Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 161
Documentaires

le (19m18s)

Marburg en Angola à Uige en avril 2005: chanson trio contra Marburg ->

Réalisation de la chanson “ O trio contra o Marburg ” (Trois musiciens contre Marburg) réunissant Amadeu Cardoso, Kitoco, Cumbo André alias “ Cobra ”, trois musiciens célèbres de Uige rendant hommage à leur collègue Neru, décédé de Marburg. Cette chanson basée sur le rythme Kilipanga populaire à Uige (deux guitares et une percussion) est une synthèse de l’inspiration des musiciens et d’un texte rédigé par l’équipe de mobilisation sociale et les anthropologues. Le texte est dit successivement en langue portugaise, kikongo, umbundo, lingala et française.La chanson a été diffusée systématiquement par voitures équipées de « lance-voix » et à la radio.Le texte initial fourni aux chanteurs et ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h26m13s)

« Midi de Brésil(s) » - L’Odyssée atlantique de Manoel de Salvador : l’esclavage et la vie sociale à Luanda (Angola) au XVIIIe siècle

La revue "Brésil(s) - Sciences humaines et sociales" est accessible en ligne ! Le CRBC et l’UMR Mondes Américains sont heureux de vous présenter leur nouvelle revue électronique Brésil(s) – Sciences humaines et sociales. Brésil(s). Sciences humaines et sociales est la seule revue française et en français sur le Brésil. Éditée par le Centre de Recherches sur le Brésil Colonial et Contemporain (CRBC-Mondes Américains/EHESS), elle est publiée par les Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme. Elle prend la suite des Cahiers du Brésil Contemporain fondés en 1987 par Ignacy Sachs et dirigés jusqu'en 2010 par Marion Aubrée. Cette publication semestrielle, ouverte ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h23m39s)

« Midi de Brésil(s) » - L'Angola entre recherche brésilianiste et recherche africaine - A l'occasion de la publication du numéro 1 de la revue Brésil(s) : «Vies d'esclaves»

Brésil(s) n°1 | Vies d'esclaves Le dossier « Vies d'esclaves » présenté dans le n°1 de Brésil(s) vise à illustrer l'un des derniers « tournants » de la recherche historique brésilienne sur l'esclavage : la découverte par les chercheurs qu'il était possible d'écrire des biographies de personnes ordinaires qui n’avaient laissé que peu de traces dans les archives. Il a pour but d’examiner, par le biais de la biographie, la complexité des négociations dans la société esclavagiste brésilienne entre le XVIIIe et le XIXe siècles. Présentation sur le site de la FMSH, cliquez ici ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte