Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 11509
Conférences

le (1h14m30s)

Le passé est-il vraiment derrière nous ? aux origines de l'archéologie

"Nous avons la certitude que le passé est une part de nous-mêmes, une composante si intime et si forte de notre mémoire personnelle et collective qu'une société ou un individu privés de mémoire seraient comme mutilés. Et pourtant nous acceptons cette évidence que la mémoire doit faire une part à l'oubli, car à se charger de trop de souvenirs, elle pourrait nous empêcher de vivre. L'archéologue qui se bat pour conserver quelques traces, souvent infimes, d'un monument menacé, l'ethnologue qui recueille les survivances d'un rituel, le linguiste qui s'acharne à trouver les derniers locuteurs d'une langue en voie de disparition ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h15m33s)

Les rythmes urbains de la ville à la non-ville

Ce thème est une invitation à spécifier certains caractères propres à la ville et à mettre en scène des évolutions qui donnent lieu à l'hypothèse de la fin de la ville. S'interroger sur les rythmes urbains permet de mieux saisir la nature de la ville et de prendre en considération les rythmes inédits du monde post-urbain qui est en train de se dessiner. Comment se présente dans ce contexte le discours relatif à l'ordre urbain et à la ville traditionnellement liée à la notion d'urbanité ? Un premier discours renvoie à un savoir global, celui de l'urbaniste, de l'ingénieur, alors ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h43m30s)

La théorie des opérations énonciatives / Antoine Culioli

La Théorie des opérations énonciatives / Antoine Culioli. Journée d'études organisée conjointement par le Cercle d'Étudiant Pour l'Étude du Langage (CEPEL) et l'UFR d'Études du monde anglophone de l'Université Toulouse II-Le Mirail, 17 avril 2000. Ouverture et présentation assurée par une étudiante et par la présidente du CEPEL ; modération par M. Jacques Durand, professeur de linguistique anglaise à l'Université Toulouse II-Le Mirail.Antoine Culioli explique la manière dont il appréhende et manie certains concepts qu'il utilise dans ses recherches théoriques sur la communication, notamment au regard de certains courants linguistiques (référentialisme, représentationnalisme...). Il apporte ainsi des précisions sur les notions ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h9m57s)

Les espaces de la mondialisation, héritages et dynamiques

L'existence d'un niveau géographie mondial, d'éléments de société à l'échelle du Monde, est un fait aujourd'hui omniprésent. On nomme ""mondialisation"" sa construction. Les processus que recouvre ce terme sont à la fois très anciens et tout récents. Ainsi, le Monde actuel est marqué par de nombreux héritages, ceux de la dispersion de l'Humanité et de son fractionnement, l'empreinte de la découverte des autres par les Européens et du tissage des interrelations entre les sociétés. Cette couture du Monde conditionne largement la vision que l'on a de lui, à commencer par les représentations cartographiques, les découpages continentaux et les noms donnés ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h23m48s)

Les savoirs géographiques vernaculaires ont-ils une valeur ?

Négligés jusqu'au milieu des années 1980 par la géographie savante, les savoirs géographiques vernaculaires ont pourtant une efficacité au quotidien qui témoigne de leur validité. Développés par toutes les sociétés, des Inuits aux parisiens, ils sont adaptés à des situations particulières, ne sont pas transposables et se construisent sur une expérience directe associée à une transmission qui échappe pour l'essentiel aux canaux institutionnels. C'est entre autres par l'élaboration de ces savoirs fins que les sociétés territorialisent leur espace de vie, c'est à dire qu'elles se l'approprient en produisant pour son usage une interprétation efficace, en adéquation avec leurs valeurs. Les ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte