Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 25
Conférences

le (3m32s)

En torno al Quijote : ouverture de la journée d'étude / María Jesús García González, Françoise Gilbert

En torno al Quijote : ouverture de la journée d'étude / María Jesús García González, Françoise Gilbert, in journée d'études organisée par le groupe de recherche sur la Civilisation et la Littérature Espagnoles du Siècle d'or (CLESO) et le Département d'Études hispaniques et hispano-américaines de l'Université Toulouse Jean Jaurès. Toulouse, Institut Cervantes, 4 décembre 2015. [ill. Don Quichotte et la mule morte de Honoré Daumier, 1867, Paris, Musée d'Orsay].Cette journée d'étude relève d'une volonté forte d'unir étroitement les dimensions fondamentales de la formation et de la recherche autour du Don Quichotte de Cervantès. Cette mise à l'honneur de ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (11m2s)

Entretien avec Matías Bize (Rencontres 2006)

Matías Bize est un jeune réalisateur de 27 ans formé à l'Ecole de Cinéma du Chili où il a suivi une spécialisation scénario et mise en scène. Après le succès remarqué de son premier long-métrage "Sábado, una película en tiempo real", plan séquence unique de plus d'une heure, il présente aujourd'hui son second film "En la cama" où il explore cette fois-ci une unité de lieu. L'histoire est simple: deux jeunes qui viennent de se rencontrer dans un café décident de passer la nuit ensemble dans un motel de Santiago de Chile. Ce qui ne devait être qu'une expérience sexuelle ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (11m55s)

Entretien avec Gaston Pauls (Rencontres 2006)

Acteur phare de la nouvelle génération du cinéma argentin, Gastón Pauls a 34 ans, plus d'une vingtaine de films à son actif, une boite de production et une émission de télévision. Connu bien au-delà des frontières argentines, notamment pour son rôle dans le polar de Fabián Bielinsky, "Nueve Reinas" (Les Neuf reines, 2000), il est un des symboles les plus en vue du cinéma de langue espagnole. Interviewé lors des 18èmes Rencontres de Cinéma d'Amérique Latine à Toulouse, il nous livre son point de vue sur le « Nuevo cine » argentin, ce mouvement cinématographique qui s'est épanoui ces dernières ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (12m0s)

Entretien avec Ciro Guerra (Rencontres 2008)

Ciro Guerra, cinéaste colombien, a fait un film, "L'ombre de Bogotá" (La sombra del caminante), singulier et austère, qui relate une amitié entre deux hommes, l'un est un déplacé victime de la guerre, l'autre un homme étrange et masqué, qui exerce un vieux métier: celui de porteur d'hommes. Le cinéaste est arrivé à la capitale à l'époque où ont commencé à affluer les déplacés, où certains ont occupé des lieux et il veut traiter le sujet de la guerre sans se laisser écraser par les images télévisées et banalisantes, en montrant comment la guerre pénètre les consciences, et seule l'amitié ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (21m13s)

Entretien avec Pablo Fendrik (Rencontres 2009)

Pablo Fendrik, cinéaste argentin, vient cette année avec deux films de fiction, "El asaltante" (l'Assaillant) et "La sangre brota" (Sang impur). Il fait un cinéma qui cherche à provoquer des réactions chez son public, un cinéma qui refuse la passivité et l’abêtissement des médias. Dans son pays, la place des œuvres nationales est très réduite, et ses films, qui ont eu grand succès à l’étranger, n’ont pas encore été vus chez lui. Entretien réalisé dans le cadre des 21ème Rencontres Cinémas d'Amérique latine de Toulouse.Transcription et traduction de Nina Elisabeth et Brice Wittmann.
Voir la vidéo
Entretiens

le (21m16s)

Entretien avec Nicolás Pereda (Rencontres 2010)

Nicolás Pereda est un cinéaste mexicain. On lui doit trois longs métrages, tous passés à Toulouse, par "Cinéma en Construction" puis en compétition. Il travaille toujours avec le même acteur, très singulier, et d’une façon générale, a une équipe qui varie peu, tout en faisant des propositions chaque fois différentes. Dans son dernier film, "Perpetuum mobile" (2009), il évoque le mouvement permanent des gens qui déménagent, et l’accumulation d’objets qui les fait arriver à la paralysie. Son cinéma est construit avec peu de moyens, quoiqu’il ait aussi un projet plus coûteux mais qu’il ne peut pas encore se permettre.
Voir la vidéo
Entretiens

le (21m58s)

Entretien avec Julio Hernández Cordón (Rencontres 2009)

Julio Hernández Cordón, cinéaste qui a grandi au sud du Mexique, diplômé de l'université de Landivar au Guatemala, revient sur sa cinéphilie, sa formation, mais ne désire pas faire de film académique : il souhaite partir de sa propre vision de la réalité pour travailler et parvenir à une image naturelle, et une bande son en accord avec la même idée. Dans son film, "Gasolina", il évoque les relations sociales brutales du Guatemala, qui à la suite de la fin de la guerre il y a quelques années, se retrouve avec une société "ladina" raciste et creuse, qui perd son ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte