Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 6938
Conférences

le (1h53m33s)

Lire "Le Capital" de Thomas Piketty

« Lire Le capital de Thomas Piketty » : c’est le titre du dossier que les Annales publient dans le no 1-2015, en écho au formidable succès rencontré dans le monde entier par le livre de l’économiste français. À l’occasion de sa parution, la revue propose un débat qui réunira autour de Thomas Piketty des chercheurs invités et des membres de la rédaction afin de mettre en perspective les propositions de l’ouvrage. Dans le prolongement du dossier, il s’agira de poser la question de la place que tient aujourd’hui l’économie au sein des sciences sociales, en ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h48m51s)

Violences révolutionnaires

L’inauguration, au mois de décembre 2015, d’un nouveau parcours de visite de la Conciergerie, réalisé en collaboration avec un comité scientifique d’historiens spécialistes de la Révolution française, a permis de rappeler les enjeux de l’historicisation des formes de violence dans la France de la fin du XVIIIe siècle. Le débat organisé à la suite de la parution du dossier « Violences révolutionnaires » qui ouvre le numéro 2-2016 des Annales s’inscrit dans ce prolongement. Ce dossier cherche à mettre en perspective les pratiques de la violence grâce à une étude de leur contexte politique mais ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h56m0s)

La longue durée en débat

La notion de « longue durée », qui a donné son titre à un célèbre article de Fernand Braudel publié dans les Annales en 1958, vient d’être l’objet de nouvelles propositions historiographiques formulées par David Armitage et Jo Guldi dans leur contribution au dernier numéro des Annales et dans un ouvrage intitulé The History Manifesto. Les deux auteurs regrettent l’abandon des études de longue durée par les historiens. Ils plaident pour un retour à ces approches, qui s’appuierait sur les nouvelles techniques de traitement des données massives (big data) et sur l’ambition d’un rôle nouveau ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h41s)

Langues d’Islam (XIe-XVe siècle)

L’héritage de l’orientalisme a fait des études linguistiques sur l’arabe un domaine de recherche souvent séparé de l’histoire des sociétés et des cultures. Dans ce dossier, les Annales proposent de revenir sur ce partage à la lumière de travaux récents inspirés par la sociolinguistique. Face à la pesanteur de l’image d’un arabe classique et coranique dominant les pratiques linguistiques et culturelles, il s’agit de montrer toute la variété des niveaux de langue au sein de l’arabe, mais aussi leur articulation à des formes originales de polyglossie, comme avec le berbère et l’italien. Dans ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h4m5s)

L’histoire par le bas

L’histoire de l’Europe moderne constitue l’un des terrains privilégiés du dialogue entre l’histoire et les sciences sociales. Ces sociétés qui à la fois se trouvent à distance de ce que nous considérons comme contemporain et en forment le creuset ont permis l’élaboration d’œuvres intellectuelles de grande ampleur, comme celle d’E. P. Thompson (1924-1993), dont le travail sur la classe ouvrière ou l’économie morale a marqué l’historiographie internationale. À l’occasion de la récente traduction en français par Jean Boutier et Arundhati Virmani des Usages de la coutume, l’historienne Simona Cerutti s’est livrée à une relecture de la notion essentielle d’« histoire par le bas » ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h17m50s)

Nécessité et pièges des définitions mathématiques

D'où viennent et à quoi servent les définitions mathématiques ? En quoi sont-elles nécessaires ? En quoi peuvent-elles être pernicieuses ? Sur des exemples liés à l'histoire, à l'enseignement, et au mouvement contemporain des mathématiques, je m'efforcerai de montrer les définitions comme aboutissements de processus, comme commencement de théories, comme merveilles et comme pièges.
Voir la vidéo
Conférences

le (14m20s)

Faut-il traduire les sciences sociales ? 2ème Table ronde. 08 Comment faire circuler les textes ? Points de vue d’acteurs de la chaîne du livre

Faut-il traduire les sciences sociales ?  « Il faut considérer chaque traducteur comme un médiateur s’efforçant de promouvoir un échange intellectuel universel et se donnant pour tâche de faire progresser ce commerce généralisé. » Lettre de Goethe de 1827 à son traducteur Thomas Carlyle.  Comment articuler mondialisation des sciences sociales et pluralité des langues ? Cette question des langues et de leur circulation est cruciale tant elle touche à la réalité des modes d’écriture, de transmission, d’échange, à des enjeux économiques et politiques. Les Éditions ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h55m42s)

Géographies de la Première Guerre mondiale

L’histoire de la Première Guerre mondiale a longtemps été écrite depuis un point de vue unique, celui du front de l’Europe de l’Ouest. Le centenaire de la Grande Guerre a cependant bien mis en lumière la vivacité d’un débat historiographique international qui témoigne du profond renouveau des approches et des méthodes. Le dossier publié dans le numéro 1-2016 des Annales s’inscrit dans cette perspective. Il tente de mettre en évidence les enjeux mondiaux de la guerre et de montrer comment le décentrement des points de vue, par rapport au théâtre européen, permet ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h25m1s)

Déconstruction - reconstruction du trilogue frontières/régionalisations/performances. La notion de performances

La société post-moderne et l’élaboration d’un espace européen de la recherche où l’insertion des SHS paraît de plus en plus stratégique ont confirmé que le territoire n’avait rien d’une donnée spatiale brute mais était bien un construit social, en particulier, mais non exclusivement, sur le Vieux Continent. Cette approche en termes de CST (construction sociale des territoires) s’est imposée dans la majorité des disciplines de SHS depuis les années 1980 : géographie/aménagement, sociologie, sciences politiques, histoire, économie. Il s’agit ici d’une approche fondamentalement transversale, interdisciplinaire, dans un questionnement qui représente un des socles des SHS. C’est ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h25m1s)

Synthèse sur les approches de la construction sociale des territoires

La société post-moderne et l’élaboration d’un espace européen de la recherche où l’insertion des SHS paraît de plus en plus stratégique ont confirmé que le territoire n’avait rien d’une donnée spatiale brute mais était bien un construit social, en particulier, mais non exclusivement, sur le Vieux Continent. Cette approche en termes de CST (construction sociale des territoires) s’est imposée dans la majorité des disciplines de SHS depuis les années 1980 : géographie/aménagement, sociologie, sciences politiques, histoire, économie. Il s’agit ici d’une approche fondamentalement transversale, interdisciplinaire, dans un questionnement qui représente un des socles des SHS. C’est ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte