Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 8
Conférences

le (36m26s)

Impact des fictions sérielles sur nos imaginaires et nos représentations du monde : quelle place pour le design ? / Fabienne Denoual

Impact des fictions sérielles sur nos imaginaires et nos représentations du monde : quelle place pour le design ? / Fabienne Denoual, in "Ciné Design 1: pour une convergence disciplinaire du cinéma et du design", journée d'étude organisée par le laboratoire Lettres, Langages et Arts-Création, Recherche, Émergence, en Arts, Textes, Images, Spectacles (LLA-CRÉATIS) sous la responsabilité de Pia Pandelakis, Université Toulouse Jean-Jaurès, 6-7 octobre 2016. Panel 1 : Inventer les nouveaux usages.Les fictions sérielles ont une influence considérable sur les imaginaires collectifs. Elles participent à ouvrir des possibles (24 heures chrono a préparé les Américains à la possibilité d’élire un ...
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (18m48s)

Entretien avec Cristián Sánchez (Rencontres 2007)

Cristián Sánchez, cinéaste chilien, répond aux questions de Jorge Ruffinelli, historien du cinéma uruguayen. Ils parlent de la difficulté de faire du cinéma sous dictature, des langages cinématographiques qui passent la censure et aussi de l'œuvre du cinéaste, longtemps méconnu mais qui traverse le temps et nous apparaît à présent comme nécessaire.Cet entretien à été enregistré lors des 19e Rencontres Cinéma d'Amérique Latine à Toulouse, le 19 mars 2007Interview : Jorge Ruffinelli Co-auteur : Odile Bouchet Traduction/transcription : Adeline Mouraud, Sylvia Muchao, Christèle Vilfride Production et moyens techniques : CAM/ Université de Toulouse-Le Mirail.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h40m55s)

Représenter l'exil : la mémoire, la trace. Partie 3

Représenter l'exil : la mémoire, la trace. Rencontres du programme scientifique FMSH  Non-lieux de l’exil Si la nostalgie vient souvent aider à figurer l’exil, il n’est pas certain qu’elle en fournisse le seul mode de représentation. La subjectivité exilique peut aussi, par stratégie d’individuation ou de conformité, choisir d’obscurcir, voire d’effacer les traces. Le travail mémoriel sert par conséquent une fonction d’aménagement symbolique de l’expérience exilique opérant dans les espaces publics comme privés. Selon les résultats, une telle élaboration aboutit  soit à postuler un intraduisible de l’expérience de l’exil, soit à la constituer en héritage. La présente manifestation ...
Voir la vidéo
Conférences

le (3h33s)

Le sujet exilique

L’initiative Non-lieux de l’exil  (Fondation maison des sciences de l’homme) organise en collaboration avec l’Université d’Aix-Marseille (CIELAM, axe Transpositions) le colloque international : ETUDIER L'EXIL. Alors que le nombre des migrants dans le monde est estimé à près d’un milliard (migrants externes et internes) et que le nombre des déplacés à l’intérieur de leurs propres pays vient de dépasser celui de la Seconde guerre mondiale, ce qui entraîne de graves crises en Europe comme ailleurs, les sciences sociales et humaines se doivent de mieux comprendre ce qu’impliquent ces phénomènes sur le plan social comme sur le plan politique. Les réalités migratoires ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (21m58s)

Entretien avec Julio Hernández Cordón (Rencontres 2009)

Julio Hernández Cordón, cinéaste qui a grandi au sud du Mexique, diplômé de l'université de Landivar au Guatemala, revient sur sa cinéphilie, sa formation, mais ne désire pas faire de film académique : il souhaite partir de sa propre vision de la réalité pour travailler et parvenir à une image naturelle, et une bande son en accord avec la même idée. Dans son film, "Gasolina", il évoque les relations sociales brutales du Guatemala, qui à la suite de la fin de la guerre il y a quelques années, se retrouve avec une société "ladina" raciste et creuse, qui perd son ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte