Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 6680
Label UNT Documentaires

le (2m51s)

Philodina, la reproduction asexuée

Les rotifères comme Philodina ont la réputation d'être parthénogénétiques, ce qui veut dire que les individus sont tous femelles et pondent des oeufs femelles. Les ovocytes se forment dans le germovitellarium où ils croissent en accumulant des réserves ou vitellus. Parvenu à sa taille maximum, l'ovocyte ovoïde est positionné à côté de l'estomac. Le noyau de l'ovocyte apparaît par réfringence. L'oeuf parthénogénétique se développe à l'extérieur de la femelle. Proche de l'éclosion, on distingue les mouvements de contorsion du jeune rotifère, les mouvements ciliaires de l'appareil rotateur, ainsi que le mastax, pour l'instant inerte.
Voir la vidéo
Témoignages

le (1h5m16s)

03 De l’ère du e-learning à l’ère de la multimodalité : Trans-formation

Table ronde : « De l’ère du e-learning à l’ère de la multimodalité : trans-formation » Objectif : analyser l’impact des changements liés aux technologies numériques au regard des pratiques de formation et d’apprentissage et essayer de comprendre ce qu’il nous indique dans l’approche prospective du domaine. Intervenants :Jacques Bahry – Président FFFOD – délégué général du groupe CESI Samuëlle Dilé - Directrice Auréacom – Community manager Communotic Hervé Le Crosnier - Maître de conférences
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (2m3s)

Floscularia ringens, le rotifère en tube

Parmi les rotifères, certains vivent fixés par leur pied, dans un fourreau à l'intérieur duquel ils se protègent. Floscularia ringens élabore lui-même ce fourreau à partir de fins détritus puisés dans le milieu et modelés en boulettes calibrées grâce à la sécrétion d'un mucilage produit par une glande antérieure. Chaque boulette est ensuite assemblée à la structure avec régularité pour former un tube cônique. De ce fourreau, l'animal sort la tête et déploie un appareil rotateur de grande taille quadrilobé qu'il replie à la moindre alerte. Floscularia est l'un des plus grands rotifères puisqu'il peut dépasser le millimètre de longueur.
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (2m10s)

Chaetonotus, le gastrotriche

De la taille d'un petit protozoaire, les gastrotriches comme les rotifères, n'en sont pas moins des animaux pluricellulaire. Recouverts d'une cuticule ciliée, ils appartiennent à l'ensemble des cuticulates qui comprennent entre autre, les tardigrades et le grand groupe des arthropodes. Chaetonotus mesure environ 100 microns et présente des cils ventraux qui servent à la locomotion. Le dos est couvert d'écailles et d'épines 4 fois plus grandes dans la moitié postérieure. L'extrémité postérieure est fourchue. Le tube digestif montre antérieurement un pharynx musculeux dont on perçoit les contractions rapides sous forme d'un "éclair" blanc extrêmement fugace. La bouche, sous forme d'un ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (1m44s)

Le repas de Chaetonotus

Chaetonotus, toujours en mouvement, est en quête de nourriture. Ses cils antérieurs dirigés comme les vibrisses d'un chat, explorent l'environnement. L'animal rencontre ici et là de minuscules proies, cyanobactéries et algues vertes unicellulaires qu'ils semble dédaigner. Soudainement, il s'arrête, fixe l'une d'entre elles, l'accole à sa bouche circulaire et l'aspire. Le contenu de l'algue verte est absorbé.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte