Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 29356
Documentaires

le (47m19s)

La parole muette de Yacine

ACTEURSYacine la fillette sourde muette, Nyanya sa copine, ses soeurs, sa mère fabricante de balayettes, son père, fabricant de chapelets et des enfants du voisinageIl s'agit du suivi vidéographique d'une petite fille sourde-muette de 8 ans vivant à Malicka, dans une petite communauté wolofophone des faubourgs urbains de Dakar-Pikine. Cette étude de l'apprentissage autochtone des sens permet de repérer des retards psychomoteurs de la fillette lors de l'exécution de taches du quotidien, mais aussi de l'acuité compensatrice de l'usage de son regard.8 s                              Communication gestuelle entre les fillettes, Nyanya, l'asthmatique et Yacine la sourde muette et l’ethnologue : traduction du français au ...
Voir la vidéo
Témoignages

le (12m2s)

Tanner par Tanner : une leçon de cinéma (4/6)

Partie 4 : La politique, le refuge de la beauté, filmer un lieu, voir et revoir Jonas"Le désir est une nécessité absolue pour faire du cinéma. Ce métier demande du temps, de la patience, de l'énergie. Sans un désir très fort, les choses partent en quenouille. Il faut, pour travailler le cinéma, être travaillé par lui. Il ne faut pas vouloir faire des films, mais faire du cinéma, ce qui est très différent. Ce désir doit être comme un poing fermé, qu'on laisse au fond de sa poche pendant le travail du film. (...) Je sais parfaitement pourquoi on rate ...
Voir la vidéo
Témoignages

le (19m28s)

Tanner par Tanner : une leçon de cinéma (5/6)

Partie 5 : La Vallée fantôme, Myriam Mézières, Les Hommes du port, exit Hollywood"Le désir est une nécessité absolue pour faire du cinéma. Ce métier demande du temps, de la patience, de l'énergie. Sans un désir très fort, les choses partent en quenouille. Il faut, pour travailler le cinéma, être travaillé par lui. Il ne faut pas vouloir faire des films, mais faire du cinéma, ce qui est très différent. Ce désir doit être comme un poing fermé, qu'on laisse au fond de sa poche pendant le travail du film. (...) Je sais parfaitement pourquoi on rate un film, ou ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (56m12s)

2-Journée d’étude « Diffusion et mutualisation de données qualitatives à caractère personnel en SHS » : introduction "Genèse du projet"

Au sein des recherches qualitatives menées en SHS, le partage des données d’enquête est une question vive à laquelle de nombreux chercheurs sont désormais confrontés. A la suite des premières expériences anglo-saxonnes de data sharing comme Qualidata en Angleterre, plusieurs projets ont vu le jour en France au cours des années 2000 (Verbatim, BeQuali, Archethno). Ces projets ont suscité des retours d’expérience tant sur les enjeux de la diffusion que sur les modalités de l’analyse secondaire des données. Dans un contexte de promotion ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (21m13s)

Entretien avec Pablo Fendrik (Rencontres 2009)

Pablo Fendrik, cinéaste argentin, vient cette année avec deux films de fiction, "El asaltante" (l'Assaillant) et "La sangre brota" (Sang impur). Il fait un cinéma qui cherche à provoquer des réactions chez son public, un cinéma qui refuse la passivité et l’abêtissement des médias. Dans son pays, la place des œuvres nationales est très réduite, et ses films, qui ont eu grand succès à l’étranger, n’ont pas encore été vus chez lui. Entretien réalisé dans le cadre des 21ème Rencontres Cinémas d'Amérique latine de Toulouse.Transcription et traduction de Nina Elisabeth et Brice Wittmann.
Voir la vidéo
Conférences

le (2h35m47s)

Acteurs et motifs des recensements de bidonvilles/ Shantytown censuses: Actors and Motives

Acteurs et motifs des recensements de bidonvilles/ Shantytown censuses: Actors and Motives Discutante/Discussant : Morgane Labbé (EHESS, CRH) Éric Denis (CNRS, Géo-Cités) et Véronique Dupont (IRD, CESSMA) From the 1956 Slum Areas Act to the 2001 Census of India: identifying and counting slums in Indian cities, with a focus on Delhi and Chennai Jim House (University of Leeds) Enjeux sociaux, politiques et sécuritaires du nombre : recensements et dénombrements dans les bidonvilles d’Alger (1941-1962) Charlotte Vorms (Université ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h3m37s)

Comment le film a inventé le rock (et réciproquement). Conférence de François Bon

Si la révolution rock a pris une telle ampleur, une telle échelle, à telle simultanéité, c'est aussi qu'elle correspondait à l'éclosion de masse d'un nouveau media : la télévision. C'est du sein de cette relation qu'ont émergé une suite de films qui cherchaient pour leur propre compte une image du héros, de la légende. L'histoire filmique très documentée des Rolling Stones, depuis les premières captations télévisées, shows mis en scène ou actualités, jusqu'à la grande trilogie Gimmie Shelter (Maysles), One + One (Godard), Cocksucker Blues (Frank) des années 69-72, peut servir de marqueur. L'histoire filmique inégale de Dylan, des Who, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h58m19s)

La culture enfantine en URSS, 1917-1941 : objets, lieux et pratiques - Lieux, objets et méthodes d'apprentissage

Au début du xxe siècle, l’enfant devient un important sujet d’étude scientifique et la question de son éducation devient centrale pour les organismes publics aussi bien en Europe qu’aux États-Unis. La Russie ne fait pas exception à ce mouvement. Et dès leur arrivée au pouvoir, les Bolcheviks se donnent pour mission de prendre en charge une population enfantine toujours plus large et diversifiée : des enfants délinquants et ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte