Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 72
Documentaires

le (28m2s)

Les marins sont de grands secrets

André, fils de pêcheur de Douarnenez (2018, 28 mns)André fils de pêcheur de Douarnenez raconte que son père, et avant lui son grand-père, était patron d’une pinasse sardinière nommée « la pieuse paysanne ». À Douarnenez, tous les pêcheurs avaient un surnom, celui de son père était « l’oiseau blanc » en breton, sans doute en référence à la couleur blanche de sa chaloupe sardinière, d’habitude de couleur noire. Son père pratiquait plusieurs pêches selon les saisons : le maquereau vers mars-avril-mai pour des marées de ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (8m12s)

C’est moi qui dirigeais ! Femme de marin du Conquet

C’est moi qui dirigeais ! Femme de marin du Conquet (2018, 12 mns)  Une veuve de pêcheur du Conquet me parle fièrement du poisson pêché par son mari qu’elle décrit comme un homme « fort », en présence de ses deux fils devenus marins. Elle écarquille les yeux lorsqu’elle évoque le fait qu’elle allait vendre ce poisson à Brest ou dans les fermes avoisinantes aux paysans réunis pour des travaux collectifs, ou, lorsque c’était la saison, des homards et des araignées de mer, à des particuliers ou à des restaurants pour des cérémonies (baptêmes, communions, mariages). Vendre le poisson c’était contrôler l’argent ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (14m0s)

Le danger y a toujours. Thomas, pêcheur de Penmar’ch

Thomas nous montre le cahier de bord du bateau écrit de la main de sa femme où figure toutes les dépenses inhérentes à la traversée (gas-oil, alimentation, boisson…) qu’il fallait soustraire au montant de la pêche pour obtenir le revenu global partagé entre l’équipage. Sa femme et ses enfants ont choisi avec lui le nom de son bateau, un nom breton suggestif qui signifie : « Ne crois que ce que tu vois ! ». Thomas partait en mer avant sept heures du matin alors que ses enfants n’étaient pas encore réveillés : « On connaissait pas la famille ! ...
Voir la vidéo
Conférences

le (58m15s)

" 1939-2019 : Première commémoration officielle franco-espagnole de la Retirada "

Mot de bienvenueAlain Kerhervé (directeur du laboratoire HCTI)Iván López Cabello (directeur du département d’Espagnol)Marie-Claude Chaput (U. Paris Nanterre, CRIIA) et Kiko Herrero (coordination 80 Aniversario del Exilio Republicano Español en France) : " 1939-2019 : Première commémoration officielle franco-espagnole de la Retirada "Si l’exil a été longtemps considéré comme un drame et l’affaire des exilés ou de leurs descendants, l’année 2019 annonce une nouvelle étape avec l’organisation de commémorations communes avec cette année l’appui des gouvernements espagnol et français. La volonté de Fernando Martínez López, directeur Général de la Mémoire ...
Voir la vidéo
Conférences

le (58m28s)

" Resistir. Les républicains espagnols en Bretagne de la Retirada à la Résistance "

Gabrielle García (association MERE 29) : Présentation de l'ouvrage Resistir. Les républicains espagnols en Bretagne de la Retirada à la Résistance (Skol Vreizh, 2019).Présenté par Iván López Cabello (U. Bretagne Occidentale, HCTI).Il y a 80 ans succombait la République espagnole à la suite du coup d’État du général Franco, aidé par les nazis allemands et les fascistes italiens. Environ 500 000 Républicains, civils et soldats, se réfugient en France lors du grand exode de 1939, la Retirada. Quelques dizaines de milliers de sol­dats se retrouvent en Bretagne où ils vont être plongés dans la tourmente de la guerre. Recrutés ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h3m31s)

" Las indemnizaciones de la República Federal de Alemania a los exiliados españoles que trabajaron en la Organización Todt en Bretaña "

Antonio Muñoz Sánchez (U. Lisboa, ICS): "Las indemnizaciones de la República Federal de Alemania a los exiliados españoles que trabajaron en la Organización Todt en Bretaña".Présenté par Hugues Vigouroux (président de l'assocition MERE 29).Entre 1939 y 1945, Alemania forzó a más de veinte millones de europeos a contribuir al sostenimiento de su economía de guerra tanto en el Reich como en los países ocupados. Unos 60 000 de esos trabajadores forzados eran españoles, exiliados de la guerra civil que tuvieron que servir a la Alemania de Hitler y a ...
Voir la vidéo
Conférences

le (42m53s)

" Itinéraires d'un fils d'exilé catalan "

Gentil Puig-Moreno : Présentation de l'ouvrage Fils de l'exil. Itinéraires d'un fils d'exilé catalan (L'Harmattan, 2016)Fils d’exilé, Gentil Puig-Moreno se pose, dès l’adolescence, la question de l’identité, dans sa terre d’accueil, la France. Il poursuivra cette recherche tout au long de sa vie. Une réponse qui aurait pu venir de son engagement, mais après des années d’expériences politiques, il finira par déchanter. Dans l’Algérie de Ben Bella, il découvre et participe à un ersatz de socialisme autogestionnaire qui va se terminer par le coup d’État de Boumédienne. De retour en France, il est agréablement ...
Voir la vidéo
Conférences

le (48m4s)

" Enseigner par temps de guerre et d'exil "

Rose Duroux (U. Clermont Ferrand Auvergne, CELIS) : " Enseigner par temps de guerre et d’exil ".Présentée par Marie Le Bihan (association MERE 29).Les autorités françaises appliquent à l’exode républicain espagnol de janvier-février 1939 deux logiques : la concentration (les camps d’internement) et la dispersion. Sont distribués dans 77 départements quelque 220 000 femmes, enfants et hommes ayant dépassé « l’âge de porter les armes ». On compte 70 000 enfants ; ils ont moins de 15 ans car la scolarité est obligatoire « pour français et étrangers, jusqu’à 14 ans révolus ». L’enfant peut se trouver dans un ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte