Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 3338
Entretiens

le (0s)

Nationalisme et représentation de la société dans l’archéologie roumaine

Gheorghe Alexandru NICULESCU est membre du collectif de recherche sur l’archéologie médiévale de l’Institut d’Archéologie de Bucarest et assure des cours sur l'interprétation archéologique de la culture matérielle à la Faculté d’Histoire de l’Université de Bucarest. Il prépare un livre sur les modalités de l’interprétation des phénomènes ethniques par des archéologues, historiens et généticiens. Son projet bénéficie actuellement du soutien du programme Mellon de la FMSH.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h17m55s)

La construction historique de la nation

"A Berlin, les hommes politiques polémiquent pour savoir si le nouveau Reichstag doit être dédié au "peuple allemand" ou à la "population". En Côte d'Ivoire, la junte au pouvoir relance le débat sur "l'ivoirité". La Commission européenne reproche à la France d'entretenir un "protectionnisme légal", au nom duquel 7 millions d'emplois sont interdits aux étrangers non-communautaires. Ces quelques exemples, tirés de l'actualité la plus récente, suffisent à montrer combien la question nationale, sous des formes extrêmement diverses, reste aujourd'hui au coeur de nos préoccupations. Cette conférence montrera l'importance de l'histoire pour mieux comprendre les enjeux du présent. Nous présenterons les ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h24m33s)

La Chine et le monde contemporain : l'avenir du communisme

La Chine d'aujourd'hui se trouve dans une situation paradoxale. En effet, après l'avoir longtemps refusée ou éludée, les dirigeants de Pékin ont enfin pris la décision de participer au monde. Or, au même moment, celui-ci se transformait, non seulement dans sa hiérarchie, mais aussi dans son organisation et dans sa texture sociétale. La mondialisation qui s'est accélérée au lendemain de la guerre froide constitue pour la Chine une chance extraordinaire, dont ses dirigeants s'efforcent de profiter, mais elle fait aussi peser de lourdes menaces sur leur pouvoir et sur leur régime. Elle fait également ressortir les graves faiblesses de la ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h2m34s)

Confucianisme, post-modernisme et valeurs asiatiques

Même si elle apparaît à bien des égards comme accessoire dans les tourmentes révolutionnaires qui ont secoué la Chine tout au long du XXe siècle, la question de la survie du confucianisme dans une société qui se veut moderne, voire post-moderne, ne manque pas de provoquer une certaine perplexité. Comme chacun sait, le confucianisme a fourni pendant deux mille ans un soubassement idéologique et institutionnel à un régime impérial qui n'a définitivement disparu qu'en 1912. À ce titre, l'héritage confucéen, rendu responsable de l'arriération de la Chine et perçu comme la source de tous ses maux, a été la cible ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h3m2s)

Adieu à l'esthétique

La relation à l'esthétique se présente dans le cadre de ce que l'on considère généralement comme la philosophie de l'esprit. Il faut préciser que c'est une philosophie de « l'esprit naturalisé » qui considère que l'esprit humain, avec toute ses caractéristiques, la conscience, les articulations cognitives et les normes de conduites, s'inscrit dans la continuité de l'Histoire. Histoire qui est celle de l'évolution du vivant sur la planète Terre. C'est une philosophie pour laquelle l'esprit lui-même est une caractéristique biologique de l'être humain. C'est ce qu'on désigne par le terme « naturalisation ». Il faut préciser que cette conception est ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h21m10s)

Interpréter l'art : entre voir et savoirs

Pour deux raisons au moins, la présence de l'histoire de l'art dans un cycle consacré aux renouvellements de l'observation dans les sciences a de quoi surprendre. La première tient au statut scientifique de l'histoire de l'art : même si elle veut souvent se donner l'aspect d'une discipline scientifique en reprenant les protocoles d'énoncé des sciences dites exactes, l'histoire de l'art n'est pas la science de l'art (traduction imparfaite de l'allemand Kunstwissenschaft) et, si on doit la compter au nombre des sciences humaines (ce que ne fait pas Lévi-Strauss), elle est la science des comportements artistiques humains , une science des ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h13m55s)

Esprit et identité

Qui, "je" ? Si l'injonction socratique connais-toi toi-même ! implique une forme de recherche de sa propre spécificité qui n'a rien d'immédiat ou de facile, en revanche nul ne songe à s'inquiéter de ce à quoi renvoie le "toi-même". Le toi-même renvoie à moi, l'interlocuteur de Socrate; pour savoir cela, il suffit apparemment d'être conscient de jouir d'un corps et d'un esprit de manière exclusive; de savoir que chaque histoire est unique; que tout le monde appelle chacun par son nom; que ce que l'on fait retentit sur soi au premier chef. Cette conviction que le moi s'offre sans difficulté ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h36m56s)

La Chine peut-elle s'ouvrir au monde ?

C'est d'abord la question qui pose problème car elle n'est guère posée à d'autres pays immenses qui, comme les Etats-Unis ou la Russie, sont bien moins « ouverts » qu'on le dit souvent. Cette question désigne bien le statut étrange de la Chine dans notre connaissance et plus encore dans notre conscience –et aussi le statut d'étrange étranger que la Chine elle-même réserve au reste du monde et en particulier à l'Occident. Ou du moins qu'elle croit leur réserver. Car au premier abord la réponse accroît la bizarrerie de la question. Après tout, en effet, au terme de trois décennies ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h11m26s)

La pensée chinoise contemporaine : entre modernité et invention d'une tradition

Dans quels termes et dans quelles circonstances s'est fait entendre la revendication de modernité au sein de la nouvelle intelligentsia chinoise au début du XXe siècle ? A partir des toutes premières années du siècle s'est imposée en Chine l'idée que la modernité devait obligatoirement passer par l'invention d'une tradition intellectuelle autochtone, prioritairement en termes de "philosophie", laquelle a pris la forme d'une série d'"histoires de la philosophie chinoise" dont la plus connue du public occidental reste sans doute celle de Feng Youlan (1895-1990). Cependant, plutôt que de fournir un descriptif des différents courants intellectuels du XXe siècle chinois, il ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h24m13s)

Comment définir le régime politique chinois aujourd'hui ?

Depuis le lancement des réformes, il y a plus de 20 ans, la Chine a connu de profonds changements économiques et sociaux. Elle s'est modernisée, son économie a connu des taux de croissance très rapides et fonctionne partiellement sur un mode « capitaliste ». Pourtant, de façon surprenante, son régime politique est resté fondamentalement le même. Le Parti communiste dirige toujours la Chine, selon des méthodes héritées de Lénine, Staline et Mao Zedong, mais adaptées par Deng Xiaoping, à la fin des années 1970. Pour des raisons d'efficacité économique, le pouvoir a alors laissé plus d'initiative aux acteurs sociaux et, ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte