Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 59
Conférences

le (1h16m59s)

Peut-on aimer un genre ?

Selon une opinion largement partagée, la relation esthétique ne peut investir qu'un objet singulier, tel qu'une oeuvre d'art, à l'écart de toute considération conceptuelle. Il est pourtant non moins commun de dire (et de penser) : j'aime (ou non) Mozart, l'art baroque, le western, c'est-à-dire autant d'objets collectifs constitués par l'ensemble des oeuvres d'un même artiste, d'une même époque ou relevant d'une même catégorie générique. On tentera d'explorer et de définir le type d'appréciation esthétique qui porte sur des entités aussi abstraites, et qui incité à questionner davantage la distinction reçue entre les oeuvres singulières, les groupes empiriques d'oeuvres, et ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (2h16m24s)

La culture triviale

Yves JEANNERET est professeur de sciences de l'information et de la communication à l'Université Paris IV Sorbonne (CELSA), où il dirige le GRIPIC (groupe de recherches interdisciplinaires sur les processus d'information et de communication).Normalien, agrégé de lettres classiques, il a d'abord travaillé sur la construction sociale des figures littéraires, avant de développer plus généralement des recherches et des enseignements relatifs à une approche "triviale" de la culture et des savoirs, à partir de leur circulation dans la société, de leur reformulation et de leur appropriation. Il est corédacteur en chef, avec Emmanuël Souchier, de la Revue 'Communication et langages'. Il ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (6m18s)

La forêt ou la sève du savoir (ASR n°12 - IAM)

On peut apprendre beaucoup d'une feuille de peuplier. En travaillant à partir de l'ADN de ces végétaux, les chercheurs du laboratoire Interactions Arbres-Microorganismes - IAM, de l’Université de Lorraine, isolent des protéines qui révolutionneront peut-être l’agriculture de demain. Ce film a été produit par l’Université de Lorraine grâce au soutien de la Région Lorraine et de la Direction de la Recherche et de la Valorisation.
Voir la vidéo
Conférences

le (25m45s)

L'usage de la banalité au service de l'expressivité de l'intime sur Facebook / Sandra Lemeilleur

L'usage de la banalité au service de l'expressivité de l'intime sur Facebook / Sandra Lemeilleur, in Journées d'études "Parler du quotidien au quotidien dans les médias sociaux" organisées par des doctorant.es en Sciences de l'Information et de la Communiation et Sociologie du laboratoire d’Études et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales (LERASS) et du laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires-Centre d'Etude des Rationalités et des Savoirs (LISST-CERS), Université Toulouse Jean-Jaurès, 22-23 mars  2017. Axe 1 : Usagers et usagères "ordinaires" des médias sociaux.Cette communication propose de s’interroger sur les bonnes raisons (Boudon R., 2003) qu’ont les internautes d’utiliser la banalité ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte