correspondre à un trap et pourtant il ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h18m19s)

Végétaux : diversité, hybridation

En 1998, le Groupe sur la Phylogénie des Angiospermes (APG) publie une étude phylogénétique des plantes à fleurs en comparant des séquences de l'ADN chloroplastique. Ces taxonomistes moléculaires ne retiennent que les groupes strictement monophylétiques (c'est-à-dire descendant tous d'un ancêtre commun). Autant que possible, ils ont tenu à conserver les noms des ordres et des familles bien connus. Des études portant sur des gènes avec des fonctions différentes, la petite sous-unité de l'ARN ribosomique, le 18S, et les espaceurs internes transcrits, les ITS, ont abouti aux mêmes conclusions. Plus important encore, la classification moléculaire est basée sur des séquences consultables ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h16m17s)

Domestication animale et diversité

Engagée il y a plus de 10 000 ans au Proche Orient, la domestication animale compte parmi les événements majeurs de l'histoire de l'humanité. Elle s'est accompagnée de profonds bouleversements démographiques et socio-économiques à l'origine des sociétés paysannes dont nous connaissons encore aujourd'hui des modèles assez peu éloignés de celles du néolithique. Quel fut l'impact écologique des ces domestications ? Peut-on distinguer les effets immédiats et les conséquences différées à l'échelle de plusieurs siècles, plusieurs millénaires, conséquences qui ne se révèleraient qu'aujourd'hui. Existe-t-il un lien entre cette mutation économique des sociétés humaines et le grand bouleversement écologique que connaît notre ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte