Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 8989
Conférences

le (1h42m1s)

La naissance de la médecine scientifique (par Pierre Corvol)

La naissance de la médecine scientifiqueDans La Maison Nuncingen (1837), Balzac met en scène une conversation entre quatre journalistes échauffés par un bon repas. L’un des commensaux, Émile Blondet, déclare sur un ton qu’on imagine volontiers sentencieux : « La médecine moderne, dont le plus beau titre de gloire est d’avoir, de 1799 à 1837, passé de l’état conjectural à l’état de science positive, et ce par l’influence de la grande École analyste de Paris, a démontré que, dans une certaine période, l’homme s’est complètement renouvelé… ». Quel crédit accorder à l’assertion que Balzac fait tenir à son personnage ?Que la médecine ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h18m29s)

Les évolutions de la lecture en sciences sociales

Qui lit aujourd’hui les sciences sociales et pourquoi ? Les nouvelles technologies numériques ont-elles modifié les pratiques ? Quelles influences sur l’évolution des formats éditoriaux, leur marché respectif, et l’avenir de la lecture ?Présidence et propos liminaire : Jean-Frédéric Schaub, historien (EHESS)ParticipantsEmmanuel Désveaux, anthropologue et directeur des Éditions de l’EHESSLaura de Mello e Souza, historienne (Université Paris Sorbonne)Laurent Vannini, doctorant et traducteur
Voir la vidéo
Conférences

le (13m33s)

Patrick Touron - L’identité : point de vue d’un criminaliste

Pour un criminaliste, l'identification repose sur une expertise d'une qualité à la fois hautement technique, résolument éthique et indépendante. C'est à ces conditions que l'expertise garantit le respect de l'individu et du droit, et qu'elle permet de redonner une identité à des victimes, d'identifier des coupables et d'innocenter des personnes incriminées à tort.Le colonel de gendarmerie Patrick TOURON est directeur adjoint de l'Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale (IRCGN).
Voir la vidéo
Conférences

le (12m28s)

L’identité, mais de quoi parle-t-on ? Regard d’une biologiste - Catherine Dargemont

“Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre“. Comment cette vision poétique de l’identité peut-elle être déclinée le long des différentes échelles biologiques, de l’espèce à la cellule, de l’individu à son ADN ? Les déterminants biologiques de l’identité suffisent-ils à nous identifier, à construire et définir notre pensée, notre comportement? Gardent-ils en mémoire notre histoire collective et individuelle ? Catherine Dargemont est directeur de recherche au CNRS, responsable d’une équipe à l'Hôpital Saint Louis et coordonne le Labex “Who Am I?” avec J. Weitzman
Voir la vidéo
Conférences

le (28m46s)

Quel avenir pour le Web ? Faire face aux enjeux politiques et technologiques avec le web de données. Ouverture

 Dernière journée du cycle propose d’élargir la réflexion à l’avenir du Web et des modèles de développement qui l’accompagnent. A cette occasion, elle réunira des interventions visant à éclairer les enjeux techniques et politiques actuels (en compagnie d’Antoinette Rouvroy et Harry Halpin), articulées à des présentations de réalisations susceptibles d’ouvrir sur d’autres modèles pour l’avenir (avec Henry Story, Fabien Gandon, des membres de l’équipe Inria WIMMICS et du Ministère de la Culture). Cette journée se conclura par la remise d’une note de ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (5m15s)

Exemple de la pensée conspirationniste

La défiance qui nous préoccupe ici ne s'oppose pas à une confiance aveugle comme celle d'un enfant qui dort dans les bras de son père. Rien ne justifie une confiance aveugle. Cette défiance s'oppose plutôt à un scepticisme raisonnable, à l'analyse critique des thèses qui se confrontent dans les débats de société. Elle s'oppose à un travail d'enquête sérieux. Et dans certains cas, celui-ci peut mettre à jour des connivences, des manipulations, des affaires de corruption dans certains projets technologiques. Ce scepticisme raisonnable est souvent une attitude saine qui ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (6m9s)

Existe-t-il un lexique que l'on retrouve fréquemment dans la pensée conspirationniste ?

Nous reprenons de Danblon et Nicolas (2010, Les rhétoriques de la conspiration. CNRS éditions) quelques éléments d'analyse qui peuvent aider à repérer des textes porteurs d'une théorie du complot. Cependant, il serait illusoire de s'imaginer qu'il existe un lexique, une syntaxe ou un style qui désignerait de façon sûre des textes complotistes.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte