Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 29010
Entretiens

le (5m41s)

Valise n°10 : Leonard Cohen, l'exil au cœur - Chantal Ringuet

Ce qu'il faut savoir sur la migration en Europe aujourd'hui.  Entretien réalisé lors de la table ronde de la chaire "Exil et Migrations" du Collège d'études mondiales (FMSH) avec Chantal Ringuet, chercheuse associée à l'Université Concordia et enseignante à l'IEEL, Montréal. Traductrice du yiddish, co-directrice de Les révolutions de Léonard Cohen (Presses de l'Université du Québec, 2016).Leonard Cohen était assurément un des plus grands artistes (auteur/compositeur/ interprète) contemporains et il aurait mérité le Nobel au même titre que son compagnon de route Bob Dylan. D’autant qu’il fit également œuvre de poète et de romancier. Dans ses textes, les mythologies, les mémoires et les paysages du ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (3m27s)

La révolution documédiale - Jocelyn Benoist

Une série d'entretiens réalisée lors du séminaire "La révolution documédiale, du capital à la documédialité" organisé de janvier à février 2018 à la Fondation Maison des Sciences de l'Homme parMaurizio Ferraris, responsable de l'initiative de recherche Documédialité du Collège d'études mondiales à la FMSHSara Guindani, directrice adjointe scientifique du Collège d'études mondiales à la FMSHEnrico Terrone, Chercheur associé au programme Politique des images et à l'initiative DocumédialitéAngela Condello, chercheuse associée à l’initiative DocumédialitéPour cette série, chaque invité répondra aux 4 questions suivantes :Qu'est-ce que le Web ?Le Web : point d'arrivée du capitalisme ou point de dpéart d'une nouvelle forme d'économie et de société ?Qu'est-ce que la ...
Voir la vidéo
Conférences

le (54m43s)

« Les curiosités à la Criée, ou les petits spectacles marseillais sous l'Empire » par Philippe Bourdin

A partir de plus de 200 cas de spectacles de curiosités à Marseille sous l'Empire, cette contribution essaie de retracer les origines des artistes, leur emplacement dans la ville, la nature des divertissements qu'ils proposent, leur image sociale. Elle montre combien derrière les marionnettes, les statues de cire, les crèches, les ménageries, se jouent la propagande impériale, la reconquête catholique, les interrogations d'une humanité inquiète de son statut, des limites de l'animalité, de l'univers et des nations - jusqu'à la xénophobie et aux a ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h41m34s)

Patrimoine et numérique

Cycle Instantanés patrimoniaux | Jeudi 28 novembre Du premier musée nativement numérique dédié à l’histoire de la justice, des crimes et des peines au projet Data Musée -qui fournit aux institutions culturelles des indicateurs de pilotage- en passant par un wikitionnaire franco‐arabo‐berbère en sciences humaines et sociales destinés aux chercheurs et l’atlas de quelque 30 diasporas de migrants connectés, la rencontre expose l’outil numérique au service du patrimoine autant ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h22m23s)

Cafés des Sciences Nancy 2010 - Peut-on échapper à la publicité?

Organisés par les universités de Lorraine en collaboration avec l’INSERM, le CNRS, l’INRIA et l’INRAElle fait rire, elle fait réagir, elle choque, elle fait consommer, elle fait prendre conscience, elle informe, la publicité remplit bien des fonctions, jusqu'à envahir notre quotidien. Entre bonne publicité et mauvaise publicité, le débat reste entier. Certains n’ont pourtant pas attendu pour réagir à cette omniprésence publicitaire qui entache parfois notre libre arbitre. Détournement et mouvement anti-pub redoublent de créativité pour surpasser leurs modèles. Un monde sans publicité est-il utopique ? Pour aller plus loin, vous pouvez consulter la bibliographie sur http://www.uhp-nancy.fr/cst/les_cafes_des_sciences/archives(Source : http://www.uhp-nancy.fr/cst)Intervenants : ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h51m21s)

Marie Lechner - Computer grrrls

Lorsqu’en 1955, IBM consulte le philologue français Jacques Perret pour traduire le terme anglais «computer», ce dernier proposa le mot « ordinateur », un « adjectif désignant Dieu qui met de l'ordre dans le monde ». Puis suggéra de le féminiser. « Ordinatrice serait parfaitement possible et aurait même l'avantage de séparer plus encore votre machine du vocabulaire de la théologie » préconise Perret. IBM opta pour le masculin. Pourtant, l’époque où les « computers portaient des jupes », selon l’expression de l'ancienne mathématicienne de la NASA, Katherine Johnson, n’est pas si lointaine. Avant que le mot « computer » ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte