Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 4996
Entretiens

le (33m36s)

POLLUTION INDUSTRIELLE ET TRAVAIL à l'ATELIER THERMIQUE PAR JEAN-PIERRE DUBOUR, ANCIEN DÉCOLLETEUR PUIS CARISTE CHEZ CASE.

Ancien décolleteur puis cariste chez Case, Jean-Pierre Dubour nous livre dans cet entretien un témoignage sur le fonctionnement de l'atelier thermique de l'entreprise vierzonnaise CASE et le problème de gestion des résidus des bains de sel de cyanure de sodium. Ceux-ci étaient déversés jusqu'en 1976 sur un talus situé au sein de l'enceinte de l'usine. Jean-Pierre Dubour évoque les conditions de travail et l'organisation du travail de cet atelier.La fin de l'entretien est consacré à ses souvenirs relatifs à l'apprentissage  : des sessions de formation se déroulaient au sein d'anciens locaux de l'entreprise CASE. Jean-Pierre Dubour revient également sur la ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (42m58s)

COMMENTAIRES SUR DES RUSHS AYANT SERVI À LA RÉALISATION DE FILMS PROMOTIONNELS D'ENTREPRISE PAR JEAN-PIERRE DUBOUR, ANCIEN DÉCOLLETEUR PUIS CARISTE CHEZ CASE.

Jean-Pierre Dubour réagit à la présentation de rushs ayant servi à la réalisation de films publicitaires de l'entreprise Case-Poclain à Vierzon. Il apporte des éclairages sur la seconde chaine de montage des tractopelles, la station automatique de soudure des chassis (Sermati), sur les opérations de lessivage, de contrôle qualité du 580 K, sur le bureau des études, etc...Les prises de vue ont été effectuées par la Maison de l'Image de Bourges en 1989. Elles sont conservées au sein de CICLIC, L'agence du Centre-Val de Loire pour le livre, l'image et la culture numérique.Visionnez l'intégralité des rushs :Rushs 1Rushs 2Rushs ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (1h16m28s)

MARIE COLLIN, INGÉNIEURE DE RECHERCHE AU LABORATOIRE CEMHTI / CNRS ORLEANS : PARCOURS PROFESSIONNEL ET IMPLICATION DANS LA RECHERCHE VIVACE

Après l'obtention d'une licence en physique chimie (spécialité chimie), Marie Collin poursuit ses études en Master Techniques et méthodes analytiques appliquées aux matériaux du patrimoine à l'Université d'Artois située à Lens. Dans ce cadre, elle effectue un stage au C2RMF du Louvre. Elle entame ensuite une thèse portant sur la Géochimie en milieu nanoporeux : application aux verres nucléaires au CEA de Marcoule. Une fois sa thèse soutenue (en 2018), elle rejoint l'équipe de la recherche VIVACE, portée par Nadia Pellerin, au sein du CEMHTI du CNRS dirigé par Catherine Bessada. Elle se penche pendant une année sur la question ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h15m0s)

PASCAL MAZABRAUD, SOUFFLEUR DE VERRE AU CHALUMEAU À L'ICOA, UNIVERSITÉ D'ORLÉANS/ CNRS

Pascal Mazabraud se forme au métier de souffleur de verre au chalumeau dans le cadre d’un Brevet de Technicien en verrerie scientifique au lycée technique Dorian à Paris. Il intègre l'atelier de verrerie du laboratoire pharmaceutique Roussel Uclaf situé à Romainville (93) pour un emploi de fin d'études. Il y apprend « des coups de main, les combines comme ils disent dans le métier (…)… une autre façon de faire ». Après son service militaire, il est recruté en 1986 comme technicien par la Compagnie Générale d’Electricité, plus précisément par une de ses filiales, la ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (13m0s)

DÉMONSTRATION SOUFFLAGE DE VERRE DE SILICE (QUARTZ) PAR PASCAL MAZABRAUD, SOUFFLEUR DE VERRE AU CHALUMEAU EN VERRERIE SCIENTIFIQUE À L'ICOA, UNIVERSITÉ D'ORLÉANS/ CNRS

Pascal Mazabraud se forme au métier de souffleur de verre au chalumeau dans le cadre d’un Brevet de Technicien en verrerie scientifique au lycée technique Dorian à Paris. Il est recruté en 1986 comme technicien par la Compagnie Générale d’Electricité, plus précisément par une de ses filiales, la Compagnie Lyonnaise de Transmission Optique, qui est encore une entreprise publique. Elle ne tardera pas à être privatisée pour devenir plus tard la société Alcatel. Ce sont les débuts de la fibre optique, notamment de la fibre sous-marine. Puis il intègre l’ICOA (l'Institut de Chimie Organique et Analytique) de l’université d’Orléans et ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (52m41s)

DE LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE A "LA CASE", DU TRACTEUR AU BACKHOE A VIERZON

Réalisé à partir d'extraits d'une dizaine d'entretiens et de documents d'archives photographiques et filmiques, le film nous plonge dans l'univers de l'entreprise vierzonnaise Case, de la fin des années 1950 à 1995. Les paroles des anciens ouvriers et employés témoignent d'une culture d'entreprise fortement imprégnée par celle de la Société Française de Matériel Agricole créée en 1879 dont l'usine Case est issue, où l'esprit de camaraderie et l'amour du « travail bien fait » étaient de mise. Le film donne à voir l'organisation du ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h19m13s)

MICHEL MOINARD, ANCIEN OUVRIER DE LA TUILERIE DE GROSSOUVRE (CHER)

Né en 1953, Michel Moinard est embauché à l'âge de seize ans et demi à la tuilerie de Grossouvre, usine dans laquelle son père avait lui-même travaillé durant dix-sept ans. Il y sera employé pendant quarante-trois ans, jusqu'en décembre 2012, occupant « à peu près tous les postes », mais faisant l'essentiel de sa carrière au four-tunnel (pendant vingt-huit ans) où il disposera d'une certaine autonomie d'action propre à satisfaire son caractère indépendant. Cet entretien permet justement à Michel Moinard de décrire de manière détaillée la chaîne de fabrication avant l'installation ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h31m35s)

JACKY NOMBRET, 40 ANS DE CARRIÈRE DE LA PRÉCISION MODERNE À PARKER.

Après l'obtention de son CAP d'ajusteur au centre d’apprentissage Henri-Brisson, Jacky Nombret entre à la Précision Moderne en 1956. En 40 ans de carrière, il a vécu tous les changements de propriétaires successifs, de Denison à Parker, en passant par Abex et Hägglunds et a occupé des postes différents, marquant par là sa capacité d’adaptation. En 1963, il découvre l'hydraulique, qui sera sa passion jusqu’à la fin de sa carrière. Au cours de l’entretien, il détaille ses interventions sur le terrain, allant de l’installation des centrales hydrauliques à leur dépannage en cas de problèmes techniques. En 1968, il prend la ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h39m52s)

JEAN-CLAUDE HAJDUK ET ANDRÉ SCHMID, ANCIENS SOUFFLEURS DE VERRE AU CHALUMEAU, MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE, USINES DE BAGNEAUX-SUR-LOING (PARTIE 1)

Dans cette première partie d’entretien réalisé au musée du verre de Dordives, André Schmid et Jean-Claude Hajduk nous relatent leurs débuts dans le métier de souffleur de verre au chalumeau. Les deux anciens collègues évoquent le travail au sein de la société Sovirel à Bagneaux-sur-Loing spécialisée dans la verrerie industrielle, mais aussi la vie dans les cités situées aux abords, à partir de la fin des années 1950 jusqu’aux années 1980. Cet entretien a été réalisé par une équipe de chercheurs en sociologie de l'Université de Tours (CETU ETIcS) dans le cadre de la recherche VIVACE. Enquête : Assegond Céline ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h40m32s)

JACKY NOMBRET, RETOUR SUR SES ENGAGEMENTS SYNDICAUX ET ASSOCIATIFS, DE LA PRÉCISION MODERNE À LA CAF

Dans ce deuxième entretien, Jacky Nombret détaille son parcours de militant syndical. Entré à la Précision Moderne en 1958, à 17 ans, il y fait toute sa carrière jusqu’en 1999. Adhérant à la CGT dès 1959, il est élu pour son premier mandat syndical en 1966. Il enchaîne ensuite les mandats jusqu’à son départ de l’entreprise, avec de grandes satisfactions (il se remémore, parfois avec émotion, les actions mises en œuvre pour les salariés et leurs enfants au sein du comité d’entreprise) mais aussi des périodes difficiles comme en 1987 lors d’une vague de licenciements ou les années suivantes lorsqu’il ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte