Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 29356
Conférences

le (29m6s)

11 - Maspero et l'édition politique en 1968

Session Effets sociaux et politiques de mai 68. Pratiques, acteurs, représentations Colloque Mai 68 en quarantaine La période des années 1960 et 1970 fut florissante pour l’édition politique. Les éditions François Maspero, fondées en 1959 à Paris autour de la librairie La Joie de Lire, furent sans doute l’archétype de ces nouvelles créations éditoriales d’avant-garde à l’extrême gauche. En partant d’un panorama global de l’édition politique de ces années-là et de son succès, jusque dans les collections des éditeurs traditionnels, nous traiterons de l’engagement des éditions Maspero dans l’événement de Mai, en considérant dans ...
Voir la vidéo
Conférences

le (34m11s)

12 La question pédagogique

Session Effets sociaux et politiques de mai 68. Pratiques, acteurs, représentations Colloque Mai 68 en quarantaine Dans les années 60, en Mai-Juin 68 et après, la question pédagogique jusqu’alors confinée dans le primaire, voire le secondaire, devient un enjeu dans l’enseignement supérieur. Elle fait l’objet de revendications, d’analyses et d’expériences. Après avoir distingué les principales positions et tenté de les caractériser sociologiquement, on s’interrogera sur les impensés ou les contradictions qui les habitent. Equipe technique Directeur de la production: Christophe Porlier, Responsable des moyens techniques: Francis Ouedraogo, Réalisation : Service commun audiovisuel ...
Voir la vidéo
Conférences

le (36m2s)

21 - Marxisme hétérodoxe et pensée libertaire

Session Effets philosophiques de mai 68. Crises, fractures, déplacements Colloque Mai 68 en quarantaine Quarante ans après, au travers des commémorations, mai 68 est décrit d’une part comme l’émergence d’un mouvement de libération aux tonalités libertaires, dissimulé sous une gangue marxiste archaïque (dont il est de bon ton de se gausser), et d’autre part, en parallèle, comme le cantonnement du mouvement ouvrier aux revendications délimitées par les syndicats, en complet décalage avec les mots d’ordre révolutionnaires et libertaires portés par les étudiants. Au rebours de cette relecture euphémisante, qui sous prétexte de rendre hommage au rôle positif de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (14m0s)

22 - Débat Marxisme hétérodoxe et pensée libertaire

Session Effets philosophiques de mai 68. Crises, fractures, déplacements Colloque Mai 68 en quarantaine Résumé Quarante ans après, au travers des commémorations, mai 68 est décrit d’une part comme l’émergence d’un mouvement de libération aux tonalités libertaires, dissimulé sous une gangue marxiste archaïque (dont il est de bon ton de se gausser), et d’autre part, en parallèle, comme le cantonnement du mouvement ouvrier aux revendications délimitées par les syndicats, en complet décalage avec les mots d’ordre révolutionnaires et libertaires portés par les étudiants. Au rebours de cette relecture euphémisante, qui sous prétexte de rendre hommage au rôle positif de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (37m8s)

23 - Avec et contre la théorie critique au nom de 68

Session Effets philosophiques de mai 68. Crises, fractures, déplacements Colloque MaI 68 en quarantaine Si Marcuse est l’une des figures philosophiques de 1968, il n’était pas à l’époque considéré tant comme un représentant la Théorie critique francfortoise que comme un philosophe en phase avec l’ « événement ». Il fallu attendre le milieu des années 1970, avec la traduction de différents textes d’Horkheimer, Adorno et Habermas, pour que l’« École de Francfort » puisse apparaître comme une tradition de pensée autonome. Dans le contexte de la recherche d’un marxisme critique non althusserien, les modalités de la réception française furent ...
Voir la vidéo
Conférences

le (6m27s)

24 - Débat Avec et contre la théorie critique au nom de 68

Session Effets philosophiques de mai 68. Crises, fractures, déplacements Colloque Mai 68 en quarantaineRésumé Si Marcuse est l’une des figures philosophiques de 1968, il n’était pas à l’époque considéré tant comme un représentant la Théorie critique francfortoise que comme un philosophe en phase avec l’ « événement ». Il fallu attendre le milieu des années 1970, avec la traduction de différents textes d’Horkheimer, Adorno et Habermas, pour que l’« École de Francfort » puisse apparaître comme une tradition de pensée autonome. Dans le contexte de la recherche d’un marxisme critique non althusserien, les modalités de la réception française furent ...
Voir la vidéo
Conférences

le (24m17s)

27 - Débat autour des thèmes

Éros récidive Le lacano-marxisme de Deleuze et de Guattari Session Effets philosophiques de mai 68. Crises, fractures, déplacements Colloque Mai 68 en quarantaineEquipe technique Directeur de la production: Christophe Porlier, Responsable des moyens techniques: Francis Ouedraogo, Réalisation : Service commun audiovisuel et multimédia : Mathias Chassagneux, Son: Xavier Comméat, Encodage-Montage-Diffusion Web : Jean-Claude Troncard
Voir la vidéo
Conférences

le (37m26s)

28 - Faire lever les devenirs : la question du devenir-révolutionnaire chez Gilles Deleuze

Session Effets philosophiques de mai 68. Crises, fractures, déplacements ColloqueMai 68 en quarantaine Dans son seul texte consacré à la question, Deleuze affirme avec Guattari que si mai 68 est un événement qui est, en tant que tel, ouverture de possible, la société française a été incapable de s’élever à la hauteur de cet événement par son impuissance à créer des agencements collectifs capables d’effectuer la mutation : « chaque fois le possible a été refermé ». La nécessité d’effectuer la mutation, de l’actualiser, Deleuze la réaffirmera plus tard au sujet des sociétés de contrôle. Tandis que Negri lui ...
Voir la vidéo
Conférences

le (40m43s)

34 - Nous n’écrirons pas les Mémoires d’un âne

Session Effets artistiques et littéraires de Mai 68. Transformations plastiques, déstabilisations génériques, nouveaux dispositifs de création Colloque Mai 68 en quarantaine Il pourrait s’agir d’un essai sur la couleur. La couleur du drapeau qui flottait au fronton de l’usine Haribo. Ou d’un essai sur l’architecture et la ruine (disparition des chantiers Terrin de la réparation navale.) Ou d’un essai sur la mémoire. Mais en aucun cas nous n’écrirons les mémoires d’un âne. BibliographieExercices sur le tracé des ombres - Walter Benjamin, Pertuis, éditions Rouge Profond, 2008.Volodine, fictions critiques (dir.), éditions Minard, collection « Écritures contemporaines », 2006.Laure. ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte