Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 990
Conférences

le (0s)

Glauber e o exílio : o caso do filme História do Brasil

Réunissant chercheurs français et chercheurs brésiliens, cette journée d'étude entend proposer un bilan sur l'état de l'histoire culturelle du Brésil et une réflexion sur la manière dont elle est produite de part et d'autre de l'Atlantique. Elle est organisée par l’Association pour la Recherche sur le Brésil en Europe (ARBRE). Pour plus d'informations sur l'association ARBRE, consultez le site internet : http://assoarbre.free.fr . Pour connaître les résumés des communications, cliquez ici. -------------------- Esta jornada de estudios, organizada por la "Asociación por la investigación sobre Brasil en Europa" (ARBRE) reúne a un ...
Voir la vidéo
Conférences

le (19m37s)

"A dança como alma da brasilidade; Paris, Rio e o maxixe"

Terrain novateur, inédit, aux frontières de l'histoire sociale, de l'histoire des représentations et de l'anthropologie culturelle, l'histoire des sensibilités s'est affirmée dans le panorama historiographique de ces dernières années en explorant des marges inconnues ou laissées pour compte, telles que sensations et affects. D'où le décryptage inédit des usages du passé auquel se livrent les participants au projet international "histoire des sensibilités". Une autre manière d'écrire l'histoire Amériques-Caraïbes-Europe du XVIe au XXIe siècles (Cerma/UMR8168/Mascipo), et plus particulièrement lors de cette journée annuelle. L’insistance est mise sur l'écriture de l'histoire dans les domaines européen, latino-américain et caribéen à travers ces ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h5m38s)

Bifurcations. Les vies lépreuses (Inde)

Dans le prolongement des recherches menées l'année dernière sur les productions médiatiques de l'altérité, le séminaire s'intéressera plus spécifiquement cette année aux situations extrêmes et à leurs langages. Confronté plus à l'innommable qu'à l'indicible, le désastre appelle en effet une recomposition radicale des termes de sa perception par les acteurs directement touchés, notamment les peuples autochtones, les femmes et les marginalisés. Une telle recomposition perceptive ne peut qu'interroger à son tour la production anthropologique qui veut en rendre compte. Comment articuler les conditions du désastre avec les expériences ultimes qui en sont faites ? Au côté d'une anthropologie réticulaire ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte