Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 1757
Entretiens

le (0s)

La Mappe-Monde Nouvelle Papistique

La Mappe-Monde Nouvelle Papistique a été publiée à Genève en 1566. Composée d'une carte et d'un livre de commentaires, elle est l'oeuvre de Jean-Baptiste Trento, un italien réfugié à Genève, et du graveur français Pierre Eskrich. La carte (dont il ne reste plus que quatre exemplaires) représente la ville de Rome à l'intérieur de la bouche du diable. Outil de propagande au service de la réforme calviniste, la Mappe-Monde Nouvelle Papistique dénonce de manière iconoclaste et apocalyptique le caractère frauduleux de l'église catholique et de la papauté. Frank LESTRINGANT prépare, en collaboration avec Alessandra Preda (Université de Milan), ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (0s)

Le retour des migrations II. Le phénomène Dekassegui : un retour différé ? Projection de « Permanência » (« Permanence ») d’Helio Ishii, 2006

« Permanência », de Helio Ishii (2006), évoque le parcours d’enfants appartenant à la deuxième génération des Nippo-Brésiliens vivant au Japon (les dekasseguis). Le film aborde les thèmes de l'appartenance, de l'identité, du bilinguisme, de la scolarité et de l'intégration. Hello Ishii est sociologue et pratique l’activité de “videomaker” depuis 12 ans. Il a commencé par travailler avec des groupes de théâtre, de danse, de musique et de cinéma à Sào Paulo. Depuis 2000, avec le projet “Narco TaIk Show” (www.narco.com.br), il s’intéresse aux nouveaux moyens de diffusion d’images, notamment par ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (0s)

Immigration, genre et projet familial. Discussion à partir du documentaire « Cartas » (« Lettres ») d’Helio Ishii, 2004

En 1990, le gouvernement japonais passait un accord avec le Brésil, pour permettre aux descendants japonais de travailler légalement dans le pays de leurs origines. Attirés par de bons niveaux de salaires, des milliers de Japonais-Brésiliens partirent alors au Japon pour travailler dans les usines, les chantiers de construction et tout autre type de travail, rejeté par les japonais. Aujourd'hui, plus de 250.000 brésiliens, résidant au Japon, envoient régulièrement des milliards de dollars à leur famille au Brésil. Les « lettres » racontent l’histoire de quatre femmes brésiliennes, ayant effectué ce « rêve » du départ ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte