Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 7334
Label UNT Documentaires

le (23m6s)

16. Le renouveau et l'avenir de la castanéiculture

Autrefois, le châtaignier était un arbre essentiel à la survie des populations des régions aux ressources agricoles insuffisantes. Aujourd'hui, après un long abandon des châtaigneraies dans toute l'Europe méditerranéenne et jusqu'au littoral atlantique, des efforts sont réalisés un peu partout pour les réhabiliter et les revaloriser. Désormais, le châtaignier, ses fruits et son bois, image d'authenticité, retrouvent un regain d'intérêt auprès des consommateurs. Des exploitants agricoles ont compris qu'il existe un réel intérêt économique à relancer ce type d'arboriculture qui demande moins de main d'oeuvre que d'autres productions fruitières.Mais la châtaigneraie est aussi au coeur des préoccupations des collectivités et ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (3m36s)

17. L'évolution des paysages de la châtaigneraie 1. La vallée du Viaur (Aveyron / Tarn)

Cette première étude paysagère nous montre l'évolution, au cours des cent dernières années, des versants de la vallée du Viaur dans les Ségalas aveyronnais et tarnais. Lors du maximum démographique, vers le début du XXème siècle, l'ensemble de l'espace disponible était utilisé : les versants et les fonds de vallée étaient cultivés avec toutes sortes de productions agricoles. Les villages étaient présents sur ces pentes, même dans les endroits les plus reculés. Les hauteurs de collines, ou puechs, plus froids, étaient essentiellement destinés à des landes et des parcours herbagers pour les troupeaux.Aujourd'hui, l'organisation de l'espace s'est inversée. Les pentes ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (5m45s)

18. L'évolution des paysages de la châtaigneraie 2. Les Cévennes

Dans les Cévennes, le maximum de population des années 1870 voit la construction d'un paysage très organisé, par étages, pour des besoins de complémentarité de l'espace. Aujourd'hui, le paysage s'est profondément transformé avec la déprise agricole et l'arrivée de néo-ruraux. Les villages se sont dépeuplés, des fermes sont abandonnées ou reconverties en résidences secondaires. Il n'y a plus de cultures et beaucoup de terrasses sont délaissées et couvertes par la friche. La châtaigneraie est colonisée par d'autres essences ou remplacée par des plantations de résineux destinés à l'origine aux étais des mines d'Alès. Les châtaigneraies encore entretenues sont résiduelles malgré ...
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (9m44s)

19. Refcast : l'Association portugaise de la châtaigne

A travers cet entretien filmé, le professeur José Gomes-Laranjo nous explique le projet RefCast, qui est la contraction, en portugais, de Reforço e Castanha (Renfort et Châtaigne). Cette idée de départ, soutenue par les autorités portugaises, devait favoriser la plantation de surfaces de châtaigneraies très importantes à travers tout le pays, soit près de 90 000 hectares de plantations nouvelles à l'horizon 2030. Le projet, qui représentait un financement de 70 millions d'euros, n'a pas pu aboutir en tant que tel mais il a impulsé toute une dynamique très positive dans la filière castanéicole portugaise, une filière qui s'en est ...
Voir la vidéo
Label UNT Témoignages

le (5m0s)

0. Des châtaigniers et des hommes - Le renouveau de la castanéiculture dans le Sud européen Introduction

Le géographe replace son travail de recherche dans le contexte de l’époque. « Il s’agissait alors de savoir pourquoi le châtaignier était cultivé dans certaines régions et pas dans d’autres, pour des raisons qui étaient autres que des raisons environnementales ». Il nous explique l’écologie du châtaignier, les conditions pédologiques, climatiques, édaphiques qui conviennent le mieux à cet arbre. « Comme ce n’était pas un arbre forestier, j’ai voulu montrer les causes de la plantation et surtout la date ». Le chercheur a donc réalisé un travail de géographie historique ...
Voir la vidéo
Vidéocours

le (6m28s)

Le développement durable de l'aquaculture dans un socio-écosystème

Ce grain présente la complexité du développement durable de l'aquaculture, en introduisant ses impacts environnementaux et sociaux (problématique du genre et de la pauvreté). Il présente également le système socio-écologique, en expliquant comment du développement durable peut émerger de la juxtaposition d'une multitude de décisions individuelles indépendantes, prises par des personnes qui n'ont pas toutes nécessairement la même vision ni les mêmes intérêts.
Voir la vidéo
Vidéocours

le (16m46s)

La valorisation de la biodiversité par la domestication

Ce grain répond aux questions suivantes : 1. Qu'est-ce qu'un poisson domestiqué et combien d'espèces sont effectivement domestiquées ? 2. Quelle stratégie adopter : généraliser l'utilisation de quelques espèces de par le monde ou poursuivre dans le sens d'une diversification des espèces cultivées ? 3. Quels critères pour identifier et choisir de nouvelles espèces pour la pisciculture ?
Voir la vidéo
Vidéocours

le (17m51s)

La reproduction des poissons, les élevages monosexes et poissons stériles

Après avoir rappelé l'extrême diversité de la sexualité des poissons (du gonochorisme à l'hermaphroditisme), la vidéo présente les grands principes de l'induction de la reproduction par modulation des facteurs de l'environnement ou de l'axe hypothalamus-hypophyse-gonade (induction hormonale). La stérilisation par triploïdisation et les différentes approches de contrôle du sexe (inversion hormonale via l'alimentation, approches génétiques utilisant des néomâles ou des super-mâles, contrôle environnemental par la température) sont ensuite présentées.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte