Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 268

le (50m31s)

L'évolution du montage : de Griffith à Godard

Etudier le montage, c'est se placer au coeur de la notion la plus spécifique de l'art cinématographique. Qui veut définir le cinéma, ne peut se dispenser d'un examen de ses multiples potentialités. Le plus couramment destiné à raconter une histoire ou à exprimer un sentiment, une idée, le montage assemble plusieurs unités de base, nommées " plans ", afin de créer une technicité de la perception par laquelle le cinéma est devenu très rapidement un art à la fois populaire et élitaire.Pour en savoir plus retrouver cette vidéo sur l'aire d'U, la plateforme de diffusion multimédia de l'Université Rennes 2.http://www.lairedu.fr/evolution-du-montage-de-griffith-a-godard/
Voir la vidéo

le (49m47s)

La notion de raccord au cinéma

Lorsque nous parlons de montage, nous avons à l'esprit deux fonctions principales qui concernent chacune une mesure de perception bien définie. La première porte sur l'agencement complet du film, sa constitution "organique". De ce point de vue, il s'inscrit dans le cadre d'une activité technique visant à produire un objet concret qu'on appelle "film". C'est là une définition générique du montage la plus pratique pour désigner le film comme une totalité. Et puis, il y a la deuxième mesure qui s'attache cette fois au montage pris dans le détail, c'est-à-dire dans la perspective d'une activité moins technique qu'esthétique, où l'on ...
Voir la vidéo

le (41m10s)

Pêcher à Islande : mythes et réalités de la pêche à la morue

L'expression des marins indique bien l'esprit de ce film : confronter le mythe et la réalité de la pêche à la morue.Le mythe, c'est celui qu'engendre l'incroyable succès de "Pêcheur d'Islande" de Pierre Loti en 1886, et celui de "la Paimpolaise" de Théodore Botrel en 1895.La réalité, c'est celle d'une activité économique ancienne : la pêche à Terre-Neuve commence vers 1500 et concerne des ports de toute la Bretagne, Saint-Malo en tête. L'épopée islandaise, de 1852 à 1935, est avant tout l'affaire des Paimpolais.Le film, tourné en partie à Paimpol, propose aussi, pour la première fois, des images des traces ...
Voir la vidéo

le (28m15s)

Mémoire de 93 : sur les traces de la révolution en Bretagne

Ce film n'est pas un document sur la Révolution en Bretagne, mais sur la mémoire de la Révolution, et plus exactement encore sur les mémoires, tant celles-ci sont diverses. Il existe une mémoire bleue, une mémoire blanche, pour n'évoquer que les plus tranchées.Il existe des mémoires différentes en fonction des supports qui les transmettent : certaines sont figées par la nature même de l'objet qui les porte, un objet bien souvent réalisé très longtemps après les faits, alors que d'autres vivent et parfois meurent au gré des influences postérieures, ainsi que des comportements politiques. Il existe des mémoires savantes, des ...
Voir la vidéo
Autres

le (52m53s)

Islandais

En 1935, la Glycine rentre au port après six mois de pêche au large des côtes islandaise. Avec cette campagne s'achève une page de l'histoire maritime. L'équipage de cette goélette, comme quelques milliers de marins français, avait fui la misère pour pratiquer, au large de l'île blanche, le "Grand Métier" comme on disait alors.En Islande, les traces et les souvenirs de la présence française font partie du patrimoine et de la mémoire collective. A travers les archives et le témoignages de ceux qui ont vécu les échanges avec les marins français, ce film nous conte l'histoire imaginée de la rencontre ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (37m23s)

Chateaubriand, l'indompté

Né à l'aube de grandes mutations sociales dont les "Mémoires d’outre-tombe" s'appliquent à rendre compte et expliquer, le "barde d'Armorique" traverse près d'un siècle de bouleversements historiques, soit en spectateur enclin aux chimères soit en acteur tantôt investi, tantôt désinvesti. Ecartelé, de toutes façons, entre une indéfectible fidélité à la monarchie des "fils de Saint-Louis" et une intelligence aiguë de temps nouveaux qu'il sait ne pouvoir accompagner jusqu'au bout.Pour en savoir plus retrouver cette vidéo sur l'aire d'U, la plateforme de diffusion multimédia de l'Université Rennes 2.http://www.lairedu.fr/chateaubriand-lindompte/
Voir la vidéo
Entretiens

le (29s)

S 0 - Présentation

Je m'appelle Mohamed Saïd SAADI, je suis professeur d'économie et de gestion dans une école supérieure de commerce de Casablanca. J'ai été ministre dans la première mouture du gouvernement d'alternance dirigé par Monsieur Yousfi, j'ai été aussi élu local à Casablanca pendant plusieurs années. Je milite au parti socialiste dont je suis membre du bureau politique.Voir l'ensemble des programmes liés :PrésentationL'intégration de la femmeLes controverses autour du '...Les conséquences du ''plan…''Femmes et politiqueAppréciations critiques
Voir la vidéo
Conférences

le (1h45m39s)

De l'art à l'écran, et retour

L’histoire de la relation de l’art à l’image en mouvement n’est certes pas terminée, mais plus de cent ans après la naissance du cinéma, le rapport s’est pour une part inversé : les galeries sont désormais truffées d’écrans, grands ou petits. Pour n’être plus argentique, du moins dans la plupart des cas, ces écrans empruntent au moins autant au cinéma que ce que celui-ci autrefois emprunta (et continue d’emprunter) à l’art. Entre-temps l’art et le cinéma n’ont cessé de « s’entreportraiturer ».
Voir la vidéo
Conférences

le (1h40m8s)

La jeune fille au cinéma

La jeune fille est à la fois un motif et un sujet privilégié du cinéma. Elle incarne ce moment de la vie féminine où les possibles sont encore ouverts, ce qui rejoint le rêve de certains créateurs comme Luis Buñuel, Eric Rohmer, Hong Sang-Soo, Joao Cesar Monteiro, Manoel de Oliveira, et bien d’autres : maintenir le plus longtemps possible dans l’œuvre créée les possibles d’avant le moment où ce qui est choisi élimine impitoyablement ce qui ne l’a pas été.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte