Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 9711
Conférences

le (53m34s)

Rencontre autour du livre "Glissez, mortels"

Dans le cadre du 8/9 des hautes études, le Fonds de dotation de l'EHESS vous propose un petit déjeuner autour du livre Glissez, mortels, paru en janvier 2019 aux Editions Philippe Rey, en présence de son auteur, Charlotte Hellman qui dialoguera avec Stéphane Audoin-Rouzeau auteur du livre Quelle histoire. Un récit de filiation (1914-2014), paru en 2013 aux Editions du Seuil.La rencontre a eu lieu mercredi 6 février 2019 de 8h à 9h chez Mayer Brown, 10 avenue Hoche, à Paris 8e.« Paul, Berthe et Jeanne : je suis issue d’une triple histoire d’amour. Un homme, peintre célèbre, deux femmes ...
Voir la vidéo
Conférences

le (53m24s)

Le Proust de Bourdieu

Proust et les sciences sociales : allers-retours organisée par  Marielle Macé et Anne SimonEHESS, 27 mars 2015, 9h-18h30Salle du Conseil, 190 avenue de France, 75013 ParisJournée organisée dans le cadre du projet « Arts, littérature et sciences sociales » célébrant les quarante ans de la création de l’EHESS« Le Proust de Bourdieu » avec Marielle Macé (CNRS/EHESS) et Gisèle Sapiro (CNRS/EHESS), animée par Anne Simon (CNRS/EHESS).
Voir la vidéo
Conférences

le (53m23s)

I. Chalendar - Sur les pas de Gabriel Koenigs

Sur les pas de Gabriel Koenigs : spectre des opérateurs de composition sur l’espace de Fréchet des fonctions holomorphes sur le disque unité Étant donnée une application holomorphe f du disque unité ouvert D dans lui-même, on considère T, l’opérateur de composition par f, qui est une application linéaire et continue sur Hol(D), l’espace de Fréchet des fonctions holomorphes sur D. Lorsque f a un point fixe dans D, G. Koenigs (1884) a donné la description des valeurs propres et des sous-espaces propres de T. ...
Voir la vidéo
Conférences

le (53m23s)

Le cerveau, âme matérielle

Colloque La représentation du vivant : du cerveau au comportementSession Pensée et identité / sous la présidence d'Olivier FaureSe trouve ici posée la question des frontières entre le biologique et le social, entre l'individuel et le collectif, entre l'homme et l'animal, entre le vivant et le non vivant. Alain Ehrenberg se demande si les frontières que nous établissons ne sont pas le reflet de notre incapacité ou de notre difficulté à penser la complexité du vivant. En tant que sociologue qui s'est interrogé, dans sa trilogie, sur les relations entre l'individu et la société, entre le biologique et le social, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (53m23s)

Une microesthétique du social : Proust en dialogue avec Tarde et Simmel

Proust et les sciences sociales : allers-retours organisée par Marielle Macé et Anne SimonEHESS, 27 mars 2015, 9h-18h30Salle du Conseil, 190 avenue de France, 75013 ParisJournée organisée dans le cadre du projet « Arts, littérature et sciences sociales » célébrant les quarante ans de la création de l’EHESS Présentation, Marielle Macé (CNRS/EHESS) et Anne Simon (CNRS/EHESS) : Proust, une ressource pour les sciences sociales Barbara Carnevali (EHESS)« Une microesthétique du social : Proust en dialogue avec Tarde et Simmel»
Voir la vidéo
Conférences

le (53m22s)

C. Voisin - Cubic fourfolds, hyper-Kähler manifolds and their degenerations

There at least three families of hyper-K ̈ahler manifolds built from cubic fourfolds, the most recently discovered one being the compactified intermediate Jacobian fibrations I constructed with Laza and Sacca. In a joint work with Koll ́ar, Laza and Sacca, we provide an easy way to compute their deformation types, by proving that if the central fiber of a degeneration of hyper-Kähler manifolds has one component which is not uniruled, then after base-change the family becomes fiberwise birational to a family of smooth ...
Voir la vidéo
Conférences

le (53m20s)

Les paradoxes de la représentation politique : autour de l'expérience communale

Une des manières les plus communes d’exprimer nos embarras politiques est d’évoquer une crise de la représentation : un fossé grandissant entre gouvernants et gouvernés mettrait en défaut l’espoir, pour chacun, d’être représenté, de contribuer à la chose publique et, partant, de faire société. L’inquiétude, en vérité, est double : les élites ne se représentent plus bien ce qu’est le peuple, le peuple ne se sent plus représenté par les élites. Telles sont les paradoxes de la représentation — envisagée ici dans son double sens de délégation politique et de représentation imaginaire. Pour les comprendre, un détour dans l’histoire peut ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte