Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 3322
Label UNT Documentaires

le (1m43s)

Triturus vulgaris, les mélanophores

La larve de triton vulgaire, commune dans nos mares dormantes, possède un épiderme transparent. Ainsi, les cellules pigmentaires ou chromatophores apparaissent facilement à l'observateur. Sur la face dorsale, notamment au niveau de la tête, ils sont disposés en grand nombre. Ceux-ci renferment de la mélanine : ce sont les mélanophores.A un plus fort grossissement, les mélanophores apparaissent étalés, de forme irrégulière et denticulée. Certains laissent voir l'emplacement du noyau.
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (1m42s)

Chaetonotus gravide

Les gastrotriches possèdent la réputation d'être parthénogénétiques. C'est le cas de Chaetonotus, fréquent dans les mares d'eau stagnante. Il n'existe donc que des femelles qui pondent des oeufs femelles. Deux types d'oeufs sont produits : les oeufs de printemps et d'été (c'est le cas sur cette video prise le 20 mai 2011), et les oeufs de fin d'été et d'automne aux enveloppes plus épaisses et plus résistantes, destinés à passer l'hiver au fond de la mare pour éclore au printemps et ainsi régénérer la population de Chaetonotus à la belle saison suivante.
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (1m42s)

Stentor pyriformis, le stentor vert

Possédant une forte propension à quitter son support et à nager en tous sens, Stentor pyriformis peut se trouver par millions d'individus sur les plantes aquatiques de nos mares stagnantes, comme ici sur les racines de lentilles d'eau, ou sur la paroi d'un aquarium. Ne présentant pas un allongement démesuré comme son cousin Stentor polymorphus, il garde cette forme de poire qui lui a donné son nom d'espèce. Son mode d'alimentation est le même et le courant d'eau est bien matérialisé sur cette séquence,  par le péridinien tournoyant dans la frange adorale.
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (1m42s)

thecamoeba verrucosa, une amibe au large pseudopode

Thecamoeba, amibe monopodiale, élabore un large pseudopode hyalin qui entoure toute la région antérieure de l'animal. Ce pseudopode affecte la forme d'une lame apaltie dépourvue d'organite, le lamellipode. Thecamoeba possède une vacuole pulsatile qui croît lentement puis se contracte soudainement. Les vacuoles digestives sont regroupées dans la région postérieure de l'amibe.
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (1m39s)

L'hydre à deux bouches

A ranger au rang des curiosités de la nature, cette hydre verte possède deux orifices buccaux. Chose rare sans doute mais pas inexplicable. En effet, le haut pouvoir bourgeonnant et régénérateur des tissus de l'hydre est connu depuis longtemps et on peut imaginer qu'une blessure ou une coupure aie pu endommager la région orale en provoquant une scission de part et d'autre de laquelle la bouche se soit dupliquée.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte