Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 166
Conférences

le (13m44s)

Amiens 2007 - Les risques thérapeutiques

la polymédication augmente les risques d'accidents médicamenteux. Il y a une corrélation entre la polymédication et les risques médicamenteux. L'évaluation des couts est difficile. Une seule maladie peut justifier la prise de plusieurs médicaments. Il y aussi une demande sociétale et une demande liée à l'évolution des recommandations. Faut il prendre un médicament à titre préventif ? le médicament est néanmoins un vecteur de santé. Les personnes âgées veulent amoindrir leurs dégradations. L'evidence based medecine est l'utilisation consciencieuse et judicieuse des meilleures données de recherche clinique dans la prise en charge du patient.
Voir la vidéo
Conférences

le (14m56s)

Amiens 2007 - Contribution des fonds privés à la formation

Il y a deux types de formation, la formation initiale et la formation continue. Cette dernière est en général structurée, médicale et éthique. Les fonds privés apportés sont soit en rapport avec l'exercice de la médecine soit sans rapports. Ce peut être des banques, des insustries automobiles. Le financement est soit direct (financement complet), soit partiel. Il y a une forte évolution du statut médical et la formation continue est récente. L(objectif est la pérennité. Les implications bénévoles sont considérables. Il faut trouver un équilibre entre l'humain et le financier.
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (7m24s)

Amiens 2007 - Les limites de la médicalisation des personnes âgées

L'espérance de vie en 1750 était de 30 ans; elle était de 69 ans pour les femmes en 1950 et 63 pour les hommes. En 2050 l'espérance de vie pour les femmes est de 90 ans; celle pour les hommes de 83 ans. Actuellement il y a 5000 centenaires en France. 10 % des plus de 75 ans sont sévérement dépendants. Il y aura 150 000 centenaires en 2050.Certaines questions éthiques se posent chez les patients âgés : faut-il commencer une chimiothérapie à plus de 75 ans ? Depuis 2006, un décret fixe les règles des soins déraisonnables. La pression ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (15m18s)

Amiens 2007 - Le rôle des Enseignants des Facultés de Pharmacie

Le pharmacien est un praticien de santé, en France on essaie d'avoir l'avis du pharmacien dans la clinique thérapeutique. le médicament représente un poids économique très lourd. Les pharmaciens sont des acteurs importants depuis la fabrication du médicament jusqu'à sa consommation. La formation est très diviersifiée, centrée sur les sciences comme la chimie et les biotechnologies. De nombreux stages sont prévus dès la première année.Le stage à l'hôpital n'est pas complètement neutre.Le pharmacien participe aux comités de choix des médicaments, il doit réfléchir à l'utilisation des génériques. Aujourd'hui la formation évolue vers des approches cliniques incontournables , des dimensions économiques ...
Voir la vidéo
Conférences

le (18m21s)

Amiens 2007 - Le rôle des enseignants des Facultés de Médecine

La prise en considération de paramètres éthiques dans l'enseignement n'est pas toujours évidente. La réflexion éthique doit faire l'objet d'un savoir faire synthétique. L'enseignement de l'éthique laisse toujours à désirer. Quant faut-il enseigner l'éthique médicale ? Il y a les problèmes de bioéthique et l'éthique liée à la santé publique. Il faut pratiquer l'évaluation économique des soins du patient. On moque de modèles. les études économiques sont très rares. A long terme la stratégie la plus lourde n'est pas toujours la plus chère. Tout ceci met en lumière la relation médecin-malade. Il faut consacrer plus de temps aux patients. Tous ...
Voir la vidéo
Conférences

le (14m58s)

Amiens 2007 - Les recommandations cliniques et thérapeutiques opposables

La médecine clinique est une science qui laisse de moins en moins de place à l'originalité. la décision thérapeutique repose sur une analyse clinique pertinente, une analyse de la littérature scientifique et la demande du patient. Les références médicales opposables appelées RMO, sont toujours dans le code de la sécu, elles indiquent surtout ce qu'il ne faut pas faire et proviennent de conventions entre les médecins .On sanctionne le médecin s'il ne respecte pas les RMO. Il y a des recommandations de bonne pratique publiées par l'HAS qui ne sont pas pérennes car elles évoluent avec la médecine. Les cas ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte